FRMB : Abdeljaouad Belhaj réélu président pour un nouveau mandat    Covid-19: Plus de 644.000 personnes ont reçu la 3ème dose    Parc automobile de l'Etat: un vrai gouffre financier    Le Projet de Loi de Finances 2022 au menu du Conseil du Gouvernement de ce Samedi    Défense des intérêts suprêmes du pays: une question prioritaire pour le Gouvernement et la Nation. [Par Mehdi Hijaouy]    Covid-19 : Le Maroc reçoit 270.000 doses du vaccin Pfizer    Syrie: deux soldats turcs tués dans le nord-ouest    Le Polisario tente la carte du « White Savior » pour faire croire à sa guerre    L'Algérie se nourrit de la haine du Maroc : Karim Douichi    Rabat-Salé: Suspension temporaire du service du Tramway entre Pont Hassan II et Place 16 novembre    Kénitra: Pas de lotissements réalisés sur le foncier de la Maâmora    Financement: que cache la contre-performance des crédits à l'équipement ?    Guerre du Rif : Un Parti catalan appelle le gouvernement espagnol à présenter des excuses    L'Académie royale Mansour vise à fournir de la main-d'œuvre aux hôtels de luxe du Roi Mohammed VI    Classement FIFA : Le Maroc 3ème africain et 29ème mondial dès la semaine prochaine !    L'OCS, section football : M. Anouar Dbira Tlemsani présente sa démission    Afghanistan: L'EI revendique l'attentat contre la mosquée de Kandahar    Bali : Au moins trois morts et sept blessés dans un séisme    Coupe de la CAF : Ce samedi les FAR et la RSB jouent pour une place au tour additionnel barrage    cosumar: Mohammed Fikrat quitte le groupe, Amine Louali nouveau DG et Hicham Belmrah prend la présidence    Sahara: Le Conseil de sécurité fait confiance à Staffan de mistura pour relancer le processus politique    Prix de la culture amazighe 2020: Consécration de Brahim El Mazned    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Allemagne : Restrictions de voyage allégées pour les Marocains    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 octobre 2021 à 16H00    Hausse importante des recettes douanières en 2021    Recherche et innovation énergétique: Une marocaine distinguée en Italie    Audrey Azoulay reconduite pour un nouveau mandat à la tête de l'UNESCO    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la commission de l'UA    Cumul des mandats: Nabila Rmili, un cas isolé?    La police espagnole démantèle un réseau terroriste algérien affilié à Daech    Coronavirus. AstraZeneca met au point un traitement contre le Covid-19    DHJ-JSS au sommet de la 6ème journée    Laâyoune: Inauguration d'un hôpital de campagne anti-Coronavirus    Mohamed Tazi: « Nous espérons drainer 1 milliard de plus de chiffre d'affaires en 2 ans »    Israël: Le déplacement des ministres de la Défense et de l'Economie au Maroc confirmé    Déconfinement culturel : WeCasablanca réveille son festival    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    L'Algérie a-t-elle tué ses propres soldats pour un casus belli avec le Maroc ?    Créée par l'association EMA : «Al Yarmouk», une nouvelle école de la deuxième chance à Nouaceur    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la Commission de l'UA    TIBU lance 3 initiatives à fort impact social    Halilhodzic tacle sèchement un journaliste marocain    Leeds, Naples et l'AS Rome sur Mazraoui    «Il faut résister à l'uniformisation de la musique de film»    Festival : le court métrage se dévoile à Kelaâ des Sraghna    «Sur les pas d'Ibnou Arabi» : Exposition de Loubaba Laalej à Dar Chrifa    «Ana Maghribi.a»: Lancement de la 8ème édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : l'Algérie entre la quête désespérée d'oxygène et le chaos hospitalier
Publié dans Barlamane le 29 - 07 - 2021

L'horreur a atteint son paroxysme à la mi-juillet quand l'oxygène a commencé à manquer dans les hôpitaux où plusieurs dizaines de personnes sont mortes en quelques heures, ont indiqué des médecins algériens dans l'effarement. Ce mois, le virus a tué en moyenne 20 personnes par jour.
En Algérie, face à la montée du nombre de cas de Covid-19 due à la propagation du variant Delta, le gouvernement a imposé de sévères restrictions sanitaires. À Sétif, devenue l'épicentre de la nouvelle vague de contagions, les hôpitaux n'arrivent plus à faire face au rythme de contamination. Les experts en santé publique pointent du doigt de nombreuses grandes erreurs commises par les autorités locales, ainsi que des années de sous-investissement et de corruption endémique qui ont laminé le système de santé publique algérien, sous-équipé en structures sanitaires.
L'Algérie, débordée, fait face à une nette hausse des contaminations depuis plusieurs semaines, tandis que les services hospitaliers sont excédés et le personnel médical au bord du gouffre. Même les grands hôpitaux manquent d'oxygène en raison notamment de problèmes de gestion de stock, de logistique et de distribution.
Vous vous souvenez ?
Juillet 2020. #Algerie https://t.co/LZSd2RjFrW
— Leïla Beratto (@LeilaBeratto) July 29, 2021
Oran a aussi affronté une hausse soudaine des contagions, provoquée par le variant Delta. L'hôpital public principal de la ville; qui compte une centaine de lits, a vu la demande dépasser désormais largement ses capacités. Cruelle situation alors que le ministère de l'Industrie pharmaceutique, qui a déclaré que l'Algérie devrait commencer à produire localement le vaccin chinois Sinovac dans une usine du groupe pharmaceutique étatique Saidal, à Constantine (nord-est), a été sous le feu des critiques, face à une campagne de vaccination d'une lenteur d'escargot.
Tous les lieux de récréation ont été fermés dans 35 préfectures alériennes depuis lundi. Cafés et restaurants ont été limités à la vente à emporter. Enfin, les transports urbains publics et privés ont été suspendus durant les week-ends sur l'ensemble du territoire.
Des témoignages décrivent la mort de proches sans qu'ils aient pu recevoir d'oxygène. Pour les autorités sanitaires, cette nouvelle vague s'explique non seulement par la propagation du variant Delta mais aussi par la réticence de la population à porter des masques et à respecter la distanciation sociale.
Le principal problème est que l'oxygène médical n'atteint pas les lits d'hôpitaux à temps. Ce retard est le produit de l'emplacement des unités de production, d'un réseau de distribution très inefficace et de ce que les critiques ont qualifié de mauvaise planification chronique.
Plusieurs hôpitaux algériens, qui n'ont pas de capacité de production d'oxygène significative, ont lancé des appels publics frénétiques cette semaine à la recherche d'approvisionnements urgents.
Le variant Delta a causé en Algérie 71% des infections totales pour juillet, selon le centre de recherche d'Etat Institut Pasteur. L'Algérie, qui est à la traîne dans la vaccination collective, a reçu à ce jour 7,7 millions de doses de vaccins – russe (Spoutnik V), suédo-britannique (AstraZeneca) et chinois (Sinovac et Sinopharm) – pour une population de 43,8 millions d'habitants. Les épidémiologistes estiment qu'il faudrait vacciner au moins 20 millions d'Algériens pour arriver à l'immunité collective.
Officiellement, quelque 165 300 cas de coronavirus et plus de 4 120 décès ont été enregistrés en Algérie depuis le début de l'épidémie fin février 2020. Tous les rassemblements publics – notamment les manifestations politiques – restent interdits partout sur le territoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.