Coronavirus : 61 nouveaux cas, 8.132 au total, samedi 6 juin à 10h    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commande publique : une réponse urgente à la pandémie du coronavirus
Publié dans Challenge le 03 - 04 - 2020

La crise actuelle due à la pandémie Covid19 est aussi un grand test pour l'administration publique, les établissements et entreprises publics et les collectivités territoriales, en matière de digitalisation. En effet, c'est l'occasion pour l'Etat et ses divers démembrements de démontrer concrètement sa capacité de résilience.
Sur le terrain, le retour sur investissement dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication commence à apparaître. C'est notamment le cas de la commande publique dont les procédures ont été quasi-totalement dématérialisées. La crise actuelle peut être perçue comme un test mais aussi comme un accélérateur.
Une note circulaire du ministère de l'économie et des finances et de de la réforme administrative (MEFRA), datée du 2 avril 2020, est venue clarifier les procédures à mettre en œuvre pour assurer la continuité des services publics centraux et des services publics déconcentrés, en matière de commande publique. Il s'agit de mesures d'accompagnement, en termes de simplification et de fluidification de certaines procédures de passation et d'exécution des marchés de l'Etat et des collectivités territoriales, durant la période d'état d'urgence sanitaire.
Ainsi, pour faire face aux difficultés rencontrées dans l'obtention de certains certificatifs électroniques et pouvant générer des obstacles à la soumission d'offres, ou des retards de paiement et donc des difficultés de trésorerie des entreprises titulaires de la commande publique, il a été décidé, à titre exceptionnel, durant ladite période de l'état d'urgence sanitaire (EUS), de surseoir à l'exigence de la signature électronique des documents par les entreprises ayant rencontré des difficultés d'obtention du certificat électronique classe 3. Les entreprises concernées devront juste procéder à la numérisation en format PDF des originaux des papiers dûment cachetés et signés avant de les déposer électroniquement sur la plate-forme GID. Les originaux devront être communiqués après ladite période d'état d'urgence sanitaire.
Lire aussi : Ce que vous devez savoir sur le coronavirus
Pour la procédure de soumission électronique au niveau du portail des marchés publics, il a été décidé de surseoir, là aussi, à l'exigence de la signature électronique des pièces constitutives des dossiers des réponses électroniques aux appels d'offre, par les entreprises ne disposant pas desdits certificats électroniques. Ces pièces et documents pourront être scannés et déposés électroniquement, au niveau du portail des marchés publics. De même, pour fluidifier les procédures de dépouillement des plis électroniques par les commissions compétentes, il a été décidé de surseoir à l'affectation des bi-clés. Le chiffrement des plis électroniques se fera via une clé symétrique du portail des marchés publics pour assurer le niveau requis de traçabilité et de sécurité des pièces déposées.
Quant aux maitres d'ouvrage et aux entreprises disposant de certificats électroniques classe 3, ils pourront utiliser lesdits certificats ou simplement scanner les pièces et documents nécessaires au dépôt électronique des factures et/ou à la soumission électronique.
De même, suite à la suspension de la publication et de la distribution de journaux sous support papier, depuis le 22 mars 2020, il a été décidé d'accepter les publications des avis d'appel d'offre effectués sur les éditions électroniques des journaux.
Enfin, le MEFRA s'engage, d'une part à respecter les délais de paiement impartis à l'Etat et aux collectivités territoriales et à soumettre tout dépassement de ces délais à l'application des intérêts moratoires et, d'autre part, à privilégier, durant la période d'état d'urgence sanitaire, l'échange électronique dans toutes les procédures relatives à la commande publique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.