Amrani appelle à une solidarité africaine renouvelée    Visites de feu SM Mohammed V à Tanger et à Tétouan    Courriers et colis destinés à l'international : Barid Al-Maghrib prévoit des changements    SM le Roi exonère des droits de bail les locataires des locaux des Habous    Lévinas, le visage, l'humanité    91 nouveaux cas, 1275 cas cumulés ce mercredi à 18H, et 97 guérisons    Baisse de la croissance et de 11,6 points du taux de couverture    Dr Souad Jamaï: «ce que le confinement a changé dans ma vie?»    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    Solidarité nationale : OLA Energy Maroc se mobilise    La controverse fait rage entre les écoles privées et les parents d'élèves    L'Espagne retrouve l'espoir dans la gestion de la pandémie    BVC: les sociétés du Masi devraient verser près de 19,3 MMDH de dividendes    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Avis Locafinance : une flotte de véhicules à disposition du personnel soignant    Recherche Covid-19 : Les pays les plus actifs selon le Coronavirus Research Index    Coronavirus : 83% des entreprises en arrêt total de travail selon une étude    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    En collaboration avec GE Healthcare : Ford produira 50.000 ventilateurs respiratoires dans son usine du Michigan    Grâce à la campagne : 24 élèves du douar Islane bénéficient de tablettes numériques    La récession de l'économie mondiale anticipée par Coface    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Remaniement partiel : El Firdaouss nommé ministre de la Culture, Amzazi porte-parole du gouvernement    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Présidence du Ministère public : Appel à l'application stricte des dispositions sur le port de masque    Session du printemps : Les parlementaires en mode crise    Mesures exceptionnelles pour le bon déroulement des travaux de la session parlementaire    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Endeavor Maroc «scale» ses ambitions
Publié dans Les ECO le 21 - 04 - 2016

L'organisation renouvelle ses instances de gouvernance. Elle compte en effet désormais un nouveau Conseil d'administration et un nouveau DG en la personne de Nawfal Fassi Fihri. La nouvelle direction générale détaille la feuille de route d'Endeavor Maroc pour les trois années à venir.
Nouveau board et nouvelles ambitions pour Endeavor Maroc. L'organisation qui vise à stimuler la croissance économique nationale à travers la création d'une dynamique entrepreneuriale à fort impact, renouvelle ses instances de gouvernance. Endeavor Maroc compte en effet désormais un nouveau Conseil d'administration et un nouveau directeur général en la personne de Nawfal Fassi Fihri.
À l'instar des 25 bureaux d'Endeavor dans le monde, un Conseil d'administration regroupant d'influents dirigeants veille à la stratégie et au développement du bureau marocain a été mis en place dans le but «d'accroître ses activités». Dans le détail de ce renouvellement d'instances de gouvernance, Moulay Hafid Elalamy est nommé président d'honneur, le nouveau conseil d'administration est désormais présidé par Mohamed Elmandjra, Blue Mango Capital et inclut Walter Siouffi, Citibank Maghreb en tant que vice-président, Mostafa Terrab, OCP Group, Abdelmajid Iraqui Houssaini, Taqa Morocco, Brahim El Jai, Afric Invest, Ely Michel Ruimy, Aerium et Youssef Chaqor, Kilimanjaro Environment.
Cette nouvelle équipe devra en effet assurer la continuité des actions menées par la précédente équipe dirigeante qui durant un premier mandat, a «réussi à enraciner Endeavor en tant qu'acteur incontournable de la promotion du «scale up» au Maroc et à renforcer le rôle de l'organisation dans la promotion de l'écosystème entrepreneurial marocain», explique-t-on auprès d'Endeavor.
Six «scale up» sélectionnées
Depuis son implantation au Maroc fin 2013 et en œuvrant pour la promotion de l'entrepreneuriat au Maroc, Endeavor compte aujourd'hui à son actif la sélection de six dirigeants marocains, en tant qu'entrepreneurs Endeavor. Il s'agit plus concrètement de Mourad Mekouar de M2T, Youssef Chaqor de Kilimanjaro Environment, Kamal Reggad de Menaclick, Tarik Fadli d'Algo, Leila Laraki de Linea Luxe et Zineb Midafi de Virtual Building Solutions.
