Lancement de la plateforme de suivi de mise en œuvre des recommandations émises par la Cour des comptes    Procès du 13 Novembre: de deux ans d'emprisonnement à la perpétuité pour les vingt accusés    Sondage du CESE: 85% des interrogés insatisfaits de l'état d'aménagement et d'urbanisation du littoral    Forsa : La SMIT dément les fausses informations concernant les appels d'offres n°100 et n°103    African Lion 2022 : les tirs d'armes retentissent à Cap Draa lors des exercices interarmées    Ministère des Habous: voici la date de l'Aïd Al Adha    Football : le Wydad sacré champion du Maroc pour la 22e fois de son histoire    Football: Palmarès des champions depuis la saison 1956-1957    Tragédie à Casablanca : l'effondrement du fronton d'un café cause trois morts    Casablanca : Trois morts et deux blessés dans l'effondrement d'une partie du fronton d'un café    Météo Maroc: temps assez chaud et rafales de vents assez fortes ce jeudi 30 juin    Drame à Casablanca: l'effondrement de la façade métallique d'un café fait trois morts    Grand prix de Tunis de para-athlétisme : Le Maroc totalise 11 médailles, dont 6 en or    France : Borne entretient le suspense    Agadir : évaluation de la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Maroc : La mise en œuvre des recommandations la Cour des comptes suivie grâce à une plateforme    Quel avenir pour le Made in Morocco    « Art à Porter » à la galerie Marsam    «Sahran Lil» en collaboration avec Universal Music MENA    Le Festival de Fès de la Culture Soufie de retour en présentiel    Bonne gouvernance et gestion locale : la nouvelle méthode Laftit    Mohamed Benchaâboun : « Le Maroc restera engagé pour la réalisation des objectifs conjoints de la TICAD »    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce mercredi 29 juin    Anfa Park / Casablanca : Le programme du Jazzablanca Festival dévoilé    Détresse lors d'une veillée pour les migrants retrouvés morts dans un camion au Texas    Nouvelle vague de Covid-19: Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective (Tayeb Himdi)    Drame de Melilla : L'AMDH réclame des autopsies    Immigration illégale. Pedro Sanchez appelle au soutien du Maroc    Migration illégale: Pedro Sanchez appelle à aider le Maroc à faire face aux mafias    Variole du singe : plus de 3.400 cas confirmés dans le monde (OMS)    Les précisions de Chakib Benmoussa    Prix à la pompe : La barre des 16 dh pour le diesel et 18 dh l'essence bientôt franchie    Finance durable : l'AMMC et l'IFC signent un nouvel accord    Le sommet de Madrid organisé par l'Otan confirme une position unique antirusse    Futsal : La sélection nationale marocaine intègre le Top 10 mondial    Quand Kenza Hamoumi allie le végétal à la féminité dans ses toiles    Renault express fête sa 1ère année de commercialisation avec plus de 10 000 unités vendues au Maroc    La chanteuse égyptienne Sherine est-elle en froid avec Saad Lamjarred ? (PHOTO)    Conseil de gouvernement: Positif au Covid-19, Baitas n'animera pas le point de presse    Mustapha Hadji poursuit Vahid Halilhodzic pour diffamation    UE : Les 27 actent la fin du moteur thermique en 2035    Europa Press : Assaut de Melilla, « Sánchez confirme des décès dans la police marocaine »    Coopération sécuritaire : Pourquoi le Maroc est de plus en plus sollicité ?    JM Oran 2022 : Elliot Benchetrit file en quarts de finale    Ecriture et infini : La mystique en littérature pour l'amour de soi et de l'autre    Correspondances : Jalil Bennani et Roland Gori font le pari du Sud    Ouahbi: Le gouvernement engagé à parachever les importants chantiers issus de la réforme constitutionnelle    Football U18 : Le Maroc bat l'Algérie aux Jeux méditerranéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le gouvernement réagit au rapport de HRW sur les détenus du Hirak
Publié dans H24 Info le 18 - 09 - 2017

Dans un communiqué officiel, la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme (DIDH) a affirmé que le rapport de Human Rights Watch (HRW) comporte des allégations et des erreurs sur la gestion des manifestations d'Al Hoceima par les autorités publiques.
Le rapport publié le 5 septembre dernier par l'organisation Human Rights Watch (HRW) sur les événements d'Al Hoceima, comprend des allégations et des erreurs selon le gouvernement. Un rapport « sans fondement » souligne même un communiqué du 16 septembre de la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme (DIDH).
Le gouvernement a fait « part de son rejet du contenu de ce document, compte tenu du fait que la méthodologie utilisée manque du professionnalisme et de l'indépendance nécessaires à l'élaboration des rapports par les organisations crédibles, particulièrement en matière de précision, d'enquête sur le terrain concernant les faits et les événements et de recoupement des sources d'information », souligne la DIDH, dans le même communiqué
Un rapport au « contenu généraliste » et « non documenté » qui « ne fournit pas de diagnostic réel » sur le Hirak, juge la DIDH, et rajoute que cela » confirme une nouvelle fois le mépris flagrant du rédacteur du document du travail des institutions constitutionnelles du Royaume et leurs prérogatives ». Le rédacteur du rapport n'est que Ahmed Reda Benchemssi ancien directeur du magazine Telquel, qui occupe actuellement le poste de Directeur de plaidoyer et de communication auprès de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord de l'ONG internationale.
Le communiqué de la DIDH, ajoute que les autorités marocaines « n'acceptent pas qu'une organisation internationale qui prétend défendre les droits de l'Homme discrédite, de manière systématique, l'indépendance et l'impartialité de la justice marocaine, qui a le plein pouvoir d'examiner la validité des allégations concernant tout abus qu'il qu'en soit sa nature ou son auteur ».
En effet, HRW avait mentionné dans son rapport que 32 manifestants parmi les détenus du Hirak dur Rif ont été condamnés sur la base de leurs «aveux» à la police. Pourtant, notait HRW, les mis en cause ont tous réfuté ces aveux devant le juge et le procureur, ajoutant qu'ils ont été forcés de signer leurs procès-verbaux (PVs) d'interrogatoire. Ces contestations ont été rejetées. Le Maroc dément et affirme qu'il a « offert toutes les garanties d'un procès équitable aux personnes arrêtées et la présomption d'innocence ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.