BMCE Bank of Africa crée une filiale spécialisée dans le traitement des services bancaires    Crash d'un Mirage F1 des FAR, le pilote sain et sauf    Vidéo : Bagarre générale entre les joueurs du Raja et de l'African Stars…    Paris accueille l'Oriental Fashion Show avec la participation du Maroc    Un colloque national sur l'éducation artistique le 22 janvier à Rabat    2è sommet marocain du pétrole et du gaz à Marrakech    RDC: Le Washington Post décortique les contradictions de la présidentielle    Rwanda : M. Aujjar rend hommage aux victimes du génocide de 1994    Akhannouch met en avant le potentiel de la numérisation de l'agriculture marocaine    Shutdown: Trump attaque les démocrates qui refusent son offre de sortie de crise    Le pape invite les jeunes à prier en ligne avec l'application "Click to Pray"    Facturation électronique, aucune obligation en absence de l'ICE    Coupe de la CAF : 3 clubs marocains dans un seul groupe !    Point de vue : Naissance du label «Morocco L'ghedd»    Le renouvellement des élites doit toucher tous les domaines    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Youcef Drissi Anticonformiste, rebelle et décalé !    Rallier Auxerre à Bzou, le défi d'Abderrazak El Badaoui    Amzazi rencontre l'ambassadeur anglais    Sous le signe de l'excellence et de la diversité    Attaque israélienne à Damas : 4 soldats syriens morts    Pêche côtière et artisanale: Stagnation des débarquements en 2018    «France football»: Zyech 2e meilleur joueur maghrébin de l'année    Un symposium sur le management sportif à Agadir    Hamid Douieb : un retour aux racines…    Brexit: Theresa May de retour dans l'arène du Parlement pour présenter son « plan B »    Encadrement de proximité : L'ONCA lance «la contractualisation du Conseil agricole privé agréé»    Interview with Mr Adil Douiri, founder of Mutandis, following the company's very successful IPO    Vidéo – Les images de la « super Lune » de sang    Classement «Times Higher Education» : L'Université Mohammed V en tête des universités marocaines    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    Un registre national des services médiatiques voit le jour    Edito : Partenaire fiable et utile    Daniel Salaverry : Les relations entre Rabat et Lima évoluent de manière constante    Sit-in à Rabbouni réclamant la traduction en justice des assassins de Omar Ould Anay    Liga : Le Real double Séville    Tabac et alcool assurément dangereux    Il faut mettre fin à la stigmatisation des troubles mentaux    Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté    Le DHJ se renforce à 0 dirham    Lancement de la formation pour le programme Jeunes marocains ambassadeurs aux Nations unies    Divers    Habib El Malki a représenté S.M le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau président de Madagascar    Stefan Löfven, du soudeur syndicaliste au "socialo de droite"    La "success story" du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar    La musique classique arabe s'invite en Chine    «Il est important de laisser des écrits lorsque l'on dépose des projets»    SM le Roi Mohammed VI reçoit Mme Federica Mogherini    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 15 millions de cartes bancaires en circulation
Publié dans Les ECO le 19 - 10 - 2018

La carte bancaire a franchi un nouveau cap. Avec plus de 15 millions de cartes bancaires en circulation, le paiement électronique dépasse pour la première fois le règlement par chèque.
Le nombre de carte bancaire en circulation ne cesse d'augmenter. «Ce qui va de pair avec la politique et les orientations stratégiques de Bank Al-Maghrib visant à développer les moyens de paiements électroniques», souligne la banque centrale dans son dernier rapport relatif à l'inclusion financière et les moyens de paiements.
Le document fait ressortir une réelle transformation dans la structure des paiements scripturaux. Pour la première fois, en 2017, la carte bancaire a dépassé, en nombre de transactions, le chèque en se positionnant au deuxième rang derrière le virement avec une part de 26% des opérations réalisées, contre 35% pour le virement et 24% pour le chèque.
Les derniers chiffres du Centre monétique interbancaire (CMI), quant à eux, confirment cette tendance. L'encours des cartes bancaires émises par les banques marocaines a franchi le seuil de 15 millions de cartes, avec plus de 15,8 millions de cartes en circulation au terme des neuf premiers mois de l'année. Les réalisations globales de l'activité monétique, comprenant les opérations de retrait d'espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des Terminaux de paiement électroniques (TPE), les opérations de paiement sur les GAB et les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires, marocaines et étrangères, au Maroc, ont atteint durant la période des 9 premiers mois de l'année 279,2 millions d'opérations (+11,4%) pour un montant global de 235 MMDH (+10,7%). Ceci étant, l'activité monétique se caractérise par une forte progression de l'activité paiement. Les cartes bancaires marocaines ont réalisé plus de 42,6 millions d'opérations, en progression de 27,1% par rapport à la même période de l'année précédente, ce qui représente un montant de 18,4 MMDH en hausse de 18,5% en glissement annuel. Le paiement par carte auprès des TPE concerne les opérations relatives la grande distribution (26,6%), l'habillement (12,8%), les stations services (8,7%), les restaurants (8,5%) ou encore le secteur Santé (4,2%). Autre mode de paiement qui prend de plus en plus d'ampleur, le paiement en ligne. Ce mode a connu en effet une croissance exponentielle depuis 2013.
Au terme des 9 premiers mois de l'année, les sites marchands ont réalisé 6,7 millions d'opérations de paiement en ligne via cartes bancaires marocaines, pour un montant global de 1,8 MMDH durant la période des 9 premiers mois 2018, soit en augmentation de 30,1% en nombre et 19,9% en montant par rapport à la même période en 2017. Par contre, les retraits d'espèces continuent de représenter l'essentiel des opérations effectuées par le biais des cartes bancaires (83%).
Ainsi, le nombre de retraits effectués sur les guichets automatiques au Maroc a atteint 220,3 millions d'opérations, correspondant à une valeur cumulée de près de 197MMDH, soit une progression de 8,6% en nombre, et de 9,5% en montant. Si le cash continue de faire de la résistance, les banques s'organisent pour faire évoluer les habitudes de paiement de leurs clients. Or, le cash coûte beaucoup trop cher au Maroc, selon la Banque centrale, qui avait évalué son coût à environ 7 MMDH par an.
Le paiement mobile représente actuellement l'alternative proposée par Bank Al-Maghrib et l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) pour limiter la circulation de la monnaie fiduciaire. Le lancement du paiement mobile au Maroc devrait canaliser un volume annuel de transactions estimé à 40 milliards de dollars. Pour l'heure, Si les premières solutions ont été déjà développées et mises sur le marché par quelques opérateurs bancaires, le reste des établissements prévoit le lancement de leurs solutions une fois l'interopérabilité mise en place. Prévu pour les semaines à venir, ce service devrait assurer aux utilisateurs des portefeuilles électroniques, d'échanger de l'argent via les différentes solutions offertes par les fournisseurs de paiement mobile de la place.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.