Lancement de la plateforme de suivi de mise en œuvre des recommandations émises par la Cour des comptes    Procès du 13 Novembre: de deux ans d'emprisonnement à la perpétuité pour les vingt accusés    Sondage du CESE: 85% des interrogés insatisfaits de l'état d'aménagement et d'urbanisation du littoral    Forsa : La SMIT dément les fausses informations concernant les appels d'offres n°100 et n°103    African Lion 2022 : les tirs d'armes retentissent à Cap Draa lors des exercices interarmées    Ministère des Habous: voici la date de l'Aïd Al Adha    Football : le Wydad sacré champion du Maroc pour la 22e fois de son histoire    Football: Palmarès des champions depuis la saison 1956-1957    Tragédie à Casablanca : l'effondrement du fronton d'un café cause trois morts    Casablanca : Trois morts et deux blessés dans l'effondrement d'une partie du fronton d'un café    Météo Maroc: temps assez chaud et rafales de vents assez fortes ce jeudi 30 juin    Drame à Casablanca: l'effondrement de la façade métallique d'un café fait trois morts    Grand prix de Tunis de para-athlétisme : Le Maroc totalise 11 médailles, dont 6 en or    France : Borne entretient le suspense    Agadir : évaluation de la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Maroc : La mise en œuvre des recommandations la Cour des comptes suivie grâce à une plateforme    Quel avenir pour le Made in Morocco    « Art à Porter » à la galerie Marsam    «Sahran Lil» en collaboration avec Universal Music MENA    Le Festival de Fès de la Culture Soufie de retour en présentiel    Bonne gouvernance et gestion locale : la nouvelle méthode Laftit    Mohamed Benchaâboun : « Le Maroc restera engagé pour la réalisation des objectifs conjoints de la TICAD »    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce mercredi 29 juin    Anfa Park / Casablanca : Le programme du Jazzablanca Festival dévoilé    Détresse lors d'une veillée pour les migrants retrouvés morts dans un camion au Texas    Nouvelle vague de Covid-19: Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective (Tayeb Himdi)    Drame de Melilla : L'AMDH réclame des autopsies    Immigration illégale. Pedro Sanchez appelle au soutien du Maroc    Migration illégale: Pedro Sanchez appelle à aider le Maroc à faire face aux mafias    Variole du singe : plus de 3.400 cas confirmés dans le monde (OMS)    Les précisions de Chakib Benmoussa    Prix à la pompe : La barre des 16 dh pour le diesel et 18 dh l'essence bientôt franchie    Finance durable : l'AMMC et l'IFC signent un nouvel accord    Le sommet de Madrid organisé par l'Otan confirme une position unique antirusse    Futsal : La sélection nationale marocaine intègre le Top 10 mondial    Quand Kenza Hamoumi allie le végétal à la féminité dans ses toiles    Renault express fête sa 1ère année de commercialisation avec plus de 10 000 unités vendues au Maroc    La chanteuse égyptienne Sherine est-elle en froid avec Saad Lamjarred ? (PHOTO)    Conseil de gouvernement: Positif au Covid-19, Baitas n'animera pas le point de presse    Mustapha Hadji poursuit Vahid Halilhodzic pour diffamation    UE : Les 27 actent la fin du moteur thermique en 2035    Europa Press : Assaut de Melilla, « Sánchez confirme des décès dans la police marocaine »    Coopération sécuritaire : Pourquoi le Maroc est de plus en plus sollicité ?    JM Oran 2022 : Elliot Benchetrit file en quarts de finale    Ecriture et infini : La mystique en littérature pour l'amour de soi et de l'autre    Correspondances : Jalil Bennani et Roland Gori font le pari du Sud    Ouahbi: Le gouvernement engagé à parachever les importants chantiers issus de la réforme constitutionnelle    Football U18 : Le Maroc bat l'Algérie aux Jeux méditerranéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Produits pétroliers : 3ème hausse des prix en huit mois
Publié dans Finances news le 07 - 09 - 2006

* L'augmentation a concerné la quasi-totalité des produits, sauf le gaz dont le prix est resté inchangé.
* L'Etat envisage des mesures d'accompagnement pour certains secteurs fortement touchés.
