La Commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat tient sa deuxième réunion ordinaire    Les vols directs entre le Maroc et Israël commencent dans les deux mois à venir    Galerie Living 4 Art: Une exposition collective de 19 artistes peintres    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    Stupeur et condamnation en France après des actes ciblant les musulmans    Les Ligues régionales de football en réunion à Laâyoune : Les présidents pour un 3e mandat du président actuel de la FRMF    Covid-19: la troisième vague sera plus féroce que la deuxième, estime un expert en systèmes de santé    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Justice: avec la pandémie, le secteur contraint d'accélérer les réformes    La prestation d'Achraf Hakimi contre Cagliari    Future débâcle des Lions de l'Atlas : La procédure habituelle est lancée    Footballeurs marocains de l'étranger : Hamdallah convoqué devant la Commission de Discipline de la Fédération saoudienne    Covid-19: En France, la vaccination ouverte dès lundi aux 55 ans et plus    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un repris de justice dangereux    Ligue des champions : Le Zamalek accuse Attarajji et le Mouloudia d'entente illicite    Adoption d'un nouveau statut pour les enseignants chercheurs : Le démenti du ministère de l'Education    En Algérie, la pénurie d'huile à l'origine de scènes de chaos et de files d'attente interminables    Interview avec Me Mohammed Mehdi Salmouni Zerhouni: "Le projet de la loi n°95/17 me semble être contraire à la Constitution"    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    «Des assassinats au goutte-à-goutte» : l'ONU condamne des exécutions extrajudiciaires au Tindouf opérées par l'Algérie    Relance économique: la nouvelle charte de l'investissement, un dispositif suffisant ?    Nigeria : des djihadistes attaquent des installations humanitaires    L'Association marocaine des droits des victimes, contre l'impunité et la complaisance envers les bourreaux    LDC Afrique : Les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finale    Hamdaouia, les flammes d'une belle âme    Théâtre: Fedwa Misk et nos mères    OCP Africa et la BID au chevet de la riziculture ivoirienne    Combien y a-t-il de végans au Maroc ?    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19 : Bientôt, le Maroc recevra 10 millions de doses du vaccin de Sinopharm    Réforme électorale : la Cour constitutionnelle inflige un revers au PJD, qui s'insurge    Développement du sourcing local: Marjane Holding s'engage auprès des industriels locaux    Contribution professionnelle unique: La DGI annule les pénalités de dépassement des délais d'inscription au-delà du 4 avril    Météo Maroc: les températures en hausse ce dimanche 11 avril 2021    Heure légale GMT. Marocains, n'oubliez pas de régler vos montres !    Hamid El Aouni brigue un second mandat à la tête de la FRMSPSH    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    Liga: Real Madrid bat FC Barcelone 2-1 et s'empare du fauteuil de leader    19è festival du film éducatif de Fès : ''Hakakech'' remporte le prix de l'œuvre complète    La France, un «ennemi traditionnel et éternel», fulmine un ministre algérien    Somalie : un kamikaze se fait exploser, au moins six morts    Exemption de visa : Le journal colombien El Tiempo promeut le Maroc comme destination touristique post-pandémie    La BM disposée à apporter son appui financier et technique aux différents chantiers de réformes lancés par le Maroc    Covid-19: Otmani attendu lundi au Parlement    Lois électorales: la Cour constitutionnelle a tranché    Marrakech : Une vente aux enchères d'oeuvres artistiques en hommage à l'artiste peintre Mohamed Melehi    Lamiaa Chraibi, productrice: "L'inégalité du genre dans l'industrie du film est systémique et non pas un simple phénomène "    Tourisme patrimonial : Volubilis mènera son expérience «phygital»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Discours royal. Le décryptage
Publié dans Les ECO le 30 - 07 - 2018

Un calendrier des réformes prioritaires et un suivi personnel du roi des chantiers listés. En plus de la responsabilité solidaire des partis politiques, le roi a tracé un deadline pour la charte de la déconcentration
La commémoration du 19ème anniversaire de la fête du trône a permis au gouvernement de fixer ses priorités d'ici la fin de cette année 2018. En effet le discours royal prononcé à cette occasion trace une série d'actions urgentes qui doivent être menées en vue d'améliorer le niveau de vie des citoyens. Une responsabilité solidaire incombe aux membres de la majorité gouvernementale mais aussi à l'opposition en vue de s'inscrire dans la dynamique nouvellement enclenchée par le souverain qui va assurer un suivi personnel des projets en cours. La réunion tenue juste après le discours atteste que le roi veut des résultats tangibles, dans un délai raisonnable à propos de plusieurs sujets soulevés par le chef de l'Etat.
