Casablanca: le courant électrique totalement rétabli (Lydec)    MRE: ouverture des frontières aériennes et maritimes à partir du 14 juillet    Projet de loi de finances rectificative : quoi de neuf sur le volet fiscal ?    164 nouveaux cas de Covid-19 au Maroc: près des 2/3 dans la région de Casa    Ouverture des frontières à partir du 14 juillet pour les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume    Les ménages incertains et très inquiets    Elections 2021: Réunion entre l'Intérieur et les partis    Coronavirus : 3212 cas actifs mercredi 8 juillet à 18 heures    Serie A: Ibracadabra renverse la Vieille Dame    Assilah respire un air artistique estival!    L'identité, selon Descombes    Liga : Valence souffle, l'Atlético freiné par le Celta    Infos Covid-19/Maroc: le ministère a fait une annonce    Premier League: Arsenal et Leicester se quittent sur un nul    Détournement d'aides dans les camps de Tindouf: la responsabilité de l'Algérie est entière    Le dissident algérien Karim Tabbou appelle à s'engager dans un «vrai» processus politique    Le Parlement marocain exige des excuses d'Amnesty    Alerte Météo : la canicule se poursuit au Maroc    Le Maroc, l'un des pays les mieux placés pour affronter une crise sanitaire selon la BAD    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Hamza El Fadly « L'argent, la cause de tous les problèmes »    Fermeture des frontières : Plus de 45.000 MRE ont regagné leur pays de résidence    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Bac 2020: l'épreuve de maths provoque une hystérie collective (VIDEOS)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    Retour sur le passé : Brides de ma vie relatée à M'Barek Bouderka    Vivo Energy Maroc élargit son soutien à tout son écosystème    Vacances. Voici les plages où il ne faut pas se baigner    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Je ne regrette aucun engagement    «Casablanca confinée», se livre à Pedro Orihuela    Milouda Chahid: «Je me suis réinventée par la peinture»    Ventes de voitures neuves : Baisse de 43,3% à fin juin 2020    Enseignement: L'e-learning en voie d'institutionnalisation au Maroc dès la rentrée prochaine    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Le retrait américain de l'OMS prendra effet dans une année    Amekraz contre attaque. La CNSS inspecte Driss Lachgar    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    Parcours exceptionnel d'un homme si exceptionnel    Les USA se retirent officiellement de l'OMS    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une fake news soulève un tollé sur Facebook
Publié dans Les ECO le 05 - 10 - 2018

«91% des Marocains et 84% des Algériens veulent quitter leur pays pour venir en France»: tel est le titre un peu surprenant qui a indigné bon nombre d'internautes. Et pour cause: partagé sur Facebook, cet article a été publié sur le site d'extrême-droite La Gauche m'a tuer, qui explique s'appuyer sur «le blog de Thomas Joly».
Sauf que ce dernier titrait son écrit «91 % des Marocains, 84 % des Algériens et 53 % des Tunisiens souhaitent quitter leur pays pour vivre en Occident» et non en France, relate le quotidien français Libération. Ce même article puisait dans un autre site d'extrême-droite, Suavelos, qui a lui-même tiré l'information du site communautaire musulman Oumma.com. Un site qui, lui, se questionnait: «Le Maghreb sera-t-il confronté demain à un exode massif de sa population?»
Un imbroglio sans fin dont les internautes se sont emparés. Dans son texte, le site musulman relatait entre autres: «Les destinations qui font rêver les Algériens, Marocains et Tunisiens sont: le Canada, les USA, la France, l'Allemagne, mais aussi les Emirats arabes unis, le Royaume-Uni et la Belgique». Un faux titre, donc, suscitant une grande indignation, et dont les études ne retranscrivaient pas exactement cette information.
Car à l'origine, Oumma.com revenait sur plusieurs études exposant «les velléités d'émigration des citoyens de ces trois pays». Deux d'entre elles, sur le Maroc et l'Algérie, portent en fait sur le nombre de ressortissants de ces pays qui seraient prêts à quitter leur pays pour des raisons professionnelles.
Une réalité tout autre
En réalité, la première étude a été financée par la Commission européenne et publiée en mars dernier. Elle a été menée auprès de 10.000 jeunes sur deux ans (2014-2016) en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Egypte et au Liban et coordonnée par le Barcelona Center for International Affairs (Cibod). Les conclusions affirmaient que 52,8% des jeunes Tunisiens interrogés avaient l'intention d'émigrer. Plus encore, le document pointait du doigt le fait que «les conditions économiques sont la raison principale de l'émigration (72%): le manque d'opportunités professionnelles (34%), les mauvaises conditions de vie (21%), le revenu inférieur à celui de l'étranger (12%) et l'aide de la famille (5%)». L'orientation géographique favorite des jeunes Tunisiens, quant à leur projet migratoire, était les pays de l'Europe. Une région devenue leur principale destination.
Quant à la seconde recherche, portant sur le voisin de l'Est, elle a été réalisée par le Boston Consulting Group en collaboration avec le cabinet de recrutement The Network, début 2018, et menée sur 366.139 employés et personnes en recherche d'emploi dans 197 pays. Elle soulignait que l'Algérie occupait la 83e place en matière d'attractivité de talents et de cadres internationaux, mais que 84% des Algériens étaient dans le même temps «prêts» à s'expatrier pour des raisons professionnelles. Selon l'étude, le chiffre de 84% correspond au «pourcentage de répondants qui travaillent déjà à l'étranger ou [qui] sont prêts à déménager à l'étranger pour le travail».
Enfin, la troisième et dernière enquête sur «la migration des talents marocains» a également été réalisée par un cabinet de recrutement, Rekrute.com, sur 1.880 personnes. Répondant à la question: «Si vous en aviez l'opportunité, iriez-vous travailler à l'étranger?», 91% des interrogés ont donné une réponse positive. Une réponse qui ne confirme pas forcément la décision de partir ou un projet d'émigration. Et à la question: «Dans quel pays iriez-vous?», le Canada arrivait en premier choix avec 37% de réponses, devant la France (25%), l'Allemagne et les Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.