Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Un cas du nouveau variant découvert en Afrique du Sud détecté en Belgique    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Ciments du Maroc améliore son CA de 6,9% à fin septembre    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Education financière : Plus de 1.000 petits agriculteurs encadrés par Crédit Agricole du Maroc    Le colloque digital «Talents Africains» de retour    Nadia Fettah Alaoui livre sa vision pour le marché des capitaux    Boris Johnson appelle la France à reprendre tous les migrants qui traversent la manche    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Migrants à Calais : la lettre de Johnson «indigente» et «déplacée», tonne le gouvernement français    Spéculations autour de l'éventualité d'une offensive militaire russe en Ukraine    Un lieu de culte et un joyau architectural de la ville «européenne» de Rabat    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    Paris et Londres affichent leur volonté de coopérer    Signature d'un Mémorandum d'Entente dans le domaine de la défense    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Covid-19 : Le Portugal adopte de nouvelles mesures restrictives    Lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière    Meknès : 3 ans de prison ferme pour avoir abusé d'un adolescent, malade mental !    Les réformes engagées par SM le Roi ont permis des réalisations « remarquables » en matière des droits de l'Homme    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib à l'Espace Rivages    L'OMS et la FIFA s'associent contre les violences domestiques    OMS : Plus d'un demi-million de vies sauvées par les vaccins contre le Covid-19 en Europe    Feuille de route bilatérale, intérêts communs, commission mixite : l'essentiel de la rencontre entre Nasser Bourita et son homologue sierraléonais    3ème édition du Trophée Tilila: La cérémonie de remise des prix en images (Reportage)    Kia désormais représentée à Dakhla    Moncef Marzouki : « J'ai tenté une médiation entre le Maroc et l'Algérie dans le cadre de l'autonomie qui est la solution au conflit autour du Sahara »    Météo/Maroc: Pluies et chutes de neige ce vendredi 26 novembre    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mbarka Bouaida élue présidente de l'Association des régions du Maroc    Réseau. Renault Commerce Maroc inaugure sa nouvelle succursale à Zenata    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    Football : Zlatan Ibrahimovic sort un nouveau livre en décembre    L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 29 novembre au 5 décembre à Maâmoura    Botola Pro D1 / FUS-DHJ ( 2-2) : C'était surtout une affaire de corners décisifs    Football pour amputés: L'équipe nationale participe à la Coupe d'Afrique des Nations    Présidentielle libyenne : La commission électorale écarte 25 candidats dont Saïf Kadhafi    El Jadida : L'épave devenue « œuvre d'art »...    Détenus du Hirak du Rif : Le serment de Abdellatif Ouahbi    L'essentiel du programme d'action du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    «Zanka Contact» : Une histoire d'amour où se mêlent arts et espoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Défense des intérêts suprêmes du pays: une question prioritaire pour le Gouvernement et la Nation. [Par Mehdi Hijaouy]
Publié dans Challenge le 16 - 10 - 2021

Déroulement des élections dans d'excellentes conditions, Constitution d'une forte Coalition, Formation d'un Gouvernement dans les délais impartis, Ouverture de la session parlementaire, Tenue d'un Conseil de gouvernement et Approbation par la Chambre des représentants, à la majorité absolue, du programme gouvernemental.
Tout semble se passer à merveille à ce jour, avec de nouvelles compétences, pour la plupart, bardées de hauts diplômes, à qui ont été confiés des départements ministériels. Tout cela ne peut être que réconfortant et porteur de bonnes nouvelles, pour maintenir le positionnement d'un Maroc fort, voir même de l'améliorer positivement vers un rang encore plus intéressant, surtout à une ère où le monde est en pleine ébullition.
Et fort probablement, les résultats que ce Gouvernement atteindra, à court et moyen termes, seront, sans aucun doute, fort satisfaisants, surtout que le citoyen est placé au cœur du développement et des cinq principes fondamentaux du programme du Gouvernement Akhannouch. Chose, totalement, rassurante car la promotion du capital humain et immatériel est d'une importance décisive dans toutes politiques étatiques réussies, permettant ainsi d'atteindre d'incroyables progrès sur tous les plans, notamment, économique et social.