* Les arriérés de paiement de la Caisse de compensation pourraient atteindre les
3 MMDH à la fin de l'année.
La hausse tant attendue des prix des produits pétroliers est arrivée et le gouvernement a décidé le retour au système d'indexation des prix. C'est la troisième hausse des prix en huit mois et il faut s'attendre à une autre à la fin de l'année si les tendances haussières des cours du pétrole persistent.
Cette augmentation a concerné la quasi-totalité des produits, sauf le gaz dont le prix est resté inchangé. Le gouvernement a justifié sa décision par la flambée des cours des prix du pétrole au niveau mondial.
La forte demande en produits pétroliers, une offre saturée, la faible capacité de raffinage, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, les incidents contre les installations pétrolières au Nigéria... Ces événements ont contribué à renchérir davantage les cours. Sans oublier qu'en prévision de l'hiver la demande est boostée, ce qui contribue à tirer les prix vers le haut.
C'est le 1er septembre que le département de tutelle a diffusé un communiqué annonçant la nouvelle. Selon Rachid Talbi Alami, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Affaires économiques et générales, « cette hausse devait être appliquée il y a quelques mois, mais le gouvernement a préféré la fin des vacances et la rentrée pour l'annoncer. Il a pris en considération le caractère spécifique de certains produits comme le butane dont le prix est resté inchangé depuis des années déjà ou le gasoil qui a une part de 45% parmi les produits pétroliers utilisés ».
Moulay Abdallah Alaoui, président de la Fédération de l'Energie, a indiqué à cet égard : «Nous sommes pour la transparence et la vérité des prix. Le Budget de l'Etat, c'est-à-dire l'argent du contribuable, ne doit plus financer la consommation aux dépens de l'investissement». Il a préconisé que «l'Etat prenne des mesures d'accompagnement, notamment en faveur des secteurs de l'agriculture et du transport», avant d'ajouter qu'«au lieu d'un système de subventions qui met tout le monde sur un pied d'égalité, il faut opter pour une approche basée sur un ajustement des prix et des subventions au profit des bénéficiaires qui en ont besoin. Ceux-ci doivent toutefois faire des efforts pour moderniser leurs outils de production, car il ne faut pas subventionner des moyens de transport vétustes».
Evoquant la question des subventions, Alaoui a indiqué que « la Caisse de compensation est une aberration qui doit disparaître».
« Le retard de paiement est actuellement de trois à quatre mois. Ces arriérés atteindront 2,6 à 3 milliards de DH vers la fin de l'année en cours », a-t-il noté.
Il est rappelé que dans un souci de maîtriser le déficit public, le Premier ministre a envoyé, fin juillet, une lettre de cadrage aux membres de son gouvernement .
«La flambée des prix du pétrole sur le marché international impose la révision du régime des subventions, en prenant en compte la nécessité de cibler les populations nécessiteuses et le maintien des équilibres macroéconomiques concernant le tissu productif national et les finances publiques», a indiqué Driss Jettou.
Ce sont pas moins de 19 MMDH qui seront absorbés par les subventions de la Caisse de compensation. Cela concerne les arriérés des produits pétroliers pour 2006, les subventions des mêmes produits pour 2007 sur la base d'un baril à 70 dollars, le sucre, la farine et le gaz butane.
Outre le déficit public, la facture des hydrocarbures ne cesse de gonfler la valeur des importations et de creuser le déficit commercial. Les achats de produits énergétiques ont totalisé plus de 16 MMDH. La progression qu'elle a connue durant le premier semestre a représenté 66,4% de celle enregistrée globalement par les importations, établie à +9,1% d'un semestre à l'autre des deux années. Les importations en pétrole brut ont atteint, durant le premier semestre de l'année en cours, environ 9,95 MMDH contre 6,1 milliards une année auparavant, soit une hausse de 62,9%. A lui seul, le pétrole brut a coûté 9,95 MMDH contre 6,11 MMDH, soit +62,9% d'un semestre à l'autre.
Le prix moyen de la tonne importée a augmenté en effet de 37,2%, passant de
2.154 DH/T à 2.954 DH/T. Cette hausse en valeur a été accompagnée d'une progression moins importante en volume de plus de 18,8%. Le tonnage importé est passé de 2,83 millions de tonnes à 3,37 millions de tonnes. Cette hausse des achats de pétrole brut a largement dopé les importations des produits énergétiques en général, qui ont progressé de 41,1 %, passant de 11,36 MMDH à environ 16 milliards.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.