Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement africain : Le Maroc intègre la Commission justice et droits de l'Homme
Publié dans Les ECO le 24 - 07 - 2018

Quelques mois après son élection au sein du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, le royaume a pu décrocher une autre élection importante, cette fois-ci au sein de la Commission de la justice et des droits de l'hHomme du Parlement panafricain (PAP).
Dans l'élan de son retour historique au sein de l'Union africaine (UA) en janvier 2017, le Maroc a poursuivi ses efforts pour occuper la place qui lui revient dans les différentes structures de l'organisation continentale dont il est l'un des pères fondateurs. Quelques mois seulement après son élection au sein du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, à l'occasion du 30e sommet africain tenu en janvier dernier à Addis-Abeba, le royaume a pu décrocher une autre élection importante, cette fois-ci au sein de la Commission de la justice et des droits de l'homme du Parlement panafricain (PAP), dont le siège se trouve à Midrand, une localité nichée à mi-chemin entre Pretoria et Johannesburg (Afrique du Sud). Cette élection est intervenue immédiatement après l'officialisation de l'adhésion du royaume à l'institution législative continentale. Il s'agit d'un gain politique et diplomatique pour le Maroc d'autant plus que la Commission de la justice et des droits de l'homme est une des importantes structures du Parlement panafricain, dont les recommandations et décisions sont soumises aux sommets des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA.
Motion rejetée
Les résultats de l'entrée officielle du Maroc au PAP ne se sont pas faits attendre. En effet, la pseudo-RASD et ses soutiens qui profitaient de l'absence du Maroc de cette instance ont essuyé en mai dernier une spectaculaire déconvenue au PAP, suite au retrait d'un projet de motion hostile à l'intégrité territoriale du Maroc que les adversaires du royaume tentaient d'introduire devant l'assemblée continentale. Les membres de la délégation d'afro-députés marocains ont réussi à mettre en échec les tentatives des séparatistes d'introduire ce projet, auquel le PAP avait déjà opposé une fin de non-recevoir en 2017. Dans ce contexte, le président de la Commission de la coopération, des relations internationales et de la résolution des conflits, Hlatshwayo Phesheya Victor, a déclaré à MAP-Johannesburg que le projet de motion a été promptement retiré «car il n'est pas nécessaire». «Nous avions eu des motions de ce genre dans le passé», a-t-il rappelé, soulignant : «On ne peut pas continuer à proposer des motions dans le seul et unique but de les proposer». Et d'ajouter que la présence du Maroc au sein du PAP revêt une grande importance car elle permet d'écouter la voix du Maroc et d'avoir une idée claire des dynamiques sur le terrain.
Recensement
Des efforts intensifs des membres de la délégation marocaine auprès de leurs homologues africains présents lors de la sixième session de l'assemblée consultative de l'UA ont permis de déjouer les tentatives des séparatistes. Les afro-députés dont certains venant de pays d'Afrique Australe se sont aussi montrés attentifs à d'autres abus commis par les adversaires du Maroc, dont le refus d'effectuer un recensement des populations séquestrées dans les camps et ceci en dépit des appels émanant des organisations internationales, notamment l'ONU.
Entrée réussie du Maroc au PAP
Sur un plan plus global, l'adhésion du Maroc au PAP où il est désormais représenté par cinq députés à l'instar des autres pays du continent a été saluée par les afro-députés qui voient en cette adhésion un développement qui ne manquera pas de conférer davantage d'efficacité au rôle de l'institution législative continentale. Pour eux, cette adhésion marque une suite logique au retour triomphal du royaume au sein de l'UA, notant que le Maroc, de par ses avancées démocratiques, politiques et économiques, apportera une contribution efficace aux débats au sein du PAP, une institution qui gagne ainsi une voix forte dans le cadre de sa quête d'un rôle plus important dans l'architecture institutionnelle de l'union. Se félicitant de l'adhésion du Maroc au PAP officialisée à l'occasion de cette sixième session de l'institution panafricaine, les afro-députés se sont dits convaincus que la présence parmi eux de députés marocains permettra de porter la voix d'un pays influent sur le continent et de dévoiler les réalités d'un conflit régional qui n'a que trop duré au détriment des aspirations légitimes des peuples de la région au développement et au progrès partagés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.