Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    L'Algérie procède à l'usage abusif des lois antiterroristes pour réprimer la société civile    DGSN : un commissaire de police placé en garde à vue    Abus de pouvoir et attentat à la pudeur : un commissaire de police placé sous écrou à Fès    1,7 milliard de dirhams pour la mise à niveau et l'équipement de cinq CHU    CNEWS VS Mehenni. Quelle mouche a encore piqué l'ambassade de France au Maroc ?    M. Moratinos exprime ses remerciements à SM le Roi pour Son soutien à la tenue à Fès du 9ème Forum mondial de l'Alliance des civilisations    EasyJet prévoit d'augmenter ses capacités sur le Maroc    Sahara marocain au Conseil de sécurité: consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Le Bayern Munich explose le Viktoria Plzen et prend le large    Réforme de la retraite : enfin le bout du tunnel ?    «L'image et l'imaginaire dans le cinéma»    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Rabat : Salah El Ouadie invité de la Maison de la poésie    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Le Grand Tanger va faire recours au dessalement pour couvrir ses besoins en eau    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Mondial de football pour amputés : Le Maroc écrase l'Argentine 4-0 et file en quarts de finale    Le Prix Nobel de Chimie décerné à 3 scientifiques dont un double Nobelisé    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    Omar Ngala Sylla et ses objectifs avec les Lions de l'Atlas    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chambre des Conseillers : la sécurité sanitaire est une priorité centrale de la souveraineté nationale
Publié dans Challenge le 09 - 08 - 2022

La crise sanitaire due au Covid-19 a bien révélé les faiblesses structurelles du système de santé. Aujourd'hui, la réforme de ce système est inscrite parmi les objectifs urgents et stratégiques. La Chambre des Conseillers a eu le mérite d'aborder cette thématique et d'élaborer un rapport de qualité pour contribuer au processus de réforme du système de santé. Eclairage sur les principaux aspects de ce rapport.
Avec moins de 28 000 médecins exerçant dans les secteurs public et privé, et un déficit estimé officiellement à 32 000 médecins, le système actuel de santé ne peut guère offrir un niveau minimal de soins à la population. La moyenne annuelle de consommation individuelle en médicaments, ne dépasse guère 431 dirhams (2017), soit à peu près le 1/5 de la moyenne par habitant en Europe, ou encore 1/10 de la moyenne par habitant aux Etats Unis d'Amérique. Cette situation est aggravée par la mauvaise répartition territoriale, plus que déséquilibrée, des infrastructures et des ressources humaines dédiées au secteur de la santé.
Lire aussi | [Vidéo] Chery Tiggo 7 Pro. Original et distingué
Le récent rapport présenté à la Chambre des Conseillers, tout en dressant un état des lieux, et sans trop s'y attarder, se projette vers la recommandation de solutions pratiques qui devraient être avant tout le fruit de concertations collectives, impliquant tous les acteurs concernés, pour gagner en adhésion et en crédibilité. Le concept-clé à la base de l'approche adoptée et qui devrait guider l'ensemble des réformes du système de santé est celui de « souveraineté sanitaire ». Il est question de disposer d'un système de santé capable de faire face aussi bien aux situations courantes qu'aux situations exceptionnelles d'épidémies. Tout en sachant qu'avec le processus de vieillissement de la population marocaine, déjà entamé, l'avenir sanitaire de la population n'est pas si difficile à prévoir. Qui dit population âgée, dit quasi automatiquement augmentation de la fréquence des maladies chroniques, avec tout ce qui s'ensuit en termes de ressources croissantes à mobiliser dans le domaine sanitaire.
L'enjeu central dont les Conseillers semblent être parfaitement conscients, est relatif à la question de la gouvernance du système de santé. Car c'est là que résident les « crocodiles », c'est-à-dire les principaux obstacles et résistances au changement, compte tenu des intérêts et des mauvaises habitudes accumulés au cours des dernières années d'application des programmes d'ajustement structurel, où le concept de santé a été relativement déshumanisé pour intégrer la logique marchande. Que prônent les Conseillers ? Il est d'abord question de regrouper les différents programmes sociaux dans le cadre d'une vision stratégique globale. Ce qui rejoint parfaitement la méthode préconisée dans le nouveau modèle de développement.
Lire aussi | PLF 2023 : balisage en cours
Cela signifie une meilleure convergence des objectifs de tous les intervenants dans le domaine de la santé : convergence territoriale, en impliquant les acteurs régionaux et locaux ; convergence en matière de politique du médicament, avec une priorité au développement de l'industrie pharmaceutique locale ; réforme des caisses de mutuelle et d'assurance maladie, et surtout amélioration substantielle des conditions matérielles et morales de travail des ressources humaines ; sans oublier la digitalisation qui ne devrait être perçue ni comme une « baguette magique », ni comme du « maquillage sur de la morve ». Celle-ci devrait garantir une meilleure traçabilité des prestations de soins, et surtout contribuer à la mise en place d'un système de veille sanitaire capable de renforcer qualitativement la réactivité du système de santé, et de mieux anticiper dans les cas d'urgence sanitaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.