Retirez vos aides sociales dès le 6 avril chez Cash Plus    Le bilan de l'épidémie de coronavirus au Maroc à 18h00 : 70 cas et 26 rémissions en 24 heures    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Harit renonce à une partie de son salaire    Cadavres des Marocains décédés à l'étranger : Le ministère délégué prend en charge les frais d'inhumation    Violences à l'égard des femmes en confinement : L'appel des associations féministes    Rapatriement des corps de défunts pour être inhumés au Maroc : L'Ambassade du Maroc en France apporte des précisions    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Total Maroc plutôt pessimiste pour 2020    Des cellules de communication à la disposition des personnes autistes    Surpression des examens du bac : Pas de décision prise, mais le ministère travaille sur plusieurs scénarios    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Patrick Lowie: Autoportrait onirique    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Coronavirus : L'administration publique accélère sa dématérialisation    Coronavirus : la banque mondiale débloque 160 milliards de dollars pour combattre la pandémie    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Edito : Bonne gestion    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    RAM: El Othmani promet des aides urgentes    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Le dernier délai pour renouveler l'assurance automobile fixé au 30 avril    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Mohamed El Youbi: On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie au Maroc    Trois inventions des étudiants de l'EMSI pour lutter contre le coronavirus    Omniprésence de l'Intérieur dans la gestion de la crise    L'économie marocaine à l'épreuve d'un choc inédit    Rummenigge : La crise va stopper l'inflation malsaine dans le foot    Une amende pour Boateng après avoir quitté Munich sans autorisation    Des communes d'El Jadida mettent la main à la pâte    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    Léa Seydoux : Pour moi, un héros ça pardonne    Un sosie d'Elvis donne un concert depuis sa fenêtre    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Coronavirus : Décès à Paris du musicien marocain Marcel Botbol    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conseil de gouvernement
De nouvelles mesures antisécheresse
Publié dans L'Economiste le 28 - 03 - 2007

· Un programme spécifique d'importation des céréales
Réuni hier, le comité interministériel chargé du dossier antisécheresse devait «faire le point sur l'évolution de l'actuelle saison agricole et se concerter sur les nouvelles dispositions à prendre dans le cadre du plan de lutte contre les effets de la sécheresse». C'est du moins ce qu'a affirmé le ministre de l'Agriculture Mohand Laenser à l'Economiste. Informelle, la réunion devait préparer le terrain à l'exposé donné aujourd'hui par le ministre en Conseil de gouvernement. Au renforcement des deux axes «traditionnels» d'intervention de l'Etat, à savoir la sauvegarde du cheptel et l'approvisionnement en eau des régions et zones les plus affectées, s'ajoutera un programme spécifique d'importation des céréales. D'après Abdellatif Izem, directeur de la Fédération nationale des minotiers, le Maroc aura besoin d'importer quelque 40 millions de quintaux pour répondre à la demande du marché. Cela représente le double des quantités importées par le pays l'année dernière.
La filière est de loin la plus affectée par la rareté des précipitations enregistrées cette année. Aucun indicateur du déficit enregistré n'est disponible pour l'heure, la production locale ne pouvant être fixée qu'en juin prochain. «Bien que salvatrices pour les filières arboricoles et maraîchères, les dernières pluies ne compenseront pas les pertes en céréales. Elles peuvent même être néfastes vu que des germes pourraient naître dans les eaux de puits et qu'elles favoriseraient les mauvaises herbes», explique Ahmed Ouayach, président de la Confédération marocaine de l'agriculture et pour le développement rural. L'impact sur la qualité de la production sera donc négatif. Les opérateurs devront se contenter de la régénérescence des ressources hydrauliques si les précipitations continuent.
En l'absence d'un traitement de fond de la question agricole, certains opérateurs ne s'attendent plus à rien. C'est le cas au sein de la Fédération nationale des négociants en céréales et légumineuses (FNCL). «L'Etat se contente pour l'heure de distribuer un peu d'argent qu'il s'empresse de récupérer par le biais des droits de douane sur les importations», commente une source au sein de cette association. Les professionnels appellent à un plan Emergence pour le secteur qui saurait pallier les dysfonctionnements structurels de l'agriculture. «Cela doit se faire avec ce gouvernement, dans le cadre d'un programme et un calendrier précis. La reconversion de certaines surfaces agricoles vers l'olivier nous paraît un bon début. Mais cette initiative gagne à être généralisée, aussi bien sur l'espace que sur les filières», dit Ouayach.
------------------------------------------------------------------------
Priorités
Dans les rangs des professionnels, d'aucuns ne jurent que par l'impératif de réformer, d'abord, la filière céréalière. «Il faut éviter le cauchemar de l'année dernière où les appels d'offres imposés par le ministère pour la commercialisation des céréales se sont traduits par une chute des prix. La logique d'appel d'offres doit être intégrée à une réforme plus globale de toute la filière, y compris la farine nationale», dit-on au sein de la Comader. Côté FNCL, la suppression des subventions à la farine est avancée comme étant une priorité absolue. «En plus de ne pas atteindre sa cible, cette politique coûte cher. Le gouvernement ferait mieux d'orienter ces aides directement vers l'agriculteur», affirme la fédération. Autre préoccupation, la prochaine campagne agricole. Celle-ci doit être tracée dès maintenant, indique Ouayach. Et pour cause, son démarrage coïncide avec la tenue des élections.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.