PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Transformation digitale au Maroc: une nouvelle stratégie sera prochainement lancée    Allocations familiales: ce que prévoit le gouvernement en 2023    PLF 2023: priorité donnée à l'emploi, les détails    Un sardinier marocain avec 23 marins à bord en difficulté au large de Casablanca    Champions League (tours préliminaires): voici les adversaires du Wydad et du Raja    Mercato : Yassine Labhiri choque le WAC et le Raja en signant à ... Berkane (PHOTO)    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Réforme de la Santé: ce que prévoit le gouvernement Akhannouch en 2023    Tanger: un camionneur marocain de 37 ans pris la main dans le sac    Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule "dans de bonnes conditions", un pic attendu fin août    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Finances publiques: regain de forme des économies    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Jeux de la solidarité islamique : Laaraj offre l'or au Maroc, El Bouchti en argent au taekwondo    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Compteur coronavirus: 191 nouveaux cas, plus de 6,7 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Voici les SMS menaçants envoyés par Boris Faure à M'jid El Guerrab avant leur altercation
Publié dans H24 Info le 03 - 09 - 2017

Plusieurs textos envoyés par Boris Faure à M'jid El Guerrab bien avant leur altercation, qui s'est soldée sur une hospitalisation pour le responsable PS et une mise en examen pour l'élu macroniste, ont fuité aujourd'hui. Les détails.
Le franco-marocain M'jid El guerrab a été mis en examen, samedi 2 septembre, pour « violences volontaires avec armes ». Le député En Marche de la 9e circonscription des Français de l'étranger est en effet accusé d'avoir agressé le cadre du Parti Socialiste Boris Faure à coups de casque. L'état de santé de ce dernier a nécessité son transfert à l'hôpital, où il a été opéré d'un hématome au crâne. Dans la foulée, le comportement d'El Guerrab, a été condamné par la classe politique française, y compris du côté de sa propre formation, La République en Marche.
Mais l'histoire va bien au-delà du contentieux existant entre les deux hommes depuis le départ d'El Guerrab du PS, et de l'insulte raciste qu'il a dénoncée de la part de Faure. Lors de sa garde à vue, le député En Marche a documenté, à l'aide de SMS, ce qu'il a considéré comme du harcèlement de la part du cadre du PS, révèle Le Point.
«Tu veux me tuer?»
Tout a commencé lorsque le Franco-marocain, à l'instar des autres prétendants socialistes à l'investiture sur la 9e circonscription des Français de l'étranger, a reproché à Faure d'être en faveur de Didier Le Bret. Les échanges entre les deux hommes ont ensuite dégénéré, incluant des menaces de morts. « … Personne ne m'a jamais parlé comme ça: je suis mort politiquement??? Tu veux me tuer? Tu devrais avoir honte de parler comme ça à un camarade », lit-on dans un SMS d'El Guerrab à Faure. A propos de ces menaces de mort, le socialiste a confirmé samedi aux enquêteurs: « je parlais de mort politique ».
Et le conflit ne s'est pas arrêté même après l'investiture de Le Bret par le PS. Toujours selon Le Point, Boris Faure a envoyé le SMS suivant à El guerrab, le 12 mai dernier: « Bonjour, j'ai vu que tu n'étais pas investi EM (En marche, ndlr). Logique. Pour ton info, Stéphane Séjourné (Ndlr : aujourd'hui conseiller du président de la République) est un ami… Je t'ai fait une promesse fin septembre 2016. Et je tiens toujours mes promesses… Cordialement. Boris Faure. »
Par ailleurs, les accusations de racisme avancées par le parlementaire LREM remontent à bien avant l'altercation de mercredi dernier, précise Le Point. Le cadre PS l'aurait, en effet, même menacé de porter plainte contre son ancien camarade si ce dernier ne s'excusait pas. Faure a ajouté qu'il a annoncé par SMS avoir saisi la Justice sur des propos diffamatoires, mais qu'il n'a pas souhaité rendre l'information publique, de crainte d'influencer les résultats du premier tour de l'élection législative. Une précaution qui s'est avérée inutile, puisque Le Bret n'a même pas passé le premier tour de l'élection.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.