Le Parti de l'Istiqlal en tête des élections du Conseil provincial de Khouribga    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le PPS va continuer d'œuvrer pour servir l'intérêt supérieur de la Nation, à partir de sa position dans l'opposition nationale démocratique    Publication d'un guide pratique sur les mécanismes consultatifs de plaidoyer civil dans les foras internationaux    Transports urbains. Casablanca disposera d'un musée dédié    Macron et Biden tentent un « retour à la normale »    Somalie : Rien ne va plus entre le Président et son Premier ministre    L'ambassadeur Hilale reçu en audience par le président de la République Centrafricaine    Guatemala : Le volcan Fuego entre en éruption    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Qualification historique pour les Lions de l'Atlas !    MDJS lance « Nt7arko w Nktachfo »    Coronavirus. La pandémie prendra fin dans un an selon le PDG de Moderna    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    Le label New District présente son premier artiste, Hassa1    Tendance baissière du covid-19 au maroc depuis 5 semaines    Qui est Ali Ben Lmadani?    Partenariat Transdev-SIE pour promouvoir des solutions de performance énergétique    Lamiaa Amghar: "Des exonérations fiscales au profit des établissements d'animation touristique"    Pass sanitaire. La France reconnait désormais les vaccins chinois, mais à une seule condition    Bientôt un test pour distinguer la grippe de la covid-19, fabriqué et commercialisé au Maroc    Un nouveau single égyptien en vidéoclip dédié au Maroc    Streaming: Spotify célèbre la sauce Hip-Hop made in Morocco    Genève : Initiative conjointe du Maroc, du Bahreïn, d'Israël et des EAU pour promouvoir le rôle des femmes dans la paix et la diplomatie    Bilan mondial Covid-19 : 4 715 000 morts dans le monde, la pression hospitalière poursuit sa décrue au Maroc    Casablanca : Un trio d'agresseurs écroué    El Mustapha Tanaoui du PI élu président du conseil communal de Settat    Khammar Mrabit : « Il est important d'avoir une application nucléaire sûre et sécurisée en Afrique »    Mondial Futsal 2021: Le Maroc affrontera le Brésil ou le Japon en quart !    Cyclisme: les Mondiaux 2025 à Kigali, au détriment de Tanger    L'ASMEX prospecte les opportunités d'affaires au Japon    ''Maroc-Mantlet 2021'' : Le Maroc et les Etats-Unis coopèrent sur la gestion des catastrophes    Une autre décision bizarre : l'Algérie ferme son espace aérien à tous les avions marocains    Barid Al-Maghrib et FNM émettent un timbre-poste à l'occasion de l'exposition «Delacroix»    Tunisie : Kaïs Saïed renforce les pouvoirs de la présidence    Tanger : Mise en échec d'une grosse opération de trafic de cocaïne    Equivalence du pass sanitaire marocain : Les clarifications de l'UE    Ligue 1 : Un doublé victorieux de Hakimi face à Metz !    Qualifications Coupe du monde 2022 : Le Soudan "reçoit" le Maroc au Caire en novembre prochain    Manche : 66 migrants embarqués vers l'Angleterre sauvés    Affaire du meurtre de deux experts de l'ONU en RDC: Incuplation d'un journaliste congolais    CDG Capital Insight s'attend au maintien du taux directeur à 1,50%    «Intelcia IT Solutions» lance deux business lines dédiées au opérateurs télécoms    Washington réitère son engagement à accompagner l'agenda de réformes de SM le Roi Mohammed VI    Le CSPJ annonce l'arrêt de la liste définitive des candidats à l'élection des représentants des magistrats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rabat : Bouillon de culture 100% africain
Publié dans Les ECO le 31 - 03 - 2017

Avec «L'Afrique en capitale», Rabat devient le cœur culturel du continent le temps d'un mois riche et intense. Depuis le 28 mars et jusqu'au 28 avril, la capitale du royaume accueille 36 évènements artistiques sur 18 lieux. Un bonheur pour les yeux qui nourrit l'âme du talent africain. Coulisses.
Du musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain à Bab El Rouah en passant par la Fondation CD et Bab El Kébir, Rabat respire la culture africaine et en est fière. Jusqu'au 28 avril, la capitale vit aux rythmes des expositions, des artistes, des musiques, du cinéma et de l'art du continent à travers 36 évènements sur 18 lieux, de quoi se rendre compte de la belle diversité culturelle de l'Afrique, de sa richesse.
