L'ex-PDG de Platinum Power rebondit mais...    Royal Air Maroc: Le détail du plan de départs "volontaires"    Investissement: 94 projets en cours de réalisation à Fès-Meknès    France: Le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne    Bac 2020: L'examen démarre avec des mesures sanitaires strictes    Covid19: Le Maroc franchit la barre des 13.000 cas    Trafic de drogue: Un réseau maroco-espagnol démantelé    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    L'ouverture des frontières espagnoles aux Marocains conditionnée par la réciprocité    Rapatriement d'un nouveau groupe de Marocains bloqués en Egypte    Le Maroc appelle l'Unesco à plancher sur un multilatéralisme innovant, pragmatique et inclusif    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Mise à nu de la propagande de l'Algérie et du «Polisario» sur les droits de l'Homme au Sahara    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Crise du Covid-19: le Maroc salué par la Commission européenne    Bourita: le Maroc ne peut accepter les allégations sans preuves claires    «En créer l'atmosphère nécessaire, d'unité et d'enthousiasme»    Le groupe BCP dévoile une nouvelle organisation pour soutenir sa dynamique    Coronavirus: 319 nouveaux vendredi 3 juillet à 18 heures, 9160 guérisons au total    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    Tanger: un gardien de nuit sème la terreur dans une station-service    L'Espagne maintiendra les frontières avec le Maroc et l'Algérie fermées par manque de réciprocité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Plus de 150 Marocains rapatriés d'Egypte    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    Démission du gouvernement français: ce que l'on sait    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Jeunes talents gnaouas à Essaouira
Publié dans L'Economiste le 29 - 07 - 2010


· Concerts, expositions, projections de films…
· Ateliers de formation animés par des professionnels
La sixième édition du festival des Jeunes talents gnaouas approche. Du 4 au 7 août. Objectif, offrir un espace d'expression, d'échange et de partage aux jeunes artistes marocains, selon Abderrahim El Bertai, directeur du festival. Tous les concerts et manifestations seront gratuits et ouverts à tous.
Parmi les moments forts du festival, sont prévus des concerts sur les scènes Moulay Hassan et Dar Souiri de 16 groupes de gnaouas, tous primés lors des précédentes éditions. «Une occasion de redécouvrir ces ex-jeunes talents qui hier étaient encore à l'aube de leur carrière et de les retrouver sur scène armés de leur expérience et de leur maturité», d'après El Bertai. En plus, une dizaine de groupes de fusion de la nouvelle scène marocaine donneront une série de concerts sur la scène Moulay Hassan (Kif Samba, Ganga Fusion, Bleu Mogador et Moroc'n time, Ganga Vibes, Mazagan et Ribab Fusion).
De même que la formation espagnole Bella Nuei, qui travaille sur le patrimoine culturel commun des deux rives de la Méditerranée. Les artistes Oum, Hicham Bajjou, Foulane Bouhcine, Khalid Berkaoui seront également présents, ainsi que de grands maîtres gnaouis, dont la réputation n'est plus à faire, comme Mahmoud Guinea, Abdesslam Alikane, Saïd Bourki et Omar Hayat. En parallèle, une exposition «Memoarts» sera organisée à la galerie Borj Bab Marrakech. A travers des textes, des photographies et des objets, elle rendra hommage à des maîtres gnaouis originaires de plusieurs régions marocaines, qui ont disparu et laissé des traces. Une autre exposition photographique est prévue à Dar Souiri (qui abrite le siège de l'association organisatrice Essaouira Mogador). Il s'agira d'une rétrospective des précédentes éditions, avec des photos de Hervé Bais,Youssef Amchir et Sabir. Dar Souiri et Borj Bab Marrakech abriteront également une dizaine de projections de films documentaires et de fiction autour du rituel de la transe, choisis par le réalisateur Ali Es Safi. Certains de ces films ont révolutionné le langage cinématographique contemporain… Il s'agit, entre autres, des travaux de Maya Deren, sur le «vaudou» haïtien dans les années quarante qui ont donné naissance au cinéma expérimental aux USA ou bien de l'oeuvre de Jean Rouch avec ses «maîtres fous» et ses films sur le rituel du «Segui», qui ont fortement influencé le cinéma de la «nouvelle vague» en France et ailleurs. Une série d'ateliers de formation animés par des professionnels (percussion, métiers de la scène, audiovisuel…) seront par ailleurs ouverts aux jeunes artistes en herbe. Le budget se situe aux alentours d'1 million de DH, un montant apporté par la ville d'Essaouira, quelques sponsors et l'association Essaouira Mogador, qui a assuré plus de 25% du financement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.