Jeux africains : La Marocaine Soukaina Sahib décroche la médaille d'or    L'article de The Wall Street Journal qui a affolé le polisario    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    La propriété intellectuelle, pilier de la croissance en Afrique    La détérioration de la qualité de l'eau entrave la croissance économique    Giuseppe Conte, "le Monsieur Nobody", passé de l'ombre à la lumière    Insolite : Trump ne construira pas de gratte-ciel au Groenland    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Tanger    Dans son discours à la nation à l'occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple    Consécration du beach-volley égyptien    Manchester United condamne des injures racistes reçues par Paul Pogba    Ligue des champions : L'Ajax accroché et Mezraoui expulsé    Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Le discret mais lucratif trafic de fossiles à Erfoud    Première édition du Festival international Cinéma & Littérature à Safi    L'écrivain Yann Moix provoque la polémique en se décrivant en enfant battu    Coups de feu sur le tournage du clip du rappeur Booba    Rabat : Alsa-City bus assure le transport à la capitale    Faux et usage de faux: Arrestation d'un récidiviste à Meknès    Paris: Coups de feu sur le tournage d'un clip de Booba    M'barek Boussoufa rejoint le club qatari d'Al-Sailiya    Voici les deux premiers matches des Lions après la CAN    Fête de la Jeunesse: Grâce royale au profit de 443 personnes    Fête du Trône: Bank Al-Maghrib émet un billet commémoratif de 20 dirhams    Météo: Le temps qu'il fera mercredi    Brexit : BoJo fait le forcing à Berlin et Paris    Discours royal : Un modèle de développement nouveau avec du sang frais    Vidéo. Jeux africains : une cérémonie d'ouverture digne de l'Afrique    Fête de la jeunesse : Grâce royale au profit de 443 personnes    La Grèce n'a pas reçu de demande d'ancrage du pétrolier iranien    Algérie: Après six mois, contestation et pouvoir dans l'impasse    BAM : le contrôle sur les transferts de l'étranger vers le Maroc renforcé    Habib El Malki salue la position de Freetown    Grande Canarie : La progression de l'incendie ralentit, selon les autorités    Météo: le temps qu'il fera ce mardi    Insécurité routière : 30 décès en l'espace d'une semaine !    SM le Roi adresse un discours à la Nation, ce soir    Les FAR accueillent les premiers appelés au service militaire    Les jeunes sont l'avenir du Maroc    Le Maroc et le Fonds vert pour le climat souhaitent renforcer leur coopération    « Voix de Femmes », une 11ème édition 100% marocaine    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    46 joueurs présélectionnés pour 2 matchs amicaux    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oualanger Echafaudage se diversifie
Publié dans Les ECO le 14 - 03 - 2017

La filiale du groupe italien Angeretti SAS réadapte sa stratégie et s'affirme dans le secteur du BTP comme principal fournisseur d'échafaudages et de dispositifs de coffrage.
Le secteur des BTP compte, depuis 2013, un acteur majeur des solutions d'échafaudages et de coffrage, Oualanger Echafaudage. Filiale marocaine de l'Italien Angeretti SAS, la société dirigée par Mohamed Oualarhi s'est spécialisée dans la location d'échafaudages divers, adaptables à toutes les utilisations (professionnelles et particulières), le montage et le démontage d'échafaudages et l'assistance technique. Les Casablancais remarquent, depuis quelques temps, les travaux de rénovation de l'Eglise du Sacré-cœur ou la réhabilitation de la coupole Zevaco. Les échafaudages sont l'oeuvre de Oualanger, justement.
Les échafaudages proposés par Oualanger répondent aux standards exigés pour les travaux et services divers, ainsi que pour l'étaiement de dalles et poutres, souligne le management. Ils couvrent des usages aussi divers que pour les BTP, les travaux de façade, les ouvrages d'art, les tours d'accès, les passerelles, les industries aéronautique et navale, les arrêts d'unités, les constructions de bacs et de réservoirs de stockage, la maintenance des centrales électriques et travaux d'entretien divers et la réalisation de pare-feux et de bardage en hauteur. S'appuyant sur un effectif de 20 techniciens spécialisés, Oualanger Echafaudage ambitionne d'élargir son scope de compétences à d'autres spécialisations qui ne s'écartent pas pour autant de son cœur de métier. «La société s'est spécialisée, depuis sa création, dans l'élaboration de solutions complètes en termes d'échafaudages. Désormais, nous diversifions nos compétences et visons les aménagements et réaménagements» explique Hasnaa Karbal, directrice des opérations. Une évolution organique des activités de Oualanger Echafaudage, après l'arrivée à maturité de son modèle actuel avec un carnet de commandes à son lancement de 2 MDH, passé à 5 MDH en 2016.
Pour 2017, la société entend doubler son chiffre d'affaires et vise les 10 MDH d'ici la fin de l'année. Le plan de développement de l'entreprise sur les 3 années à venir comprend des élargissements stratégiques avec à chaque fois une croissance exponentielle de la rentabilité. Un plan certes, ambitieux, mais qui repose selon le management sur des acquis crédibles, à même de faire d'Oualanger Echafaudage la référence nationale en termes de dispositifs d'échafaudage, de coffrage et bientôt d'aménagement et réaménagement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.