Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Le retour au débat politique    Pour un nouveau contrat social [ Par Jamal Berraoui ]    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le caftan marocain brille de mille feux à l'Oriental Fashion Show à Paris
Publié dans 2M le 21 - 01 - 2020

Le caftan marocain dans toute sa splendeur a été à l'honneur, lundi à Paris, capitale mondiale de la mode, sur le podium de l'Oriental Fashion Show, première plateforme internationale dédiée à la Couture et à la mode orientale.
De célèbres designers et stylistes marocains tels Fatima-Zahra El Filali Idrissi , Samira Haddouchi et Houda Serbouti ont présenté leurs dernières créations lors d'un défilé d'exception et de prestige, au confluent de la culture et du luxe.
Pour sa 34e édition tenue sous le thème évocateur « Merveilles de la Route de la Soie», l'Oriental Fashion Show, créé en 2004, par la Marocaine Hind Joudar, a choisi le célèbre Carrousel du Louvre, pour braquer les projecteurs sur "des splendeurs orientales à travers une sélection d'une vingtaine de maisons de couture, dont les collections mettent en lumière une mode venue d'ailleurs, teintée de traditions et de modernité".
Ainsi ce haut lieu d'art et de culture, qui s'inscrit dans le cadre de la célèbre Semaine de la mode de Paris (Fashion week Paris), s'est converti le temps d'une journée en une scène d'expression d'une créativité riche et raffinée révélant le potentiel illimité de designers venant d'Asie Centrale, du Caucase, du Moyen-Orient et du Maghreb.
Le premier à ouvrir le bal a été l'Egyptien Hany El Behairy, considéré comme l'un des plus grands designers de la Haute Couture que compte le Moyen orient, qui a présenté une collection qui raconte l'histoire de l'Egypte et ses splendeurs.

A cette occasion, la designer et styliste internationale Fatimazahra Filali Idrissi s'est de nouveau illustrée pendant sa participation à l'Oriental Fashion Show. Elle a fait sensation avec une collection luxuriante de caftans en Louis d'or.
L'ambassadrice du caftan marocain et non des moindres a présenté une collection alliant tradition et modernité avec un clin d'œil à l'Histoire de France en incluant des Louis d'or qu'elle a glanés auprès de personnes âgées de sa famille et de son entourage. Un hommage à la culture française qu'a tenu à rendre la styliste marocaine, surtout que l'Oriental Fashion Show se tient dans le cadre de la célèbre Fashion week Paris.
"Toutes mes créations dont j'ai investi pas moins d'une année d'investigation, sont ornées de Louis d'or que j'ai essayé de dénicher de chez de grandes et vielles familles marocaines et françaises qui se les transmettent de génération en génération", confie la styliste qui a choisi de baptiser sa nouvelle collection de "Renaissance".
"J'ai choisi ce nom parce qu'à travers mes caftans j'ai essayé de faire renaître plusieurs sortes de broderie et de perlage que faisaient nos arrière-arrières grand-mères", ajoute-t-elle.
Artiste complète et éclectique, Fatimazahra Filali Idrissi, partage en effet sa passion entre peinture, infographie et stylisme, aux côtés de ses recherches en Histoire de l'art, ce qui fait que ses collections deviennent œuvre d'art et document d'histoire à la fois. Son secret ? "Veiller toujours à garder le cachet authentique du Caftan marocain, et solliciter les meilleurs des artisans du pays, qui sont de véritables orfèvres", confie-t-elle en exhortant les jeunes créateurs à continuer de creuser dans le riche patrimoine marocain.
Très attendue, la créatrice marocaine de renommée, Samira Haddouchi a, pour sa part, réussi comme à l'accoutumée à rafler les éloges en réussissant avec brio à mettre en valeur, à travers ses créations, la singularité et la richesse du caftan marocain.
Dans sa nouvelle collection, la célèbre designer marocaine a laissé libre cours à son imagination pour explorer les différentes facettes de sa culture andalouse et méditerranéenne à travers de belles créations, avec un goût prononcé pour les coupes osées, les couleurs insolites et les tissus fluides.
La créatrice marocaine de renommée, Samira Haddouchi a réussi, de son côté, comme à l'accoutumée à rafler les éloges en réussissant avec brio à mettre en valeur, à travers ses créations, la singularité et la richesse du caftan marocain.
Dans sa nouvelle collection, la célèbre designer marocaine a laissé libre cours à son imagination pour explorer les différentes facettes de sa culture andalouse et méditerranéenne à travers de belles créations, avec un goût prononcé pour les coupes osées, les couleurs insolites et les tissus fluides.
Houda Serbouti, une autre styliste marocaine de renom s'est démarquée en présentant une collection de caftans, alliant la tradition au glamour, et mis en valeur avec des matières fluides savamment utilisés, notamment la soie et la mousseline.
Dans un tout autre registre, le designer franco-marocain Saad Ouadrassi a charmé le public avec des robes aux allures de fées et aux formes sophistiquées, qui font le style épuré et élégant de ce créateur connu dans le Golfe et qui a fait ses premiers pas parisiens dans le monde de la mode sur le podium de l'Oriental Fashion Show.
Par ailleurs, cette 34ème édition de l'Oriental Fashion Week s'est démarquée par deux expositions au Carrousel du Louvre : la première de caftans marocains réalisés par les élèves d'une école de stylisme, de modélisme et de couture traditionnelle de Fès, dirigée par Aziza Belkhayat. La seconde de tableaux de l'artiste peintre marocaine Rajae Lahlou.
Plus qu'un défilé de mode, l'Oriental Fashion Show est devenu au fil des ans une véritable tribune artistique, un dialogue culturel entre l'Orient et l'Occident. L'événement qui se fixe pour mission de promouvoir la couture d'inspiration orientale, a gagné ses lettres de leader de la mode orientale en sillonnant le monde et les hauts lieux de la mode à fort potentiel médiatique : Paris, Londres, Doha, Koweit, Marrakech, Moscou, Istanbul, Almaty (Kazakhstan), Samarcande (Ouzbékistan)…
A travers ses nombreuses productions, l'Oriental Fashion Show a pu promouvoir plus de 100 stylistes de 50 nationalités différentes et continue à oeuvrer en faveur de créateurs de la mode et de la culture.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.