La responsabilité de la France dans le conflit frontalier marocain (ii) : la conquête de la Mauritanie    À Tanger, une cellule affiliée au groupe Etat islamique démantelée, trois arrestations    L'agence rwandaise qualifie de revers pour le Polisario la décision judiciaire appuyant l'accord commercial Maroc-Royaume-Uni    Espagne : Pedro Sanchez annonce la dissolution du Parlement    Averses orageuses : plusieurs régions du Maroc en alerte orange le 29 mai    Vidéo. Douanes à Sebta et Melilla: les «tests» s'enchaînent en attendant la mise en service officielle    Cours des devises du lundi 29 mai 2023    BMCE Capital Gestion doublement primée au Lipper MENA Markets 2023 Fund Awards    KAS Maroc-Mauritanie et l'Association Ribat Al Fath se penchent sur le rôle de la société civile    OCP : Le chiffre d'affaires en baisse au premier trimestre    Crédit du Maroc : des résultats en hausse, en dépit de l'aggravation du coût du risque    Clairvoyance de la justice de Londres à l'encontre du Polisario    Les villes responsables d'environ 70% des émissions mondiales de gaz à effet de serre    L'offensive des BRICS pour mettre fin à l'hégémonie occidentale    Tunisie: Deux Français tués dans le crash de deux avions ultra légers    Turquie : Recep Tayyip Erdoğan remporte les élections présidentielles    Brésil : Vinicius Junior convoqué pour le match amical en Espagne dans le cadre d'une campagne contre le racisme    Mondial U20 : Dramatique élimination du Sénégal, champion d'Afrique    Le torchon brûle entre Ryan Mmaee et les fans de Fradi    Vidéo. Eredivisie: un joueur de l'Ajax frappe un supporter    Football : La sélection du Maroc de petite taille remporte la Coupe euro-asiatique    Ouganda. La loi plus sévère envers les LGBT    SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside à Bouknadel la cérémonie de remise des Trophées Lalla Hasnaa du littoral durable 2022    Montée du Covid-19 en Chine : Les experts du gouvernement rassurent    Awrach I : Plus de 14.800 bénéficiaires dans l'Oriental à fin 2022    Togo : Un cadre juridique pour la protection de la biodiversité    Iran. Le décolleté qui accuse les Mollahs    Cannes : "Les Meutes" de Kamal Lazraq remporte le Prix du Jury "Un Certain Regard"    Commission parlementaire de l'APF : un pas en avant pour la coopération économique francophone    Huawei Maroc joue un rôle clé dans la transformation digitale : partenariat stratégique et création de la Cloud Academy    Un grand nombre de Marocains se voient privés d'IPTV    Lexar révolutionne la mémoire avec ses solutions de nouvelle génération au GITEX Africa 2023    France/Football: Hakimi dans l'équipe-type de la saison 2022-2023 de Ligue 1    Athlétisme : Le record de l'année (3000m steeple) est signé Soufiane El Bakkali    Football : Zakaria Aboukhlal buteur avec Toulouse FC face à Auxerre en Ligue 1    Tanger : Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à Daech    Maroc. Le temps qu'il fera, ce lundi 29 mai    La revue de presse du lundi 29 mai    Lalla Hasnaa préside la remise des Trophées Lalla Hasnaa du littoral durable 2022    Le chef du Polisario se rend au Nigéria    Addis-Abeba. Le CTS de l'UA félicite le Maroc pour l'accueil du siège de l'Union panafricaine de la jeunesse    Festival de Cannes : Deux films marocains remportent les faveurs du jury    L'humeur : A Casablanca, les amants sèment    Art contemporain : L'Atelier 21 à Arco Lisbonne    Arabie Saoudite: le Marocain Soufiane El Barrak sacré Lecteur de l'année    SIEL 2023: Le Pavillon France met en avant la pluralité de la création littéraire    Une Ode au Maroc sur le Financial Times    Vidéo. À Cannes, deux films marocains primés dans la sélection «Un certain regard»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ouahbi : Le développement de la politique pénale au coeur des priorités du ministère de la Justice
Publié dans Hespress le 30 - 11 - 2021

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a affirmé, mardi à Rabat, que son département place le développement de la politique pénale au cœur de ses préoccupations et priorités, ajoutant qu'il a élaboré un plan législatif clair y afférent avec des orientations bien définies, qui se reflète à travers le nombre des projets de loi présentés et la profondeur de leur teneur.
En réponse à une question centrale sur « l'état des lieux des tribunaux du Royaume et les défis liés au développement de la politique pénale » lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des Conseillers, Abdellatif Ouahbi a souligné que le ministère a pris une batterie de mesures législatives et réglementaires en vue de développer les aspects de la politique pénale marocaine, en gardant à l'esprit la montée de la criminalité, d'une part, et l'harmonisation avec les chartes et conventions internationales inhérentes aux droits de l'Homme, comme prévu par la Constitution de 2011, d'autre part.