Ces entreprises opérant dans divers secteurs ont répondu aux critères de sélection d'Endeavor Monde en démontrant leur détermination, leur capacité à innover (www.leseco.ma). «À l'échelle internationale, seuls 10% des candidats décrochent le prestigieux sésame devant les panels de sélection internationale», explique-t-on auprès d'Endeavor Maroc. Avec l'accompagnement d'Endeavor, ces entrepreneurs à fort impact devront donc non seulement créer de la richesse pour leur pays, mais également assurer un bon niveau de création d'emplois. Et les outils pour assurer une bonne croissance et un niveau élevé d'innovation sont mis à leur disposition. Le programme d'accompagnement complet proposé par Endeavor, à travers son réseau international de dirigeants et de mentors influents, est en effet destiné à propulser les entreprises sélectionnées.
Les entrepreneurs à fort impact sont en effet accompagnés dans le but de relever les défis liés à leurs visions stratégiques, notamment en leur donnant accès à des formations exécutives au sein des universités partenaires que sont Harvard Business School et Stanford University parmi d'autres, mais également l'accès au capital humain ainsi qu'au financement de leurs plans de développement. Pour continuer à s'inscrire dans cette dynamique, Endeavor monde affiche déjà de grandes ambitions, la principale consistant à accélérer sa croissance en 2016 afin d'identifier et d'accompagner la nouvelle génération d'entrepreneurs prometteurs.
Un processus de sélection rigoureux
La sélection Endeavor s'étale en moyenne sur une période comprise entre 12 et 18 mois où les candidats sont amenés à passer devant des jurys nationaux et internationaux évaluant le potentiel du candidat sur les trois principaux critères de sélection, à savoir le leadership de l'entrepreneur, le potentiel de montée en puissance du modèle économique ainsi que le point d'inflexion de l'entreprise.
Nawfel Fassi Fihri
Directeur général Endeavor Maroc
Les Inspirations ECO : Un nouveau conseil d'administration vient d'être constitué. Qu'est-ce qui justifie ces changements à la tête d'Endeavor Morocco ?
Nawfel Fassi Fihri : Dans les objectifs d'Endeavor, chaque trois ans, il faut un nouveau souffle pour assurer une pérennisation. Aujourd'hui, Endeavor est une référence dans l'accompagnement des «scale up». L'idée pour nous est de capitaliser sur la réalisation de l'équipe précédente dirigée par Amine Hazzaz. Il s'agit pour nous d'accroître nos activités et soutenir cet accompagnement à la croissance des entreprises. Nous avons aujourd'hui six entreprises à fort potentiel de croissance sélectionnées et nous en avons d'autres dans le pipeline. L'objectif aujourd'hui est d'accompagner ces entreprises pour qu'elles puissent bénéficier du réseau d'Endeavor afin qu'elles soient à même d'atteindre leurs objectifs de croissance et de développement. Ce travail commence par la mise en place d'un conseil d'administration consultatif, ce que nous appelons «advisor board».
Quel est le rôle de ce nouveau board ?
Nous identifions le potentiel de croissance des entreprises et nous formons des membres locaux qui siègent dans les conseils d'administration. Nous entendons par «consultatif» un conseil sans droit de vote mais il s'agit d'entrepreneurs eux-mêmes qui accompagnent les entreprises sélectionnées dans leurs stratégies. Ce conseil d'administration se réunit trois à quatre fois par an pour mettre en place des actions concrètes.
Quelle feuille de route avez-vous tracée pour les trois prochaines années ?
Notre objectif principal à court terme est d'atteindre la sélection de cinq entrepreneurs avant fin 2016. À l'horizon 2020, Endeavor Maroc ambitionne de catalyser à peu près 50 entrepreneurs soit dix entrepreneurs annuellement. Chaque entrepreneur crée en moyenne 380 emplois. Il s'agit d'une moyenne internationale. Notre objectif s'inscrit dans cette optique pour accompagner les entreprises déjà sélectionnées pour qu'elles puissent croître et créer de la richesse.
Tags: Réseau international de dirigeants


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.