ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Iran-Irak : le séisme fait au moins 340 morts
Publié dans Challenge le 13 - 11 - 2017

Le bilan du tremblement de terre de magnitude 7,3 ayant frappé dimanche 12 novembre 2017 l'Iran et le nord-est de l'Irak est monté à 340 morts dans ces deux pays, ont annoncé les médias irakiens et iraniens.
En Iran, au moins 336 morts et 3950 blessés ont été recensés, a rapporté la télévision publique iranienne. Selon les autorités locales, le bilan risque de s'alourdir encore à mesure que les secours atteindront des zones reculées affectées par le séisme. Un tremblement de terre d'une magnitude allant de 7 à 7,9 peut provoquer des dégâts importants dans le pays, d'autant plus que la plupart des logements des zones rurales d'Iran sont construites en terre et s'écroulent donc facilement en cas de séisme. La province de Kermanshah, située le long de la frontière avec l'Irak, a été la plus durement touchée par le tremblement de terre, qui a été ressenti dans plusieurs provinces du pays. Un deuil de trois jours y a été décrété. Deux cent trente-six morts ont été recensés dans le seul comté de Sarpol-e-Zahab, situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière avec l'Irak. Le principal hôpital de cette localité a été gravement endommagé et n'a pas été en mesure de recevoir les centaines de blessés qui y ont été amenés, a déclaré le chargé des services d'urgence du pays, Pirhossein Koulivand. Les médias iraniens ont rapporté qu'au moins 14 provinces du pays ont été affectées par le séisme qui a déclenché des glissements de terrain entravant les efforts des secours.
De son côté, l'institut américain de veille géologique (USGS) a évoqué une magnitude de 7,3 alors qu'un responsable des services météorologiques irakiens a fait savoir que la secousse avait provisoirement été mesurée à 6,5, ajoutant que l'épicentre du séisme se situait à Penjwin, dans la province de Souleimanieh du Kurdistan irakien, tout près de la frontière iranienne. Des responsables sanitaires en Irak ont pour leur part rapporté six morts et au moins 68 blessés dans le district le plus touché, Darbandikham, près de la frontière avec l'Iran, où au moins dix habitations se sont effondrées et le principal hôpital a subi de gros dégâts. À Bagdad, où la secousse a été ressentie plus au sud, plusieurs habitants se sont précipités hors de leurs maisons lorsque la capitale irakienne a tremblé. Des scènes similaires se sont produites à Erbil et dans d'autres villes du nord de l'Irak, près du point de l'épicentre. Quelque 118 répliques ont été enregistrées d'ores et déjà par le centre sismologique iranien qui dit en attendre d'autres. Le dirigeant du Croissant rouge iranien a déclaré que plus de 70.000 de personnes avaient besoin d'un abri de fortune. Abdolreza Rahmani Fazli, ministre de l'Intérieur iranien, a indiqué que certaines routes étaient bloquées, ajoutant que les forces armées iraniennes ont été déployées pour prêter main forte aux services d'urgence.
L'Iran est à cheval sur d'importantes lignes de faille et subit souvent des secousses. Le 26 décembre 2003, un séisme de magnitude 6,6 avait frappé la ville de Bam, à 1000 kilomètres au sud-est de Téhéran, faisant quelque 31.000 morts. En Irak, la ville de Darbandikhan, située à 75 kilomètres de Sulaimaniyah, a connu les dégâts les plus importants et où plus de 30 personnes ont été blessées, a déclaré le ministre de la Santé kurde Rekawt Hama Rasheed, notant que « la situation sur place est très critique ». Selon les médias israéliens, le séisme a été également ressenti dans plusieurs parties d'Israël.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.