Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Ramadan: le tramway de Casablanca change ses horaires    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Salmane    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    David Govrin, représentant d'Israël au Maroc, nous ouvre son coeur (TEASER)    Jamel Sellami Out, Lassaad Chabbi In !    Le Japonais Hideki Matsuyama remporte le Masters d'Augusta    Maroc/Covid-19: le bilan de ce mardi 13 avril    Le mariage des mineures, un phénomène d'une grande actualité au sein de la société    Ventre vide, tables garnies    Covid-19 au Maroc : 684 nouvelles contaminations, 6 décès    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Musée «Leila Mezian Benjelloun» prêt dans deux ans    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Ramadan: voici les nouveaux horaires des cours diffusés à la télévision    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine opérant dans le nord du Maroc    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    Transport: la nouvelle flotte de bus fait le bonheur des Casablancais    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Le joli 4 sur 4 du Raja en Coupe de la Confédération    Décès sur le terrain de Reda Saki, joueur de l'Etoile    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Le mois sacré de Ramadan débutera mercredi au Maroc    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Conseil de gouvernement : Le menu de la réunion de jeudi prochain    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    Ramadan: Joe Biden adresse ses vœux aux musulmans    France: Indignation suite aux tags antimusulmans à Rennes    Hicham Idelcaid chante «Mali Mali»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourse : Le Masi éponge ses pertes
Publié dans Finances news le 26 - 02 - 2009

* Après avoir perdu 14,4% de sa valeur durant les cinq premières séances de l’année, le marché reprend de plus belle, et s’inscrit, pour la première fois depuis bien des mois, en territoire positif.
* Cette reprise serait-elle la bonne, où est-ce juste un mirage ? Les avis sont divergents.
La Bourse de Casablanca éponge toutes ses pertes et évolue, pour la première fois depuis septembre 2008, en territoire positif. Voilà qui donne de l’espoir, mais qui contredit surtout ces avis pessimistes qui prévoyaient une année horibilis pour la Bourse de Casablanca. Mais il faut reconnaître aussi que cette montée «surprise» était peu prévisible. Les cinq premières séances de l’année ont donné un «faux» topo de ce que sera l’année boursière. En effet, débutant l’année à près de 11.000 points, le Masi s’est littéralement effrité, lâchant en seulement cinq jours de cotations quelque 14,4% de sa valeur pour se fixer à près de 9.405 points. Soit nettement plus que les pertes qu’il avait engrangées durant toute l’année 2008 ! Mais une petite embellie s’en est directement suivie. Évoluant en dents-de-scie, le Masi a vite repris des couleurs et est monté dans un premier temps jusqu’à 10.198 points (04 février). Un support qu’il n’a pu casser dans un premier temps. Mais ce n’était apparemment que partie remise. Après une courte descente vers les 10.007 points, l’indice général du marché est cette fois reparti pour de bon, gagnant au passage quelque 9,9% pour se fixer, à l’heure où nous mettions sous presse, à 11.100 points, soit 100 points de plus que son niveau de début d’année. Sa performance annuelle baigne ainsi, et pour la première fois depuis bien des mois, en zone verte, avec à la clé une performance annuelle de 1,06%.
Reprise passagère ?
Cette reprise est-elle la bonne ? Ou est-ce juste une petite éclaircie par temps nuageux ?
Les oracles du marché sont partagés sur ce point. Si certains pensent que c’est juste un rebond technique, qui fera vite du surplace, d’autres soutiennent au contraire que c’est bel et bien la reprise tant attendue. «Les niveaux de valorisation ont tellement baissé que ça a (ré) ouvert l’appétit des investisseurs. En témoigne le niveau de la volumétrie qui devient de plus en plus consistant», nous dit ce gestionnaire d’actif. Mais cet avis n’est pas trop partagé par d’autres intervenants de la place. «Cette reprise sera de courte durée. Et durera au plus tard vers fin mars», estime cet analyste qui s’empresse d’ajouter «qu’elle n’est même pas réelle, puisque pilotée par une petite poignée de valeurs, dont Addoha». Mais un consensus semble quand même se dégager si l’on se réfère à l’analyse technique. «Cette reprise n’est pas là pour durer. C’est juste un effet de rattrapage de la forte baisse des premières séances. Tous les indicateurs techniques le prouvent», explique cet analyste technique. «La tendance baissière pèse lourd. Le Masi pourra bien aller jusqu’à 11,500 points d’ici fin mars, mais une fois ce seuil atteint, une baisse est tout indiquée. On prévoit un plancher de 7.000 points, avant que la hausse ne s’installe pour de bon», ajoute notre analyste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.