Fusion PSA-Fiat Chrysler : le couple va s'appeler Stellantis    Coronavirus : 165 nouveaux cas mercredi 15 juillet à 18 heures, 13.821 guérisons    Les festivités de la Fête du trône reportées    Identifiant unique des citoyens: L'alerte de la CNDP    Les mesures de sauvetage pour Royal Air Maroc    Avantages fiscaux: Le tribunal de l'UE blanchit Apple    Etudiants bloqués à l'étranger: Les examens en septembre    Identifiant unique des citoyens, le dessous des cartes    Rabat: nouvelles précisions sur la démolition du café des Oudayas    Tunisie: Elyes Fakhfakh jette l'éponge    France: le gouvernement Castex détaille sa feuille de route    Coronavirus : 165 nouveaux cas et 379 guérisons en 24h    Fatiha Saddas interpelle le ministre des Affaires étrangères sur les prix exorbitants des billets de transport    Réouverture progressive de 5.000 mosquées    Découverte du cadavre d'un Pacha de Khouribga pendu à un arbre    L'émergence du cinéma digital au temps du coronavirus    "Dette publique & impérialisme au Maroc (1856-1956)", nouvel ouvrage d'Adam Barbe    Ouverture des candidatures pour le Prix de la culture amazighe    Le secrétaire général de l'ONU félicite le Maroc    La délivrance : Les saisonnières marocaines de la cueillette des fraises espagnoles retrouveront la mère patrie incessamment    Report des cérémonies de la Fête du Trône    Les sponsors vacillent, le monde du sport aussi    La Tunisie volera-t-elle au secours de la CAF ?    Une Assemblée houleuse attend les dirigeants du KACM    Registre national : identifiant numérique vs identifiant sectoriel    Ne pas mettre tous les employeurs dans un même panier : Les patrons citoyens, ça existe !    Le petit fils d'Elvis Presley se suicide    Vols spéciaux : Des tarifs fixes pour la RAM    Pour un soutien gouvernemental juste et équitable à la presse    Report des cérémonies prévues à l'occasion de la fête du Trône    Maroc: le taux de réussite au Bac 2020 est de...    Casablanca à 2M ou l'homicide d'une cité    Rassemblement des artistes autour de «L'art pour l'espoir»    Message du roi Mohammed VI au sultan de Brunei Darussalam    Serie A: l'Atalanta n'en finit plus de régaler    Nasser Bourita revient sur les accusations d'Amnesty International    Mali: Un imam rigoriste fait trembler le pouvoir    PAM-PJD. Un débat qui risque de mal finir    Aïd Al-Adha: voici le prix du mouton cette année (VIDEOS)    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Nouveau modèle de développement : Voici les premières conclusions de la CSMD    Paris: Le défilé du 14 juillet tenu en format réduit    La Turquie et le monde arabe    Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Foot. Le Real se rapproche du titre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Islam de France : quand la question du Sahara s'invite aux élections à la tête du CFCM
Publié dans Lakome le 21 - 06 - 2013

L'élection du président du Conseil français du culte musulman (CFCM), prévue ce dimanche, sera marquée de l'empreinte de l'éternelle rivalité entre le Maroc et l'Algérie. Mais cette fois, il n'est pas question de la prévalence de l'un ou de l'autre courant sur l'islam en France, mais plutôt des affinités de certains candidats avec les séparatistes du Polisario. Explications.
C'est dans un climat tendu que les élections pour le renouvellement des instances du Conseil français du culte musulman (CFCM) se déroulent depuis le début du mois. La première partie du scrutin, qui s'est déroulée le 8 juin dernier, a permis de désigner les membres élus du Conseil d'administration (CA) de l'instance. Les membres dudit conseil (45 élus + 45 cooptés) sont appelés ce dimanche à désigner le président du CFCM.
Le Rassemblement des musulmans de France (RMF), proche du Maroc, dont est issu Mohammed Moussaoui le président sortant, a été le grand vainqueur du scrutin du 8 juin. La fédération a en effet remporté 25 des 45 sièges réservés aux élus du CA. Cependant, Moussaoui, élu en 2008 puis réélu en 2011, ne se présentera pas aux prochaines élections.
En effet, en vertu d'un accord passé en février, le président du RMF aurait consenti à soutenir le candidat issu de la Grande Mosquée de Paris, proche d'Alger. Le but de l'accord était d'apaiser le climat interne au sein du CFCM, dont la GMP avait un temps décidé de se retirer.
Moussaoui aurait donc assuré le soutien de ses délégués au candidat de la GMP, mais l'identité de ce dernier pourrait remettre en question l'entente passée entre les deux partis. Le quotidien La Croix révèle en effet que Dalil Boubker, recteur de la Grande mosquée de Paris et prédécesseur de Moussaoui, est le candidat favori de la GMP. Cependant, l'homme ne serait pas très populaire auprès des musulmans classes modestes.
La GMP pourrait alors proposer Chems-Eddine Hafiz, bras droit de Boubker. Problème, la candidature de Hafiz ne sera pas soutenue par le RMF. En effet, l'avocat de 58 ans est un proche du Polisario. Il représentait les séparatistes sahraouis qui ont introduit un recours auprès de l'Union européenne pour faire annuler l'accord de pêche au mois de février.
Il ne faut donc pas s'attendre à voir le clan de Moussaoui soutenir l'homme qui a contesté les intérêts de Rabat. Ce quiproquo va-t-il ouvrir un nouveau chapitre des querelles intestines au sein du CFCM? Réponse ce dimanche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.