Résolution du PE: un eurodéputé prend la défense du Maroc    Benmoussa devant les diplomates: mais où sont passés les ambassadeurs d'Espagne et d'Allemagne?    Charte des services publics: le projet de loi adopté à l'unanimité par la 2ème Chambre    Marhaba 2021: les premiers MRE débarquent à Ouarzazate !    La Bourse de Casablanca finit en repli    Les coulisses de la visite d'Ismaël Haniyeh au Maroc    Israël lance une page Facebook dédiée au Maroc (PHOTO)    Euro 2020: les chances de qualification de la Turquie compromises (VIDEO)    Sergio Ramos quitte le Real Madrid    Yassine Bounou dans le viseur de trois clubs anglais    Maroc/Covid-19: le nombre de personnes complètement vaccinées à ce jour    CAN 2021 : Les Ecureuils du Bénin éliminés par les Leone Stars    Nordin Amrabat : "Il y a un certain intérêt de clubs de laLiga"    Botola Pro D1 :Le programme de la 22e journée    France. M'jid El Guerrab interpelle le ministre de la Santé sur la non-reconnaissance du vaccin de Sinopharm [Vidéo]    OCP et l'américain BCG proposent une offre unique dans le domaine de la maintenance et de la numérisation industrielle    Le monde de Julie Guégan    Avec un système audio de pointe sur sa nouvelle gamme : Ford séduit les mélomanes    Ismail Sqarou : «La Dekka est l'enfant légitime de Taroudant en termes de patrimoine»    Trois astronautes chinois dans la station spatiale    L'Algérie face à ses démons    Euro 2020 : La Hongrie craque en fin du match face au Portugal    Energies renouvelables : le Maroc se relance dans l'hydrogène vert    Adoption finale du projet de loi sur l'usage légal du cannabis    Lancement d'une campagne contre la privatisation de la plage d'Aïn Diab    Le nouveau modèle de développement ne fait pas l'unanimité    Le roi Mohammed VI félicite le premier ministre israélien    Profonds désaccords et faibles attentes    Quand on aime la vie, on va au musée    Edition: Lever l'hypothèque sur l'université    Le Nigeria s'apprête à construire le gazoduc avec le Maroc    L'agent de Hakimi confirme son départ !    Agrégation agricole: un nouveau dispositif réglementaire pour des projets d'agrégation de nouvelle génération    Législatives algériennes: 23% de participation, abstention historique et massive    Les hôtels Accor se mobilisent pour favoriser l'accueil des Marocains résidant à l'étranger    Marocains de l'étranger : dix-sept villes annoncées pour la quarantaine obligatoire    Covid-19 en France : plus de masque en extérieur, levée du couvre-feu dans quelques heures    Services juridiques à distance: lancement d'une nouvelle plateforme au profit des MRE    Averses orageuses localement fortes durant 48 heures dans plusieurs provinces marocaines    Privé : Akdital poursuit sa marche pour s'accaparer 20% de la capacité litière nationale    Sahara : Large soutien au Maroc à l'ONU    Le Maroc et la Serbie dans une approche tridimensionnelle pour l'Afrique, dit El Malki    Le roi Mohammed VI félicite le nouveau Premier ministre isralien Naftali Bennett    "African Lion 2021": une délégation militaire maroco-américaine visite l'hôpital de campagne près de Tafraout    MRE: l'ONCF lance un plan spécial    «Méditations et médisances»    «Soufi, mon amour» en tournée au Maroc    Action citoyenne : des livres pour les écoles primaires, les collèges et les lycées les plus défavorisés au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chèques irréguliers : Le service de centralisation opérationnel avant fin 2018
Publié dans Finances news le 11 - 04 - 2018

Le service de centralisation des chèques irréguliers (SCCI) visant à contribuer au renforcement de la crédibilité du chèque et à la diminution du risque d'impayés sur chèques, devrait être opérationnel avant la fin de l'année en cours, a indiqué, mercredi à Casablanca, un responsable de Bank Al-Maghrib (BAM).
Ce nouveau service dont la gestion a été confiée à CreditInfo Checks en vertu d'une convention de gestion déléguée signée récemment avec BAM, à l'issue d'un appel à manifestation d'intérêt, consiste à centraliser l'information relative aux chèques irréguliers, collectée auprès des banques, en vue de la mettre à la disposition des entreprises, a fait savoir Khalid Zbir, responsable de la direction réseau et centrales d'information à BAM, lors d'une conférence de presse dédiée à la présentation de cet instrument.
Le SCCI vient renforcer le dispositif actuel de prévention et de lutte contre l'émission de chèques impayés, en l'occurrence la centrale des incidents de paiement sur chèques, gérée par la banque centrale et dédiée exclusivement aux établissements bancaires qui la consultent avant toute délivrance de chéquier, a-t-il relevé.
Le service comprend deux volets à savoir la collecte des données, un dispositif géré par BAM en étroite collaboration avec les banques et la consultation de ces données confiée au délégataire qui se chargera entre autres, de la mise en place de l'infrastructure, l'applicatif, la sécurité de l'information et le développement commerciale.
Les principales informations centralisées par le SCCI sont les comptes clôturés, les coordonnées bancaires des interdits bancaires et judiciaires, les oppositions sur chèques ainsi que les faux chèques, a-t-il précisé, notant que ces informations seront accessibles au moyen du service de consultation géré par le délégataire sur simple lecture de la ligne codée en bas du chèque ou saisie des données des coordonnées bancaires y afférentes.
Selon Zbir, le SCCI a aussi pour vocation de sécuriser davantage les opérations de paiement par chèque auprès des commerçants et des entreprises, abonnées au service, en offrant la possibilité de s'assurer directement de la régularité des chèques qui leur sont remis avant leur acceptation.
Après finalisation des prérequis techniques et organisationnels, le délégataire aura à sa charge la promotion des services auprès des entreprises à l'échelle nationale et développera des prestations additionnelles telles que le blocage de provision en ligne et le scoring.

Un marché qui s'ouvrira à d'autres opérateurs
BAM compte ouvrir ce marché à d'autres opérateurs “Sur ce service, nous ne comptons pas rester sur le monopole de CreditInfo Cheks. Une fois la vitesse de croisière atteinte et un premier retour d'expérience est présent, d'autres acteurs pourront prendre place sur ce marché” explique-t-ils.
Creditinfo Checks créée il y a 3 semaines de cela, avec un capital de démarrage de 15 MDH, payera une redevance de 250.000 DH annuellement à la Banque centrale. Cette convention de délégation s'étalera sur une durée de 10 ans sans obligation de monopole. Enfin, le coût du service est de 10 DH par consultation, indique-t-on auprès de BAM.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.