Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Forum Euromed-capital : Le capital-investissement comme solution de relance
Publié dans Finances news le 29 - 10 - 2009

* 250 participants et 72 intervenants, venant de 14 pays, ont participé au Forum Euromed Capital à Tanger.
* Des expériences réussies en Afrique du Nord et au Moyen-Orient mises en exergue.
Après Lyon et Tunis, la troisième édition du Forum euro-méditerranéen du capital investissement et du financement des PME a tenu ses travaux les 22 et 23 octobre à Tanger. L’évènement était organisé à l’initiative de l’Association Euromed Capital Forum avec l’appui de Sirapex et du Groupe BMCE-Argan Investy-CapitalInvest. 250 participants et
72 intervenants venant de 14 pays ont participé à cette rencontre.
La thématique principale de cette réunion était consacrée au rôle des fonds d’investissement pour préparer la relance dans un monde instable.
Il est certain que le levier financier est primordial pour les PME pour faire face aux aléas de la crise. La région de la Méditerranée a un aspect particulier du fait que la rive nord, se revendiquant de l’Europe, et très développée, a subi de plein fouet les effets de la crise. En revanche, la rive sud, en pleine émergence, tente tant bien que mal de résister à cette mauvaise conjoncture.
«On a toujours dit que le Maroc était épargné. Le système de change est strict et le monde de la finance est immunisé. Mais les choses commencent à changer. Il faut l’avouer, la crise est là», a affirmé Jaloul Ayed, Administrateur Directeur général de BMCE et vice-président de l’Association Euromed Capital Forum. «Je suis banquier et la banque est le meilleur baromètre de l’économie. Certains secteurs sont touchés. Le déficit commercial est passé de 9 Mds d’euros à 16 Mds. Les réserves de change ont diminué et il y a un problème de liquidité», a-t-il souligné. Ayed a indiqué que «les fonds d’investissements régionaux ont un rôle important pour dynamiser certains secteurs et accélérer la croissance».
Au cours des dernières années, l’industrie du capital-investissement s’est profondément transformée et de nouvelles mutations sont en cours concernant le capital privé, en étroite collaboration avec les institutions publiques et les administrations.
«La crise a créé une sorte de désenchantement envers l’ouverture du marché et la liberté du commerce. Il faut expliquer que les fonds d’investissement sont la solution de la crise et non sa cause », a expliqué Ahmed Abdelkefi, président de Integra Group. En vue de rebondir, l’intervenant a mis l’accent sur quatre volets essentiels. Tout d’abord soigner l’image de marque du capital-investisseur. Il ne faut pas le confondre avec les spéculateurs. Ensuite, il est question d’organiser le cadre légal et réglementaire à travers une fiscalité plus adéquate. Il s’agit aussi d’aligner la vision des investisseurs sur celle des gestionnaires. Le troisième volet concerne la diversification des souscripteurs, et le quatrième et dernier volet est destiné à tirer les enseignements qui s’imposent de la crise.
La France est un exemple des pays européens qui commencent à connaître quelques signes de reprise. «Les levées de fonds sont très basses, le capital développement se porte bien, les tickets et les entreprises opérant dans le secteur restent les mêmes», a assuré Jean-Yves Demeunynch, délégué général d’AFIC. «Les investisseurs doivent être motivés, mais ils sont tenus de revoir leur modèle économique», a-t-il noté.
Les appels pour revoir la stratégie, voire reformuler l’ingénierie financière, ont été émis par plusieurs intervenants.
Les expériences réussies en matière de capital-investissement ne manquent pas. Le Maroc a été pionnier en la matière au niveau régional depuis une décennie avec des institutions très actives comme CDG Capital, CapitalInvest, MarocInvest qui ont financé des entreprises très performantes.
CapitalInvest a mené avec brio une vingtaine d’opérations pour un montant de plus de 70 millions de dollars dans différents secteurs, surtout les activités à forte valeur ajoutée. Mehdi Tahiri, son Directeur général, a expliqué qu’«en dehors des capitaux, nous apportons l’accompagnement aux sociétés financées dans le long terme. Nous sommes dans la démarche de proximité. Nous avons contribué à l’émergence de champions comme m2m qui est une référence dans son secteur».
Pour ce qui est de l’intégration régionale, les avis divergent. Hassan Laaziri, directeur d’investissement à CDG Capital, a fait savoir qu’«il n’y a pas de logique d’intégration au Maghreb. Chaque pays a sa propre approche et sa façon d’opérer ». Il a aussi mis en exergue les expériences d’implantation au Maroc de certaines entreprises européennes qui ont été accompagnées par son organisme, comme Labinal dans l’aéronautique ou Eurest dans la restauration rapide.
Tuniinvest, membre d’Integra Group, est également un exemple de succès. Depuis sa création en 1994, il a participé à la levée de dix fonds d’investissement totalisant plus de 500 millions de dollars dédiés aux pays du Maghreb. «Le développement régional est incontournable. Nous menons un programme dans les pays du Maghreb», a dit Aziz Mebarek, de Tuninvest.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.