Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Télécoms: Corrections en série en 5 ans
Publié dans L'Economiste le 21 - 01 - 2016

Pratiquement tous les indicateurs télécoms sont au vert! En effet, une forte évolution des principaux indicateurs des télécoms a été enregistrée entre 2010 et 2015. C'est ce qui ressort d'un rapport du cabinet Arab Advisors Group (AAG). Le secteur a connu une explosion des usages de la téléphonie mobile (tous segments confondus). Le prépayé demeure la valeur sûre du marché, en termes de volume clients, chiffre d'affaires et temps de communication. Globalement, le bilan des 5 dernières années fait ressortir une amélioration significative des différents indicateurs d'usages, de parc et de prix, sur tous les segments du mobile. «Le prix moyen de la minute d'une communication mobile est ainsi passé de 1,17 DH/HT en septembre 2010 à 0,28 DH/HT en septembre 2015», a déclaré récemment Azdine El Mountassir Billah, directeur général de l'Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT). Selon le régulateur, l'évolution des indicateurs des différents segments télécoms s'explique par la mise en place, à partir de 2010, de leviers et de mesures de régulation visant à «l'intensification et le renforcement» de la concurrence sur les différents segments du marché. La croissance du parc mobile, notamment pour le segment prépayé est la conséquence de ces séries de mesures. Cette période a aussi connu une série de péripéties qui ont parfois remis en cause le rôle du régulateur. Des rebondissements suivis de polémiques autour du dégroupage (partage d'infrastructures), lancement de la 4G, monopole de fait sur les segments du fixe et de l'ADSL, détournement du trafic international (DTI, affaire Zaz) ou encore récemment, le blocage de la voix IP (WhatsApp, Messenger, Viber, Skype...).
En l'espace de 5 ans, le secteur a gagné plus de 43 millions de clients, équivalent à un taux de pénétration qui avoisine les 127% (ramené à la population). D'ailleurs, au 31 décembre 2015, l'usage moyen mobile mensuel a atteint 101 minutes/ligne enregistrant ainsi une augmentation de plus de 146% par rapport à celui observé en 2010. Une explosion de la consommation tirée essentiellement par la baisse de 76% des prix de la voix. Cette correction des tarifs fait du Maroc, de loin le marché le moins cher sur le postpayé au niveau des pays arabes. Un constat confirmé par le rapport 2015 du cabinet Arab Advisors Group (AAG) spécialisé dans le benchmark des tarifs du monde arabe. Au niveau du prépayé, le cabinet de consulting a classé le Maroc dans la moyenne des pays arabes en se basant sur le prix facial (4,2 DH TTC/min voix). Cette technique de calcul a la particularité de ne pas intégrer les offres promotionnelles qui tendent à devenir permanentes. Selon l'ANRT, la prise en compte des promotions aurait permis de positionner le marché marocain parmi les pays les moins chers du monde arabe sur le prépayé. Le marché internet a également connu une croissance soutenue durant les 5 dernières années. Une montée en régime portée par le développement des offres internet mobile. L'accès mobile est ainsi utilisé par plus de 90% d'abonnés internet. La facture mensuelle internet (ADSL et internet mobile compris) a par ailleurs enregistré une correction de 70% entre 2010 et 2015. D'ailleurs, moins d'un an après l'introduction de la 4G, là aussi le Maroc est le marché le moins cher de la zone arabe. Au moment où 1GB de data en 4G est proposée à près de 2 dollars, le même volume est commercialisé à 13,62 dollars aux Emirats arabes Unis, 11,73 dollars en Arabie Saoudite ou encore 9,49 dollars en Algérie.
Revenu moyen/minute
Les principaux indicateurs ont connu plusieurs évolutions durant le 4e trimestre 2015. Le prix des communications mobiles mesuré par revenu moyen par minute (ARPM) a enregistré une baisse annuelle de 16%. Les tarifs de l'Internet mobile ont également connu une contraction de 6%, s'établissant à 17DH HT/client. La facture ADSL a pour sa part enregistré une légère hausse de 1% et s'élève à 94DH HT/client à fin 2015.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.