Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    Les victimes de l'immobilier!    OCP : Nouveau projet pour doubler la capacité de production d'Emaphos    Un investisseur saoudien met la main sur l'hôtel Cesar Palace & Spa de Tanger    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Ministère de l'Education : un démenti, et après ?    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Dépistage gratuit pour les parlementaires : la coquetterie de trop ?    Covid-19 : Le 4ème bilan hebdomadaire livré    Que vive le Liban des lumières !    France: le Marathon de Paris finalement annulé    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Santé : nouvelle décision d'Ait Taleb après l'augmentation des cas    La riposte de Trump au « Spoutnik V »    Botola: résultats et classement de la 21e journée    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Fonds stratégique: Le projet de décret examiné en Commission    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Des projets de l'INDH lancés à Zagora    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    Le Bayern part favori face au Barça    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains revisité à Rabat    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    Chahrazad Akroud quitte le groupe Chada    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Les salles obscures en berne, le milieu s'inquiète    Fatalisme et fatalité    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Maigre salaire et grosse déconvenue    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oualanger Echafaudage se diversifie
Publié dans Les ECO le 14 - 03 - 2017

La filiale du groupe italien Angeretti SAS réadapte sa stratégie et s'affirme dans le secteur du BTP comme principal fournisseur d'échafaudages et de dispositifs de coffrage.
Le secteur des BTP compte, depuis 2013, un acteur majeur des solutions d'échafaudages et de coffrage, Oualanger Echafaudage. Filiale marocaine de l'Italien Angeretti SAS, la société dirigée par Mohamed Oualarhi s'est spécialisée dans la location d'échafaudages divers, adaptables à toutes les utilisations (professionnelles et particulières), le montage et le démontage d'échafaudages et l'assistance technique. Les Casablancais remarquent, depuis quelques temps, les travaux de rénovation de l'Eglise du Sacré-cœur ou la réhabilitation de la coupole Zevaco. Les échafaudages sont l'oeuvre de Oualanger, justement.
Les échafaudages proposés par Oualanger répondent aux standards exigés pour les travaux et services divers, ainsi que pour l'étaiement de dalles et poutres, souligne le management. Ils couvrent des usages aussi divers que pour les BTP, les travaux de façade, les ouvrages d'art, les tours d'accès, les passerelles, les industries aéronautique et navale, les arrêts d'unités, les constructions de bacs et de réservoirs de stockage, la maintenance des centrales électriques et travaux d'entretien divers et la réalisation de pare-feux et de bardage en hauteur. S'appuyant sur un effectif de 20 techniciens spécialisés, Oualanger Echafaudage ambitionne d'élargir son scope de compétences à d'autres spécialisations qui ne s'écartent pas pour autant de son cœur de métier. «La société s'est spécialisée, depuis sa création, dans l'élaboration de solutions complètes en termes d'échafaudages. Désormais, nous diversifions nos compétences et visons les aménagements et réaménagements» explique Hasnaa Karbal, directrice des opérations. Une évolution organique des activités de Oualanger Echafaudage, après l'arrivée à maturité de son modèle actuel avec un carnet de commandes à son lancement de 2 MDH, passé à 5 MDH en 2016.
Pour 2017, la société entend doubler son chiffre d'affaires et vise les 10 MDH d'ici la fin de l'année. Le plan de développement de l'entreprise sur les 3 années à venir comprend des élargissements stratégiques avec à chaque fois une croissance exponentielle de la rentabilité. Un plan certes, ambitieux, mais qui repose selon le management sur des acquis crédibles, à même de faire d'Oualanger Echafaudage la référence nationale en termes de dispositifs d'échafaudage, de coffrage et bientôt d'aménagement et réaménagement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.