Un appel insistant a été émis pour la majorité gouvernementale se montre plus soudée pour ne pas entraver les programmes en cours. « Les affaires des citoyens ne doivent souffrir d'aucun report, ni aucune attente, dans la mesure où elles ne se rattachent pas à une période spécifique. D'ailleurs, les formations politiques responsables sont celles qui se tiennent aux côtés des citoyens, dans les bons comme dans les mauvais jours »,a noté le roi à ce propos.
Les actions prioritaires
C'est le pôle social qui focalise l'attention. Depuis la conception du registre social unique ( RSU) qui mettra un terme à la problématique du ciblage, la politique sociale semble buter sur une série d'entraves qui affaiblissent l'impact attendu. « L'ampleur du déficit social et les modalités de réalisation de la justice sociale et territoriale sont parmi les principales raisons qui Nous ont incité à appeler, dans le Discours d'ouverture du Parlement, au renouvellement du modèle de développement national », a insisté le roi.
Pour apporter les correctifs qui s'imposent, c'est la démarche participative qui a été privilégiée par le souverain à travers un appel qui a été lancé envers le gouvernement et tous les acteurs concernés à entreprendre une restructuration globale et profonde des programmes et des politiques nationales d'appui et de protection sociale et à soumettre des propositions portant sur leurs modalités d'évaluation. Une batterie de mesures a été étalée dans le discours royal. Il s'agit essentiellement de la vitesse requise par le gouvernement à amorcer, dans les plus brefs délais, l'élaboration de telles mesures et à tenir périodiquement le roi informé de leur état d'avancement.Pour garantir un impact direct et tangible, le souverain met en avant la nécessité de se concentrer sur les mesures d'urgence à mettre en œuvre dans les domaines prioritaires.
D'abord, et dés la prochaine rentrée il va falloir donner une impulsion vigoureuse aux programmes d'appui à la scolarisation et de lutte contre la déperdition scolaire, notamment au Programme « Tayssir » d'aide financière à la scolarisation, à l'enseignement préscolaire, au transport scolaire, aux cantines scolaires, aux internats.
L'autre chantier crucial est le lancement de la troisième phase de l'Initiative nationale pour le Développement humain, avec une nouvelle génération d'initiatives génératrices de revenus et d'emplois qui cibleront pratiquement les même catégories bénéficiant des programmes d'aide à la scolarité , dans l'objectif d'alléger leurs charges.
Enfin, le puzzle social sera complété par un 3ème niveau d'action et qui se situe dans le redressement des« anomalies qui entachent l'exécution du Programme de couverture médicale «RAMED», et, parallèlement, refondre en profondeur le système national de santé, qui se caractérise par des inégalités criantes et une faible gestion » a fait remarqué le roi. Les partenaires sociaux ont été quant eux appelé à assumer leur responsabilité pour améliorer le climat social et procéder à l'élaboration d'un pacte équilibré et durable, à même de rehausser la compétitivité de l'entreprise et de renforcer le pouvoir d'achat des travailleurs.
L'urgence d'adopter la Charte de déconcentration administrative
Le projet qui traine depuis des années devra être remis au parlement avant la fin du mois d'octobre prochain. « Cet instrument donnera les moyens aux responsables locaux de prendre leurs décisions et d'exécuter les programmes de développement économique et social, en accord et en cohérence avec les visées de la régionalisation avancée », a précisé le roi. La charte de l'investissement est le second texte à approuver dans l'optique d'accorder au CRI les prérogatives nécessaires pour remplir leur mission correctement Une série de textes est également attendue pour la réforme de l'administration, notamment les délais de réponses, des documents demandés ou encore en matière des délais de réponse. L'ensemble de ces mesures seront « un levier de réforme del'Administration : elles permettront en effet de rendre pleinement opérationnelle principe de reddition des comptes, d'identifier les dysfonctionnements qui empêchent le bon aboutissement de cette réforme », a rappelé le souverain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.