Lire aussi | Intelligence sécuritaire. La stratégie marocaine assomme l'Algérie : la nébuleuse Junte militaire algérienne, entre Polisario-risme et Noi-risme [Par Mehdi Hijaouy]
D'autant plus que les orientations sages et éclairées de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le Glorifie, facilitent amplement la tâche à ce Gouvernement pour appliquer, soigneusement, son programme, sur la base d'un éminent Rapport sur le nouveau modèle de développement que l'Auguste Souverain, « dans le cadre d'une vision à portée stratégique, globale et intégrée », avait commandité et dont le chef d'orchestre a même été choisi pour leur servir d'éclaireur, dans des domaines hautement stratégiques que sont l'Education nationale, le Préscolaire et les Sports.
Le Conseiller Royal, Fouad Ali El Himma, un architecte sécuritaire d'excellence
Grâce à sa vision clairvoyante, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'Assiste, à l'exemple de ses aïeux, les glorieux Sultans de la Dynastie Alaouite, s'entoure d'ingénieux Conseillers, dont Monsieur Fouad Ali El Himma qui a gagné une indéniable expertise en matière sécuritaire.
Secrétaire d'Etat à l'Intérieur du 9 novembre 1999 au 6 aout 2002, Ministre délégué à l'Intérieur du 7 novembre 2002 au 7 août 2007 et Conseiller du Souverain depuis le 7 décembre 2011 à date (près d'une décennie), cet éminent stratège hors pair, reconnu pour sa grande discrétion et son colossal travail dans l'ombre, traite les dossiers épineux les plus sensibles tels que l'Intelligence Sécuritaire, la lutte contre l'extrémisme religieux ou encore la question de la marocanité du Sahara.
Le Gouvernement appelé à s'inscrire dans une réelle culture d'Intelligence Sécuritaire
Le Renseignement ou Intelligence, dans ses racines gréco-latines, appelle à une lecture hybride et d'échanges entre plusieurs sources d'information, incitant une agilité et une anticipation hors du commun. Comme disait Jean Piaget : « l'intelligence, ça n'est pas ce que l'on sait mais ce que l'on fait quand on ne sait pas ». Cette qualité semble s'appliquer, indubitablement et dans une large mesure, à la majorité des différents membres du Gouvernement Akhannouch, ne serait-ce qu'au regard de l'exemplarité de leurs parcours professionnels et/ou de leurs formations supérieures d'excellence.
Mais encore, est-il que pour s'inscrire dans une telle dynamique, un fin accompagnement des Services de sécurité, particulièrement de Renseignement, s'avère incontournable. En effet, ces hommes de l'ombre, dans le cadre d'une approche d'Intelligence Sécuritaire, permettront d'éclairer les décideurs, en leur fournissant de précieuses informations, en vue de répondre à un besoin de savoir crucial et utile à la décision, dans un contexte régional et universel, souvent ténébreux.
Effectuer de la veille pour surveiller la réputation du pays
Le Gouvernement est certainement conscient de l'importance d'effectuer une veille 24H/24, sur les plans national et international, dans différents domaines, pour intégrer toutes nouvelles évolutions géostratégiques mais surtout pour défendre l'image du Monarque et du pays et partant, les intérêts suprêmes de la Nation, particulièrement, au niveau de la toile numérique.
Lire aussi | Intelligence sécuritaire. Désamorçage des guerres militaires et amorçage des batailles technologiques [Par Mehdi Hijaouy]
A l'exemple du gouvernement français qui a investi près de 3 millions d'euros pour surveiller sa réputation, en avril 2021 et qui a finalement créé une Agence nationale de lutte contre les manipulations de l'information, une Structure rattachée au Secrétariat général de la défense et de la sécurité, laquelle est opérationnelle depuis le mois de septembre de la présente année, dont le principal objectif consiste à identifier les tentatives d'ingérences numériques venues, principalement, de l'étranger.
Chose qui devient une action incontournable pour toute puissance, particulièrement pour un pays comme le nôtre qui est d'ailleurs doté d'un nombre important de ressources immatérielles, expertes dans différentes ingénieries et intelligences : stratégiques, informatiques, sécuritaires, informationnelles, économiques, financières ou encore de lobbying, d'influence et de contre-influence. Une fois mise sur pied, une telle Agence pourrait même défendre, au-delà des intérêts nationaux, ceux de son continent.
Par Mehdi Hijaouy, expert en Securité, Sûreté, Renseignement et Intelligences économique et stratégique. Fondateur du Washington Strategic Intelligence Center, Mehdi Hijaouy est titulaire d'un Executive MBA en « Stratégie d'Influence, Négociation et Guerre Psychologique » – Ecole de Guerre Economique (EGE), Paris et d'un Executive MBA en « Management des Risques, Sûreté Internationale et Cybersécurité » – EGE, Paris.
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.