Ces mesures, a ajouté le ministre, comprenaient des nouveautés fondamentales aussi bien en termes d'incrimination ou de sanction, que sur le plan des droits et libertés et du renforcement des moyens de lutte contre la criminalité, outre la modernisation des mécanismes de la justice pénale, indiquant, à ce propos, la révision du Code pénal et du Code de procédure pénale.
S'agissant de la révision du Code pénal, Abdellatif Ouahbi a expliqué que le ministère tend à présenter un projet intégré qui touche à tous les textes qui y sont contenus, selon une approche législative holistique qui apporte des réponses à nombre de points soulevés, notamment la constitutionnalisation d'un ensemble de dispositions répressives, incriminantes et protectrices et l'internationalisation des règles pénales à travers la ratification par le Maroc de nombreux Chartes internationales, aussi bien celles liées à la lutte contre la criminalité ou aux droits humains, soulignant qu'un comité pluridisciplinaire devrait être mis sur pied en vue d'accélérer l'élaboration d'un projet intégré qui atteindra les objectifs souhaités.
En ce qui concerne la révision du Code de procédure pénale, le ministre a affirmé que ce projet fait partie des chantiers législatifs majeurs lancés par le ministère, en ce sens qu'il représente la force motrice du système de la justice pénale, en raison de son lien étroit avec le domaine de la protection des droits et libertés, la lutte contre la criminalité, la réalisation de la sécurité des individus et des communautés, l'accompagnement de l'évolution des systèmes pénaux et la résolution des dysfonctionnements émanant de la pratique sur le terrain.
La révision du Code de procédure pénale, a enchaîné Abdellatif Ouahbi, comprend une série de dispositions juridiques importantes visant à lutter contre la criminalité dans le plein respect des droits et libertés, à travers le renforcement des garanties d'un procès équitable, des droits de la défense, de la position de la victime en matière de procédure pénale, des garanties des droits de l'accusé durant les phases d'enquête, d'instruction et de jugement, la rationalisation de la détention préventive et la simplification des mesures et procédures pénales.
Ces dispositions, a-t-il ajouté, concernent notamment la mise en place de mécanismes de prévention de la torture, la promotion de la flexibilité au niveau de l'exécution des peines et le renforcement des mécanismes de coopération judiciaire internationale dans le domaine de lutte contre la criminalité.
Il s'agit aussi du renforcement des moyens électroniques en matière de lutte contre la criminalité, de la mise sur pied de mécanismes incitatifs dans le domaine de l'exécution des peines, en particulier ceux liés aux amendes, de la simplification des procédures de réhabilitation et de requalification, de la recherche d'alternatives à l'action publique par le biais de procédures simplifiées et conciliantes, outre l'adoption d'une nouvelle approche de la justice des mineurs et l'élaboration du projet de loi sur l'usage des moyens électroniques dans les procédures judiciaires en matière pénale, a-t-il poursuivi.
Et Abdellatif Ouahbi de préciser qu'en vue d'une utilisation optimale des différents moyens électroniques tout au long de l'action publique, le ministère de la Justice a veillé au parachèvement des consultations sur le projet de loi relatif à l'usage de ces moyens dans les procédures judiciaires en matière pénale, qui a été soumis au secrétariat général du gouvernement pour amorcer la procédure de son approbation.
Le ministre a, d'autre part, noté que son département s'attèle à la mise en œuvre des recommandations de la Charte de réforme du système de la justice par le biais de l'amélioration des infrastructures dédiées aux tribunaux, à travers la construction de nouvelles juridictions, l'aménagement, l'extension et la modernisation des autres édifices existants, la gestion de plusieurs projets de construction, d'extension et d'aménagement selon des normes et standards modernes en vue de faciliter l'accès des justiciables aux tribunaux et d'améliorer leurs conditions d'accueil.
Au sujet de la digitalisation et de la modernisation du secteur de la justice, il a indiqué qu'il a été procédé à la définition d'un ensemble de projets informatiques ayant trait à la politique pénale, qui font partie du schéma directeur de la transformation numérique de la justice.
Il s'agit, selon le ministre, du dossier électronique du ministère public, du bureau virtuel du ministère public, du procès à distance, du dossier de l'exécution électronique du recouvrement des peines d'amendes, du dossier de l'exécution électronique des peines privatives de liberté et de la poursuite de la généralisation de la 2è version du système de gestion des affaires pénales décentralisé « [email protected] pénal ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.