ANP: Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar réalisent 70,5% du trafic en 2021    Blinken à Kiev au chevet de la crise russo-ukrainienne    Vahid Halilhodzic : « Ce soir, je vais bien dormir... »    Le match contre le Gabon, «une belle leçon pour la suite de la compétition» (Halilhodžić)    Les Etats-Unis et l'Espagne souhaitent unir leurs forces pour trouver une solution au conflit du Sahara    Décès du docteur Noufissa Kabbaj. Un autre s'est éteint pas sa lumière [Par Jamal Berraoui]    Eruption volcanique aux îles Tonga : Trois décès confirmés (agence de l'ONU)    آيت الطالب: أزمة أدوية الزكام وكورونا مختلقة ولدينا مخزون يكفي لتغطية الحاجيات من 3 أشهر إلى 32 شهرا    Aït Taleb dément les allégations concernant une pénurie de médicaments    Réactions des Lions de l'Atlas après le partage face aux Panthères    CAN-2021 : Le Maroc fait match nul face au Gabon (2-2)    Akhannouch réagit à l'accord gouvernement-syndicats d'enseignement    Météo Maroc: jusqu'à -5 degrés prévus ce mercredi 19 janvier    Les syndicats d'enseignants : l'accord est un jalon "important" pour résoudre les enjeux pédagogiques    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar réalisent 70,5% du trafic en 2021 (ANP)    Covid-19 au Maroc: on connaît le prix du médicament Molnupiravir    Autoroute de contournement de Casablanca: démarrage des travaux d'élargissement    Maroc-Gabon: voici le Onze de départ des Lions de l'Atlas    Le Datacenter du ministère de l'Economie et des Finances certifié « Tier III » d'Uptime Institute    Pétrole: les prix au plus haut depuis 2014    Un triste bilan sur le plan économique et social    Ronaldo honoré pour son record de buts en sélection    Le ministère de la culture bien déterminé à promouvoir le théâtre et le cinéma au Maroc (Ministre)    « Le Point de Déclin » de Fatiha Morchid    «Art& Lights» associe deux univers oniriques    « INTROSPECTION » ou le « Voyage d'arts d'abstraction Russe par l'œil de l'artiste Marocain »    Musées : la FNM tient la première réunion de son comité directeur    Compteur coronavirus : les contaminations repartent à la hausse, 7.756 nouveaux cas en 24H    Résidence culturelle : appel à projets 2022 sur le fait religieux    La mère de Gad El Maleh va livrer du couscous marocain dans le monde entier    Dominic Cummings, l'ex-éminence grise devenu l'ennemi juré de Boris Johnson    Tarfaya: 45 candidats à l'immigration sauvés par la Marine    HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes    Azrou : Arrestation d'un individu en état d'ivresse, ayant provoqué un accident    Covid-19. Omicron représente 95% des cas positifs au Maroc [Ministère de la Santé]    M. Daki: La justice numérique, un des piliers de la réforme globale du système judiciaire    Maroc-Espagne : les mots insuffisants de Pedro Sánchez    CAN 2021 / Halilhodzic: « C'est la Fédération Royale Marocaine de football qui paye mon salaire et non la CAF ! »    Présidence du Parlement européen: quatre candidats à la succession de David Sassoli    Commerce international : un partenariat CGEM-ADII pour l'accompagnement des entreprises    Tourisme : Le gouvernement accorde un montant de 2MMDH pour soutenir le secteur    Sécurité routière: NARSA dévoile son plan national de contrôle (2022-2024)    Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Un séisme de 4,9 secoue le centre de la Turquie    Sahara : Washington réitère son soutien à l'envoyé onusien de Mistura    Une tempête de neige balaie le Canada    Conseil de gouvernement : la marque «Morocco Tech», en tête de l'ordre du jour    Peu de réussites, beaucoup de fustrations: un an de mandat Biden    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El Jadida: François Giveri en quête d'une lumière orientale.
Publié dans Eljadida 24 le 10 - 09 - 2011

L'artiste peintre français François Giveri a exposé dernièrement, à la Cité portugaise d'El Jadida au Maroc, des oeuvres artistiques appartenant à deux styles picturales distincts à savoir des toiles figuratives qui sont des oeuvres de petits formats réalisées sur papier en technique mixte : encre de Chine et de couleur, aquarelle, gouache, crayon de papier, craie, etc.
Elles sont marouflées sur bois et vernies. Ces oeuvres permettent à Giveri de mettre en évidence la poésie des matières et des couleurs dans des lumières observées sur nature, elles témoignent de sujets analysés et transformés selon son imagination, cherchant ainsi une vibration de la lumière et des transparences atmosphériques.
La médina d'Azemmour, la ville où vivait Giveri depuis pas mal d'années, et ses environs sont ses terrains de "chasse" privilégiés. Quant aux toiles abstraites, elles relatent des émotions rassemblées, recomposées, recueillies lors de ses déplacements au Maroc. Giveri cherche ainsi un rapport fusionnel avec l'abstraction de la nature, dans un "corps à corps" avec la toile qu'il froisse, plie pour obtenir un dessin en réseau où l'imprévu à aussi sa part. Il fabrique ses couleurs à partir de terres ocres et de pigments qu'il se procure depuis des années à St Saturnin d'Apt dans le midi de la France. Les mélanges sont variables, peintures acrylique et colle, huile et essence de térébenthine, vernis cellulosique, sable, terre, etc. Le choix des gammes est dicté par la perception et transformé par l'émotion, les matériaux et les outils de réalisation.
La composition varie selon les sujets et les formats et répond à l'instinct plus qu'à des règles, et en regardant ses toiles figuratives et abstraites, le clair-obscur est une technique picturale prédominante, ce qui permet au" regardeur" d'aborder une profondeur suggérée et d'être "envahi" par l'oeuvre. Ainsi, François Giveri peint le monde tel qu'il est en essayant de le sublimer dans une énergie positive. Exposant à la galerie Chaïbia Talal à la Cité portugaise d'El Jadida, François Giveri est impressionné par la qualité architecturale du lieu et par le fait qu'il honore cette grande artiste peintre autodidacte dont les peintures sont depuis longtemps très connues et appréciées dans le milieu des arts plastiques en France. L'artiste peintre François GIVERI (pseudonyme de Jean-Pierre Poggi-Vérignon), est né à Tunis le 29 juillet 1942, et vit à Azemmour depuis 2006. Peint depuis l'âge de quinze ans ; BEPC en 1958, Bac en 1961 (anglais, latin grec, philo) à Marseille ; certificats du professorat de dessin en 1963 et 64, à Paris, lycée Claude Bernard ; CES d'esthétique en 1965, Fac des Lettres d'Aix-Marseille ; diplôme national des Beaux-arts, diplôme régional de Luminy, en 1967, section peinture, à Marseille. Il a exercé en France pour le compte de l'Etat, des activités dans les domaines de l'art contemporain et des musées et a terminé sa carrière comme conservateur en chef du patrimoine en 2002. Durant cette période, il a réalisé des œuvres dans des collections privées en France et au Maroc. François GIVERI nous confirme :« Je réalise des peintures sur toile et sur papier que j'espère sources d'émotions visuelles et embarcadères pour l'imagination de chacun ».
La peinture est devenue pour GIVERI une activité à plein temps depuis 2002. Il reste à signaler que l'exposition de l'artiste peintre François Giveri dans la galerie Chaïbia Tallal, entre dans le cadre d'un travail humanitaire pour le compte d'une association de l' handicapé à El Jadida.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.