Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    Résultats annuels : Un chiffre d'affaires en hausse de 3,8%, et un bon comportement de l'automobile    Plafonnement des honoraires : Une grève au menu pour les notaires    Immatriculation des véhicules : Près de 900.000 cartes grises délivrées    Dakhla : un consulat général de Djibouti sera inauguré ce vendredi    La NARSA met le paquet dans un vaste programme de sensibilisation    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend l'octroi de visas à sept nationalités    La direction des prisons répond à un proche de Zefzafi    Le Conseil de la concurrence se penche sur son inventaire de l'année 2019    Coronavirus / Maroc: le nombre de cas suspects en hausse    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    60e anniversaire du séisme d'Agadir    Agadir abrite le 27ème Rallye Maroc Classic en mars    Raja-Mazembe: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Champions League)    La FRMF annule la suspension à vie de l'arbitre Hicham Tiazi    Fouad Chafik prolonge avec Dijon!    Le Maroc, est-il une nation moderniste?    Sahara marocain: le Parlement espagnol précise sa position    La République dominicaine soutient l'intégrité territoriale du Maroc, au niveau des Nations unies    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Nadia Fettah Alaoui : Le tourisme contribue de 7% au PIB national    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Hakim Ziyech s'offre une nouvelle villa aux Pays-Bas    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Célébration aujourd'hui du 13ème anniversaire de S.A.R la Princesse Lalla Khadija    La politique immobilière nationale décortiquée par le CESE    Le coronavirus plombe l'économie    Ligue des champions : Le Raja à l'assaut du Tout Puissant Mazembe    Divers sportifs    Moutaouali, la perle du Raja    La CCISCS scelle un partenariat avec l'AFEM    Bouillon de culture    L'Emir du Qatar reçoit Fouad Ali El Himma à Doha    L'OMDH demande la mise en adéquation des lois nationales avec les conventions internationales signées par le Maroc    Plaidoyer pour un modèle de démocratie participative et inclusive    Aucun cas de Coronavirus enregistré au Maroc    Le parc Murdoch victime d'un vandalisme aveugle    Caravane multidisciplinaire    Record absolu d'œuvres vendues en 2019 sur le marché de l'art    Avant une cérémonie sous tension, les César nomment une présidente par intérim    Oualas : Bilan exceptionnel du 3ème Festival "Afrique du rire"    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cybersécurité maghrébine : A la recherche d'un cadre juridique adéquat
Publié dans Finances news le 10 - 05 - 2012

L'intégration maghrébine passe par la mise en place effective d'un cadre juridique harmonisé de nature à renforcer la cybersécurité dans la région.
Comment aider les pays du Maghreb dans la formulation de textes réglementaires pertinents, conformément aux normes internationales observées dans le domaine de la cybersécurité.
Au cours des dernières années, les pays du Maghreb se sont orientés de plus en plus vers le développement des systèmes d'information numériques et les téléservices. On parle désormais de l'e-gouvernement, du e-commerce ou du e-learning qui commencent à bien prendre leurs places dans toute stratégie économique, politique et sociale des pays maghrébins.
Dans ce contexte, il est devenu primordial de renforcer les instruments juridiques existants et de les adapter à l'évolution rapide que connaît ce secteur pour renforcer la confiance dans l'économie du savoir, encourager les investissements et la création d'emplois et prévenir les dérives possibles.
Face à un tel constat, la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique accorde un intérêt particulier à la cybersécurité à travers l'Initiative Société Africaine à l'ère de l'information (AISI), lancée en 1996. Elle apporte dans ce cadre un appui constant aux Communautés Economiques Régionales africaines à travers une série d'actions favorisant le renforcement de la société de l'information et le développement de l'économie du savoir.
Aussi, et dans le but d'appuyer les pays de la sous-région dans la formulation de textes réglementaires pertinents, conformément aux normes internationales observées dans ce domaine, le Bureau pour l'Afrique du Nord de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique organise aujourd'hui un atelier régional sur l'harmonisation de la cyberlégislation au Maghreb, en collaboration avec le Secrétariat général de l'Union du Maghreb Arabe.
Cet atelier rassemblera des juristes, des universitaires, des experts en technologies de l'information et de la communication, ainsi que des responsables de plusieurs départements concernés des cinq pays maghrébins. Il fait suite à la réunion tenue à Rabat en juillet 2010 sous l'égide de la CEA, du Conseil de l'Europe et de Microsoft sur «l'harmonisation du cadre légal de la cybersécurité en Afrique du Nord et la lutte conte la cybercriminalité».
En préconisant une approche cohérente et coordonnée, l'atelier qui s'ouvre aujourd'hui vise à définir des lignes directrices concertées pour la mise en place effective d'un cadre juridique harmonisé de nature à renforcer la cybersécurité dans l'espace maghrébin. Il constituera une occasion pour les participants de mieux appréhender les enjeux liés à l'émergence de la société de l'information, notamment la lutte contre la cybercriminalité, la protection des données à caractère personnel, la sécurisation des transactions commerciales et financières, etc.
Il vise également à aider les pays du Maghreb à respecter leurs engagements vis-à-vis du Sommet Mondial sur la Société de l'Information (Genève en 2003 et Tunisie 2005), en vue de renforcer la confiance des utilisateurs, protéger les données et l'intégrité du réseau et se protéger contre les menaces existantes et potentielles liées à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC). Des initiatives réussies à l'échelle du continent africain seront présentées, en vue de favoriser l'échange d'expériences et le partage des connaissances.
Au terme de cet atelier, les participants feront des recommandations pertinentes en vue de mettre en place un cadre législatif adéquat renforçant la cybersécurité au Maghreb. Des propositions concrètes pour les actions de suivi sont également attendues de cet atelier, afin de mieux servir les objectifs de l'intégration régionale à tous les niveaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.