Le journaliste people Simo Benbachir, sera-t-il extradé vers le Maroc ?    ADM dégage des bénéfices pour la 2ème année consécutive    Raja-TP Mazembe: suivez le match en direct (Champions League)    Nasser Bourita : le Maroc n'interfère pas dans les attributions du Secrétaire général des Nations unies    Coronavirus: Avis aux voyageurs à destination du Maroc    Fadila Benmoussa absente du petit écran ce Ramadan    Un autre pays ouvre un consulat général à Dakhla    Plafonnement des honoraires : Une grève au menu pour les notaires    Il a plus que doublé entre 2002 et 2018 : Un parc automobile de 4,3 millions de véhicules    Fès : arrestation de deux individus pour implication présumée dans le détournement de médicaments publics    Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend l'octroi de visas à sept nationalités    La NARSA met le paquet dans un vaste programme de sensibilisation    La direction des prisons répond à un proche de Zefzafi    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    La FRMF annule la suspension à vie de l'arbitre Hicham Tiazi    Fouad Chafik prolonge avec Dijon!    La République dominicaine soutient l'intégrité territoriale du Maroc, au niveau des Nations unies    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    60e anniversaire du séisme d'Agadir    Sahara marocain: le Parlement espagnol précise sa position    Agadir abrite le 27ème Rallye Maroc Classic en mars    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Quarts de finale aller des Coupes africaines : Gare au faux pas !    Nadia Fettah Alaoui : Le tourisme contribue de 7% au PIB national    Akhannouch présente au Conseil du gouvernement les principaux axes de la nouvelle stratégie agricole    Le coronavirus plombe l'économie    Ligue des champions : Le Raja à l'assaut du Tout Puissant Mazembe    Divers sportifs    Moutaouali, la perle du Raja    La CCISCS scelle un partenariat avec l'AFEM    Bouillon de culture    L'Emir du Qatar reçoit Fouad Ali El Himma à Doha    L'OMDH demande la mise en adéquation des lois nationales avec les conventions internationales signées par le Maroc    Plaidoyer pour un modèle de démocratie participative et inclusive    Célébration aujourd'hui du 13ème anniversaire de S.A.R la Princesse Lalla Khadija    Aucun cas de Coronavirus enregistré au Maroc    Le parc Murdoch victime d'un vandalisme aveugle    La politique immobilière nationale décortiquée par le CESE    Record absolu d'œuvres vendues en 2019 sur le marché de l'art    Avant une cérémonie sous tension, les César nomment une présidente par intérim    Oualas : Bilan exceptionnel du 3ème Festival "Afrique du rire"    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet
Publié dans Challenge le 25 - 06 - 2019

Le combat se poursuit entre Ophtalmologues et opticiens. Après l'adoption, début juin courant par la Chambre des conseillers du projet de loi 45.13 et la grogne des lunetiers qui s'en est suivi, les médecins ophtalmologues du Maroc appellent le Parlement à ne pas céder aux pressions du lobby de l'industrie du verre.
Les ophtalmologistes ont appelé le gouvernement à préserver le principe de la séparation entre la prescription optique et la vente de lunettes, consacré par l'article 6 du projet de loi 45/13, tel qu'amendé et voté par la Chambre des Conseillers le 4 juin 2019 et ce, dans l'intérêt de la santé visuelle des Marocains, indique le Syndicat des ophtalmologistes du secteur libéral du Maroc. Ils rappellent que la réfraction (mesure de la vue) est un acte médical, qui relève de leur champ de compétences en vertu de la loi 131-13 relative à l'exercice de la médecine au Maroc, précise la même source dans un communiqué.
Les ophtalmologues alertent aussi sur le conflit d'intérêt manifeste qui existe en autorisant les opticiens à prescrire et à vendre en même temps les lunettes pour la correction de la vue des patients, en mettant en garde contre les « examens visuels gratuits » que proposent les opticiens comme argument marketing afin de vendre des lunettes.
Lire aussi : Ophtalmologistes-opticiens : un long combat en vue
Ces « examens visuels dispensés par des opticiens » ne permettent pas de dépister les maladies silencieuses comme le glaucome, la rétinopathie diabétique, la DMLA, les œdèmes papillaires secondaires à des tumeurs cérébrales, les déchirures et décollements de rétine, les tumeurs oculaires, les uvéites et les kératocônes, explique le communiqué, ajoutant que ces maladies peuvent dans certains cas évoluer à bas bruit même en cas d'une acuité visuelle de 10/10 avant que la vue ne chute rapidement menant à une malvision profonde ou une cécité irréversible.
Au Maroc, les chiffres du ministère de la Santé attestent que 14.3% des cas de cécités irréversibles sont liés au Glaucome, maladie silencieuse par excellence, et qui toucherait près de 600.000 Marocains, rappelle-t-on. Ceci en fait la priorité nationale numéro 1 en matière de santé visuelle après la cataracte, selon la même source, qui relève que les études internationales soulignent que 30% des demandes de consultation pour lunettes aboutissent au dépistage d'une pathologie sous-jacente, ce qui place l'Ophtalmologue au cœur d'un système de prévention primaire efficace, en particulier pour certaines maladies générales comme le diabète.
Les médecins ophtalmologues rappellent aussi que les opticiens-lunetiers sont leurs partenaires. Le rôle de ces derniers est d'exécuter les ordonnances optiques et non d'accomplir les actes de diagnostic et de correction de la vue des patients, d'après la même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.