L'oral d'El Othmani devant la 1re Chambre    Examen des projets de loi relatifs aux Soulaliyates    El Jadida: Projet de cimenterie à 2,6 milliards de DH    Erdogan craint la perte d'Istanbul    Succession de Juncker: Le casse-tête européen    L'UE intransigeante face au Brexit    Mawazine: Une programmation plurielle et un parterre de stars- Reportage photos, Abdelmajid BZIOUAT    Festival gnaoua et musiques du Monde: Un moment de grâce dans la ville des Alizés    Essaouira: Quand les gnaoua reçoivent le monde    QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    Plusieurs conventions signées en marge du Salon Bio Expo Maroc    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Divers Economie    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Maroc-OCDE : Le 2ème Programme Pays est lancé    GOUVERNEMENT : COMMENT COMBATTRE L'ENDETTEMENT    Casablanca : entrée en vigueur des nouveaux contrats    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Neymar. Blaugrana de nouveau ?    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste dans la région d'El Haouz    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    30 kg de résine de cannabis saisies à Bab Sebta    La canicule s'installe sur l'Europe, records de chaleur attendus    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Mohamed Ali Bensouda : «Nous souhaitons aborder la question des retraites et de notre rapport aux jeunes et aux aînés»    Chambre des représentants. Les députés interpellés sur leur tenue vestimentaire    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Bénin-Ghana. Match-test sans meneur pour les Ecureuils    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Neila Tazi : «Nous avons besoin d'un nouvel élan de la part des pouvoirs publics»    Edito : Bronzette    Insolite : Mis en examen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Nouvelle-Zélande appelle à l'union contre la diffusion de contenus terroristes
Publié dans La Nouvelle Tribune le 13 - 05 - 2019

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern demandera mercredi à Paris aux dirigeants politiques et patrons du numérique de s'unir pour mieux lutter contre la diffusion en ligne de contenus à caractère terroriste comme ce fut le cas lors du carnage de Christchurch.
La Nouvelle-Zélande demeure sous le choc du massacre le 15 mars de 51 fidèles musulmans dans deux mosquées de la grande ville du Sud par un extrémiste australien qui avait diffusé en direct la tuerie.
Mme Ardern doit lancer mercredi avec le président français Emmanuel Macron un « Appel de Christchurch » à l'occasion d'une rencontre internationale à Paris.
Dans une tribune publiée lundi par le New York Times, elle a rappelé que cette attaque correspondait à une « nouvelle tendance horrifiante: elle a été conçue pour être diffusée sur internet ». « Tout a été diffusé en direct (…) la portée de cette horrible vidéo a été stupéfiante ».
Elle a expliqué que Facebook avait retiré 1,5 million de copies dans les 24 heures qui ont suivi l'attaque. Néanmoins, elle-même fait partie de la multitude de personnes qui ont vu la vidéo quand elle s'est lancée automatiquement sur le fil d'actualité de son compte.
« (Nous) demandons à toutes les Nations et les entreprises privées de faire les changements nécessaires pour empêcher la diffusion de contenus terroristes sur internet, d'assurer leur retrait efficace et rapide et empêcher que le live-streaming ne serve à la diffusion d'attaques terroristes en cours », a déclaré Mme Ardern.
La réunion de mercredi à l'Elysée, à laquelle devraient participer des chefs d'Etat et de gouvernement, se tiendra à l'occasion de la deuxième édition de « Tech for good », qu'Emmanuel Macron avait initiée l'an dernier en invitant les grands noms de la technologie mondiale à discuter des contributions que la numérisation et l'informatisation peuvent apporter au bien commun.
Elle se déroulera à la veille de l'ouverture à Paris du salon international des start-up et de l'innovation Vivatech, qui a rassemblé 100.000 visiteurs l'an dernier.
Mme Ardern n'a cessé de réclamer aux plateformes numériques qu'elles retirent les contenus relevant de l'extrémisme violent. Elle a souligné fin mars que les solutions devaient être trouvées au niveau mondial car « ces plateformes sont internationales ».
« Il ne s'agit pas de saper ou de limiter la liberté d'expression », a-t-elle affirmé au New York Times. « Il s'agit de la façon dont ces entreprises opèrent. »
Dans un entretien au média néo-zélandais Newshub, elle a demandé des « résultats pratiques ».
« Il ne s'agit pas seulement de régulation gouvernementale, mais il faut aussi que les entreprises technologiques fassent preuve de responsabilité au sujet de leurs plateformes et des solutions technologiques », a-t-elle poursuivi, en expliquant que son pays se sentait investi depuis le 15 mars d'une responsabilité particulière. « C'est ce que nous préconiserons cette semaine à Paris. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.