À Rehamna, le PAM s'empare des rouages du conseil de la ville    Résultats semestriels. Attijariwafa Bank : tous les indicateurs sont au vert    Gaz. Chariot fait appel à Halliburton pour le forage de son puits au Maroc    Qui est Ali Ben Lmadani?    Le pass vaccinal délivré par le Maroc et voyage en Europe    Cybersécurité : Telegram, nouveau Dark Web pour les cybercriminels    Découverte des plus vieux bijoux du monde à l'intérieur d'une grotte près d'Essaouira    Nasser Bourita : « Le Maroc réaffirme son engagement continu à promouvoir la démocratie »    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Energies propres : Que représente la décarbonation pour les exportateurs marocains ?    Forum des affaires Canada-monde arabe : Les opportunités d'affaires et d'investissement au Maroc exposées    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    Moussa Laarif, du hip hop à la politique    Nasser Bourita au journal Sud-Africain "The Star"    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Maroc-Espagne : Pedro Sanchez annonce une réunion de haut niveau qui aura lieu prochainement    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    Philip Morris : 91% des fumeurs ne le sont plus grâce à des informations précises sur les produits alternatifs    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    La société française « Finetis » saisit le CIRDI contre le Maroc    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    Syrie : 62 enfants ont péri cette année dans les camps du nord-est    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président centrafricain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Un seul et unique déplacement du Onze national !    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    La 35ème édition de retour du 1er au 11 octobre    La crise des sous-marins entre la France et l'Australie    Cellule terroriste de « Daech » démantelée à Errachidia: Interpellation de 4 autres individus    Le président du Haut Conseil d'Etat libyen salue les efforts du Maroc    Trois de chute pour la Premier League    Hakimi veut « graver » son nom dans l'histoire du PSG    La 2 ème édition du guide socio-économique de Skhirat    Tétouan / FIDEC : Rendez-vous avec une programmation exceptionnelle    Métier du livre : Une nouvelle fiction, l'édition indépendante    6ème saison de la Positive School of Hip Hop    Un voyage à la conquête de la semaine de la mode de Milan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'«Oriental fashion show» : Hind Joudar récidive
Publié dans Albayane le 16 - 02 - 2021

En mode virtuel pour résister aux aléas de la pandémie
Par Jalila AJAJA-MAP
Après une première édition virtuelle en juillet dernier, l'Oriental fashion show (OFS), un événement mode d'envergure internationale qui célèbre la haute couture orientale et porte haut et fort la création marocaine, est revenu de nouveau sur le devant de la scène en organisant fin janvier une deuxième édition tout aussi réussie que la précédente.
En raison de la pandémie, l'industrie de la mode est obligée de se réinventer et de modifier ses habitudes pour pouvoir résister. L'heure est à l'innovation et l'Oriental Fashion Show ne déroge pas à cette nouvelle règle.
L'événement, qui a pour habitude de sillonner le monde, d'escale en escale, afin de retracer l'histoire métissée de la mode orientale et faire valoir un patrimoine souvent méconnu, a décidé d'explorer le champ du virtuel afin de mieux appréhender l'avenir, affirme à la MAP, la fondatrice de l'Oriental fashion show, la Marocaine Hind Joudar, installée à Paris. Résultat: deux évènements digitaux inédits qui ont fait la part belle à la création orientale, notamment marocaine.
Le premier, tenu du 3 au 8 juillet a été marqué par la retransmission sur le web de défilés de mode de la couture orientale, des rétrospectives vidéo des plus beaux podiums de l'Oriental Fashion Show depuis sa création, ainsi que des webinaires avec des créateurs afin de définir les contours de la mode de demain, se pencher sur l'avenir de l'industrie et appréhender les nouveaux enjeux qui se profilent.
Suite au succès de cette première semaine de la mode digitale, Hind Joudar et son équipe décident de reconduire l'expérience pour le plus grand plaisir du public, aussi bien professionnel qu'amateur de l'Oriental fashion show. C'est ainsi qu'une deuxième édition, toujours en ligne, pandémie oblige!, est organisée en ligne du 24 au 28 janvier dernier, relate Hind Joudar.
Une façon pour l'Oriental fashion show, qui en est à sa 36ème édition, de réaffirmer son engagement en faveur de la sauvegarde du costume traditionnel marocain, se félicite non sans fierté sa fondatrice.
Pour garantir plein succès à cette nouvelle édition tout aussi inédite, Hind Joudar et son équipe ont fait le choix de se déplacer au Maroc et optent pour la ville impériale de Fès pour les tournages en vue de la présentation des collections printemps/été durant la semaine de la haute couture parisienne.
Ces tournages ont eu lieu dans des hôtels huppés de la ville, à l'architecture élégante et épurée, et dans des Riyad sublimes dignes des mille et une nuits. «Une expérience nouvelle où l'art de la mode orientale se mêle aux splendeurs de l'architecture mauresque et moderne », comme le tient à souligner la fondatrice de l'Oriental Fashion Show.
Des lieux sublimes servant de véritables écrins pour mettre en valeur la création de nombre de designers orientaux, notamment Marocains. Des créations que l'on a pu découvrir sur les réseaux sociaux de l'OFS.
C'est ainsi que les adeptes de la mode traditionnelle ont eu l'occasion de découvrir les magnifiques créations de quatre designers marocaines : Fatima-Zahra El Filali Idrissi, Nezha Cherkaoui, Zineb Bensaid et Houda Benmlih. Un hommage à la création et au riche patrimoine marocain, mais aussi à la dextérité et au professionnalisme des artisans marocains.
Aux côtés des stylistes marocaines, la fashion week digitale a été marquée également par la participation de nombreux créateurs de talent, dénichés par la fondatrice de l'OFS, aux quatre coins de l'Asie : du Kazakhstan, en passant par l'Egypte, le Vietnam, Singapour, l'Indonésie, le Cambodge, la Chine, l'Ouzbékistan ou encore la Malaisie.
Une façon originale de l'OFS de montrer la grande richesse des savoir-faire à la fois moderne et traditionnel de l'Orient.
Evénement phare de l'association « Route de la Soie et d'Al Andalus », qui a pour but premier de valoriser un art de vivre, un savoir-être s'inscrivant dans un patrimoine universel, l'OFS a été créé par Hind Joudar en 2004. Basé à Paris, cet événement sillonne le monde et les hauts lieux de la mode à fort potentiel médiatique: Paris, Londres, Doha, Koweït, Marrakech, Moscou, Istanbul, Almaty (Kazakhstan), Samarcande (Ouzbékistan), Istanbul...
Plus qu'un défilé de mode, l'OFS est devenu au fil des ans une véritable tribune artistique, un dialogue culturel entre l'Orient et l'Occident.
A travers ses nombreuses productions, l'Oriental Fashion Show a pu promouvoir plus de 100 stylistes de 50 nationalités différentes, parmi eux de nombreux Marocains qui ont pu se faire un nom sur la scène de la mode mondiale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.