Immobilier: Les prix en hausse de 0,4% au T2    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Selim Amallah décline une offre de l'Olympiakos    Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt "Kodiat Tifour"    Egalement influenceuse et actrice: Safia Tazi chante «Ghandirha»    «Al Majdoubia» remporte le Grand Prix du Festival Al Fida National de théâtre    Chtouka Aït Baha à l'heure du salon provincial de l'artisanat    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Le SG de l'ONU jeudi en Ukraine pour une rencontre avec Zelensky et Erdogan    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    La bonne gouvernance s'étend à la société civile    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Forêt    Casablanca : Kidnapping, séquestration et viol : 10 ans de prison ferme pour un jeune voyou    Saisie de cocaïne à Rabat et d'ecstasy à Meknès    Jerada: trois morts par asphyxie au dioxyde de carbone dans un puits d'extraction de charbon    Découverte macabre à Fkih Ben Salah    A l'initiative du CRI : Souss-Massa se mobilise pour «Ouled Leblad»    Jerada : Trois personnes mortes asphyxiées dans un puits de charbon    Intérieur: vaste mouvement des agents d'autorité touchant 43% de l'effectif    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à près de 95% des voix    Universités marocaines : Grandes absentes du Classement de Shanghai    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Automobile : Le Maroc importe 1,1% de voitures espagnoles en 2021    Programme PRIM : 5 projets en matière de migration sélectionnés dans l'Oriental    «La Marocanité du Sahara, une vérité incontestable, le plan d'autonomie, un choix stratégique»    La tribu Ouled Dlim réitère son engagement au processus de développement régional    En attendant fin novembre prochain...    Au moins 50 morts depuis juin au Nigeria    L'armée se retire du Mali après plus de neuf ans d'intervention    Un film brésilien remporte le Léopard d'Or    La pièce « Al Majdoubia » de Sami Saâdallah remporte le Grand Prix    Casablanca / Film éducatif : « La dernière vague » décroche le Grand Prix    Khadija El Bidaouia rassure ses fans et garde espoir (VIDEO)    La Turquie annonce le départ de 5 navires supplémentaires de céréales ukrainiennes    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Football : le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 le 19 août    Tournoi feu Ahmed Ntifi : L'Oriental accueille la 34ème édition    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Ligue des champions de la CAF (Dames) : L'AS FAR exemptée des éliminatoires zonales en cours (Agadir)    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    Le jury du Prix international Booker 2023 présidé par la Franco-marocaine Leïla Slimani    Hakim Ziyech toujours une priorité d'Erik ten Hag    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ouahbi: Le gouvernement engagé à parachever les importants chantiers issus de la réforme constitutionnelle
Publié dans Hespress le 29 - 06 - 2022

Le gouvernement est engagé, à travers son programme 2021-2026, à parachever la mise en œuvre des importants chantiers issus de la réforme constitutionnelle, en vue de consolider le choix démocratique et de consacrer les droits de l'homme et la primauté de droit, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi.
S'exprimant lors de la dernière rencontre des concertations régionales en vue de l'élaboration du rapport national au titre du quatrième cycle de l'Examen périodique universel (EPU), organisée par la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme (DIDH), Abdellatif Ouahbi a indiqué que la Délégation a réussi, dans un court délai, à tenir 12 rencontres régionales de concertation sur le mécanisme de l'EPU, dans le cadre des préparatifs pour la présentation dudit rapport qui devra être discuté en novembre prochain.
Cette initiative vise à placer les questions des droits de l'Homme et l'interaction avec les mécanismes onusiens compétents au cœur des préoccupations des différents acteurs concernés par leur promotion à l'échelle territoriale, avec le même degré d'intérêt qu'au niveau national, a-t-il poursuivi lors de cette réunion régionale organisée au niveau de Rabat-Salé-Kénitra, en présence des représentants des départements gouvernementaux, des organisations de la société civile, d'universitaires et de partenaires internationaux de la DIDH. Selon le ministre, cette réunion est la dernière étape du processus de concertation nationale, qui sera parachevé par des rencontres avec le Parlement et les organisations de la société civile, avant de passer à l'étape de préparation finale pour discuter du rapport national.
Abdellatif Ouahbi a rappelé que la vision du gouvernement est basée sur une démarche dans laquelle les droits de l'Homme constituent un enjeu transversal majeur dans les politiques publiques, et dont l'engagement à sa mise en œuvre est une responsabilité partagée entre les différents acteurs, ce qui fait du débat public et de la coopération un facteur constant dans la politique gouvernementale en matière des droits de l'Homme, qui a aujourd'hui besoin d'initiatives qualitatives.
Pour sa part, le Délégué interministériel aux droits de l'Homme, Ahmed Chaouki Benyoub, a souligné que « le Maroc est une exception dans son environnement régional en ce qui concerne sa démarche de traitement des questions des droits de l'Homme conformément aux normes universelles », soulignant que le mécanisme de l'EPU est « l'engagement d'un pays et d'une nation ».
La tenue de ces rencontres régionales a été favorablement accueillie par les différentes parties, a-t-il dit, se félicitant de l'adhésion de l'ensemble des partenaires pour réunir les conditions propices à leur réussite.
Il a souligné que l'EPU n'est pas un simple document mais il s'agit d'un engagement en termes de politiques publiques, appelant à continuer sur cette voie eu égard au cadre institutionnel fort dont dispose le Maroc, avec à sa tête le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH). De son côté, le président du Conseil régional de Rabat-Salé-Kénitra, Rachid El Abdi, a indiqué que la région est un partenaire clé du gouvernement dans le domaine des droits de l'Homme, notant que son rôle ne se limite plus aux questions de développement, mais englobe également la dimension des droits de l'Homme.
Il a réaffirmé l'adhésion du conseil de la région à toutes les initiatives visant la convergence des politiques publiques et son engagement à mettre en place un modèle de développement régional selon une vision participative associant tous les secteurs, y compris le système des droits de l'Homme.
Quant au secrétaire général du CNDH, Mounir Bensalah, il a fait savoir que le Conseil a suivi toutes les étapes du processus de concertations régionales, organisé dans le cadre d'une approche participative, soulignant que cette initiative se veut un espace privilégié d'interaction (institutions gouvernementales et acteurs locaux).
Mounir Bensalah a fait part de l'intérêt accordé par le Conseil à l'EPU au vu de ses prérogatives en tant qu'institution nationale et de ses attributions en matière de suivi et d'évaluation des politiques publiques.
Cette rencontre régionale a été l'occasion de présenter le nouveau système d'information de suivi de la mise en œuvre des recommandations des mécanismes onusiens des droits de l'Homme, qui a été élaboré par la DIDH à travers un appui qui s'inscrit dans le cadre d'un partenariat avec l'Union européenne et en coordination avec les secteurs et institutions nationaux.
Ce système a permis le traitement d'environ 942 recommandations émises par le mécanisme de l'EPU, les organes conventionnels et les procédures spéciales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.