Quand le musée pose «un regard sur l'Afrique»
C'est du Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain de Rabat que l'aventure «l'Afrique en capitale» commence ! Avec trois expositions, le musée donne la part belle aux œuvres modernes et contemporaines du continent, tout en posant un regard bienveillant sur les talents émergents sans oublier ceux qui sont partis trop vite. «Un regard sur l'Afrique» est une exposition située à l'étage du musée de Rabat, laquelle propose une exploration et un voyage à travers les tendances de l'art contemporain africain et la vie des artistes du continent au regard sensible, parfois engagé voire naïf sur l'actualité africaine. L'exposition issue d'une collection privée unique porte un regard personnel et bienveillant à cette scène artistique africaine aussi diverse que brillante. Le rez-de-chaussée du musée est dédié à la mémoire à travers 3 hommages aussi poignants que nécessaires à trois figures emblématiques de la photographie : Leila Alaoui, Othmane Dilami et Malik Sidibé. Du Maroc, du Mali ou de l'Inde, ces artistes ont su capter des instants éphémères pour les rendre éternels. Quand au sous-sol du musée, il est dédié à la présence commune, celle de deux artistes de talent : le franco-congolais Kouka Ntadi et le franco-tunisien Wahib Chehata. Le premier peint le guerrier bantou de façon profonde et énigmatique, le second photographie l'essence de la civilisation africaine en la confrontant à l'histoire de l'art. Une résidence d'artistes Jardin rouge de Marrakech qui lève le voile sur un travail sophistiqué, intense et fort. Autre musée qui s'offre une grande évasion africaine : le Musée de Bank Al-Maghrib avec une exposition impressionnante sur l'or de l'Afrique. Une machine à remonter le temps sur l'histoire des relations maroco-africaines qui se prolongent depuis la nuit des temps.
Le contemporain selon l'ONA et la CDG
La Villa des arts, espace culturel de la fondation ONA, accueille «Gaia à travers ses miroirs» sous le regard bienveillant de sa commissaire d'exposition, l'artiste plein de talent : Itaf Benjelloun qui s'est assuré que des artistes du continent racontent Gaia avec un regard aussi contemplatif qu'inquiet. C'est ainsi qu'Ahmed Louardighi, Najia Mehadi, Abderrahim Yamou, Pierre Bodo, Jean Goba, Cheri Samba, Calixte Dakpogan, Gonzalo Mabundo et Fabrice Monteiro représentent, chacun à leur manière, la terre dans tous ses états en célébrant les origines, l'essentialité, la fusion et les paradis perdus. Quant à l'espace expressions CDG, il contient «L'étoffe des songes» d'Abdoulaye Konaté, un artiste singulier du Mali, grande figure de la scène artistique africaine. Ledit artiste y présente des œuvres inédites, dialogue avec le textile traditionnel marocain et les artisans de Fès. Des œuvres de toute beauté.
Les «Bab» de l'Afrique
Mêmes les grandes portes de Rabat offrent un clin d'œil à l'Afrique. Tel est le cas de Bab El Kebir et Bab El Rouah dans «Regards croisés» de la Galerie Bab El Kebir qui revient sur le quotidien vu par des yeux avisés à travers l'objectif de photographes africains. Un regard neuf et frais sur la vie de tous les jours. Quant à la Galerie Bab Rouah, un ton aérien y est donné via une exposition baptisée «Flying overAfrica». Des oeuvres impactantes venues de 14 pays. Une exposition proposée par le Musée d'art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) fraîchement ouvert à Marrakech en novembre 2016.
On n'oublie pas...
Leila Alaoui
Elle avait ce don de redonner leur dignité aux laissés-pour-compte. C'est lors d'un voyage engagé où elle travaillait sur un projet de documentaire sur les violences faites aux femmes en Afrique de l'Ouest, initié par l'ONG Amnesty International que la photographe âgée de 33 ans s'était retrouvée sur la terrasse de l'hôtel à Ouagadougou le 15 janvier face aux balles des djihadistes. Elle n'a pas survécu à ses blessures. Afrique en capitale rend hommage à son talent, à l'impact et à l'importance de son travail, à travers sa série de photos célèbres : les Marocains.
Othmane Dilami
Parti aussi trop tôt, ce jeune artiste dans l'âme savait capturer la magie du moment. Curieux et percutant, le photographe aura laissé une belle série sur «les musiciens de la transe» que le musée met en avant. Il n'a pas survécu à un accident de moto en Inde le 6 décembre dernier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.