Covid-19 au Maroc: le dernier bilan par région    Audit en cours pour déterminer les causes exactes    Covid-19: le point sur la situation aux Etats-Unis, nouvel épicentre de la pandémie    «Mon Dieu gardez moi de mes amis, Quant à mes ennemis je m'en charge»    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Fonds spécial: la contribution du groupe Centrale Automobile Chérifienne    El Youbi: “On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie, à condition…”    OCP: Un Chiffre d'affaires de plus de 54 MMDH en 2019    Coronavirus : Le vrai du faux sur l'épidémie au Maroc ce mercredi 1 avril 2020    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    «Quand on vit de lecture et d'écriture, on s'habitue à la solitude»    La musique: Ce langage universel qui a sorti le monde de sa boule!    Assurances automobiles : La FMSAR s'organise pour garantir le renouvellement    Soyons des acteurs réactifs et encourageons les propositions positives    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    ADM : chiffre d'affaires en hausse de 8% à fin 2019    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    La Fondation de Salé pour la culture et les arts reporte toutes ses activités    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Fadel Iraki, mécène et acteur du monde culturel et des médias, homme d'affaires et d'engagements, s'est éteint    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Pour amortir le choc économique dû au coronavirus : Bank of Africa annonce ses mesures de soutien aux ménages et entreprises    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Les éboueurs en première ligne à Fès    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanger Med leader de l'import/export au Maroc
Publié dans Challenge le 28 - 01 - 2019

Le complexe portuaire poursuit ses excellents résultats. Après avoir été classé premier port africain sur l'activité conteneur et enregistré un record du trafic passagers lors de l'été 2018, Tanger Med est devenu la première plateforme marocaine pour les flux d'import et d'export, dont la valeur globale traitée en 2018 s'élève à 317 milliards de DH.
Ainsi, au niveau des exportations, 139 milliards de DH de produits ont été exportés par le port Tanger Med, soit 50,6% de l'ensemble des exportations marocaines. Le tonnage global manutentionné pour l'année échue est de 52.240.806 tonnes en évolution de 2% par rapport à l'année 2017. Le complexe confirme sa position comme premier port d'export au service de la compétitivité de l'économie marocaine.
Conteneurs : productivité en hausse
Le nombre de conteneurs traités sur les deux terminaux du port Tanger Med 1 en 2018 est de 3.472.451 Equivalent Vingt Pied (EVP). Ce chiffre est en croissance de 5% par rapport à l'année 2017. Il correspond également à un trafic de plus de 15,7% par rapport à la capacité nominale du port Tanger Med 1, et ce grâce à la performance et à la productivité des terminaux à conteneurs, de la capitainerie et du pilotage pour la gestion des opérations portuaires. De plus, l'année 2019 marquera l'ouverture du port Tanger Med 2 qui ajoutera de nouvelles capacités pour le traitement des conteneurs.
Trafic passagers et rouliers en croissance
Le trafic passager maintient une évolution stable par rapport à 2017 avec un trafic de 2.802.108 passagers en légère augmentation de 1%.
Lire aussi Tanger Med : une plateforme IT et des solutions contemporaines
Pour sa part, le trafic Transport International Routier (TIR) a connu une nette croissance de 14% par rapport à 2017, portée particulièrement par les exports des produits industriels et agroalimentaires. Il a enregistré un trafic total de 326.773 unités TIR.
Trafic véhicules en progressions
Tout comme les conteneurs, les passagers et le TIR, le trafic des véhicules a également connu une progression. 479.321 véhicules ont ainsi été manutentionnés sur les deux terminaux à véhicules du port Tanger Med en augmentation de 11% par rapport à 2017.
Sur le terminal dédié à Renault, 383.715 véhicules ont été manutentionnés dont 351.191 destinés à l'export provenant des usines de Renault Tanger Med et de Casablanca.
Sur le terminal Common User, 88.451 véhicules en transbordement ont été traités durant l'année 2018.
Sur cette activité, l'année 2019 marquera le démarrage des exports de véhicules Peugeot, fabriqués à l'usine de Kénitra, à travers le port Tanger Med.
Trafic du vrac solide et liquide en baisse
Contrairement aux autres activités de Tanger Med, le trafic du vrac solide a enregistré un total de 254 190 tonnes traités, soit une baisse de 18% par rapport à l'année 2017 principalement due à la baisse des importations de céréales.
Pour sa part, le trafic du vrac liquide a connu une baisse de 21% par rapport à l'année 2017. Il a enregistré un total de 5.920.477 tonnes d'hydrocarbures traités. Cette variation est due à la baisse des importations en particulier du fuel, explique Tanger Med.
Trafic maritime et connectivité
Concernant cette activité, 13.293 navires ont accosté au port Tanger Med en 2018 assurant ainsi des connexions maritimes directes vers 186 ports et 77 pays. Les nouveaux pays ainsi touchés sont le Djibouti (Port de Djibouti), le Guatemala (Port de Quetzal), l'Irlande (Port de Dublin), le Bahreïn (Port de Bahreïn) et Madagascar (Port de Tamatave).
Enfin, le complexe portuaire note que les performances réalisées pendant l'année 2018 résultent de l'engagement et de la collaboration continue de l'ensemble des partenaires de Tanger Med et notamment les concessionnaires, les armateurs, ainsi que les administrations et autorités concernées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.