Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Ibrahim Aboubakr Harakat    161 nouveaux cas de Covid-19 au Maroc: la répartition par région    Coronavirus : 161 nouveaux cas, 16.097 au total, mardi 14 juillet à 18h    Maroc/Covid-19: 161 nouveaux cas et 2 autres décès en 24h    France post-Covid-19: Macron décline les priorités de son plan de relance    Coronavirus : recul du nombre de salariés en arrêt temporaire du travail    Du sang neuf à SG Maroc    Ait Taleb met en garde contre tout relâchement    Le café maure de la Kasbah des Oudayas rasé    Alger au pied du mur    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Serie A: l'Inter Milan se positionne derrière la Juventus    Premier League: Manchester United cale face à Southampton    2020, année de la promotion de la culture de la concurrence    CSMD : Vers un projet de modèle structurel axé sur la justice sociale    Les amendements proposés par le PPS    Ouverture partielle des frontières : la croix et la bannière pour les MRE    Amnesty International: une animosité de longue date, selon Tamek    L'émergence du cinéma digital    US Round Up du mardi 14 juillet – Déficit budgétaire, Angelina Jolie, Tyler Goodspeed, Ecoles, US coronavirus    Le Conseil de la Concurrence rend public son rapport annuel de 2019 [Document]    Amnesty. Première gifle de Tel Aviv    Le SG du PPS reçoit les dirigeants des Jeunesses des partis politiques représentés au parlement    Tanger reconfiné : Les commerçants voient rouge    Enseignement supérieur : Examens exceptionnels au profit des étudiants bloqués à l'étranger    Wachma chante « Tay Tay » avec Madara    Présidentielles Polonaises: Réélection d'Andrzej Duda    Vague de chaleur à partir de mercredi au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Cyclisme : Les coureurs retrouveront bientôt le peloton    Nouvelle rencontre réussie du président de l'ANME avec le ministre Othmane El Ferdaous    Remaniement ministériel en Tunisie    Air Arabia Maroc lance son programme de vols spéciaux    Madame Erdogan et son sac à 50.000 dollars    Le roi Mohammed VI a écrit à Emmanuel Macron    Foot. Le Real se rapproche du titre    Impact Covid-19 – Tourisme : Le plan de relance en Conseil de gouvernement    Pêche au poulpe à Dakhla : Le quota global est fixé à 15.000 tonnes    Jim Ratcliffe, le milliardaire britannique qui veut s'offrir l'usine Daimler de Moselle    Premières élections régionales en Espagne depuis la pandémie    Spike Lee appelle à déboulonner les statues à l'effigie des "héros" des Etats esclavagistes    Feddal débarque au Sporting Lisbonne    Devant du public, la rentrée tonitruante des "Quatre fantastiques" du PSG    Premier League : Leicester surpris, Arsenal doublé    La reprise de la demande intérieure pourrait faire rebondir l'économie marocaine en 20214    Pourquoi Christopher Nolan ne veut pas de chaise sur ses tournages ?    Le CCM dévoile les projets de films admis à l'avance sur recettes    Mauvaises langues    Un artiste charismatique s'en va    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement africain : Le Maroc intègre la Commission justice et droits de l'Homme
Publié dans Les ECO le 24 - 07 - 2018

Quelques mois après son élection au sein du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, le royaume a pu décrocher une autre élection importante, cette fois-ci au sein de la Commission de la justice et des droits de l'hHomme du Parlement panafricain (PAP).
Dans l'élan de son retour historique au sein de l'Union africaine (UA) en janvier 2017, le Maroc a poursuivi ses efforts pour occuper la place qui lui revient dans les différentes structures de l'organisation continentale dont il est l'un des pères fondateurs. Quelques mois seulement après son élection au sein du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, à l'occasion du 30e sommet africain tenu en janvier dernier à Addis-Abeba, le royaume a pu décrocher une autre élection importante, cette fois-ci au sein de la Commission de la justice et des droits de l'homme du Parlement panafricain (PAP), dont le siège se trouve à Midrand, une localité nichée à mi-chemin entre Pretoria et Johannesburg (Afrique du Sud). Cette élection est intervenue immédiatement après l'officialisation de l'adhésion du royaume à l'institution législative continentale. Il s'agit d'un gain politique et diplomatique pour le Maroc d'autant plus que la Commission de la justice et des droits de l'homme est une des importantes structures du Parlement panafricain, dont les recommandations et décisions sont soumises aux sommets des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA.
Motion rejetée
Les résultats de l'entrée officielle du Maroc au PAP ne se sont pas faits attendre. En effet, la pseudo-RASD et ses soutiens qui profitaient de l'absence du Maroc de cette instance ont essuyé en mai dernier une spectaculaire déconvenue au PAP, suite au retrait d'un projet de motion hostile à l'intégrité territoriale du Maroc que les adversaires du royaume tentaient d'introduire devant l'assemblée continentale. Les membres de la délégation d'afro-députés marocains ont réussi à mettre en échec les tentatives des séparatistes d'introduire ce projet, auquel le PAP avait déjà opposé une fin de non-recevoir en 2017. Dans ce contexte, le président de la Commission de la coopération, des relations internationales et de la résolution des conflits, Hlatshwayo Phesheya Victor, a déclaré à MAP-Johannesburg que le projet de motion a été promptement retiré «car il n'est pas nécessaire». «Nous avions eu des motions de ce genre dans le passé», a-t-il rappelé, soulignant : «On ne peut pas continuer à proposer des motions dans le seul et unique but de les proposer». Et d'ajouter que la présence du Maroc au sein du PAP revêt une grande importance car elle permet d'écouter la voix du Maroc et d'avoir une idée claire des dynamiques sur le terrain.
Recensement
Des efforts intensifs des membres de la délégation marocaine auprès de leurs homologues africains présents lors de la sixième session de l'assemblée consultative de l'UA ont permis de déjouer les tentatives des séparatistes. Les afro-députés dont certains venant de pays d'Afrique Australe se sont aussi montrés attentifs à d'autres abus commis par les adversaires du Maroc, dont le refus d'effectuer un recensement des populations séquestrées dans les camps et ceci en dépit des appels émanant des organisations internationales, notamment l'ONU.
Entrée réussie du Maroc au PAP
Sur un plan plus global, l'adhésion du Maroc au PAP où il est désormais représenté par cinq députés à l'instar des autres pays du continent a été saluée par les afro-députés qui voient en cette adhésion un développement qui ne manquera pas de conférer davantage d'efficacité au rôle de l'institution législative continentale. Pour eux, cette adhésion marque une suite logique au retour triomphal du royaume au sein de l'UA, notant que le Maroc, de par ses avancées démocratiques, politiques et économiques, apportera une contribution efficace aux débats au sein du PAP, une institution qui gagne ainsi une voix forte dans le cadre de sa quête d'un rôle plus important dans l'architecture institutionnelle de l'union. Se félicitant de l'adhésion du Maroc au PAP officialisée à l'occasion de cette sixième session de l'institution panafricaine, les afro-députés se sont dits convaincus que la présence parmi eux de députés marocains permettra de porter la voix d'un pays influent sur le continent et de dévoiler les réalités d'un conflit régional qui n'a que trop duré au détriment des aspirations légitimes des peuples de la région au développement et au progrès partagés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.