Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement    La Journée sans voiture laisse un écho favorable chez les casablancais    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Divers    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le duel retrait contre paiement se poursuit
Publié dans Les ECO le 03 - 05 - 2017

Le paiement par carte bancaire avance à pas de géant, mais demeure toutefois moins pesant, comparé aux retraits de cash.
Le paiement par carte s'inscrit de plus en plus dans les mœurs des Marocains. Accoutumés au cash, ils troquent toutefois ce mode de paiement contre la carte grâce notamment aux différentes facilitations et innovations introduites par les banques et le CMI, unique acquéreur sur le marché à ce jour (organisme qui équipe ses clients commerçants de TPE). En effet, les dernières statistiques sur la monétique font état d'une progression du paiement par carte de 22% en volume pour les cartes marocaines et de 16,6% pour les cartes étrangères durant le premier trimestre de 2017.
Le paiement via internet maintient également une forte accélération durant cette période, avec une hausse de 71,6% en nombre et de 48,6 en volume, favorisée principalement par les grands facturiers, les compagnies aériennes et les services eGov. Par ailleurs, à l'étranger, les opérations par cartes bancaires marocaines ont enregistré une forte progression de 99% en nombre et de 43,3% en volume (paiements et retraits combinés).
Les retraits continuent de dominer
Malgré ces fortes progressions les détails font ressortir encore une dominance des retraits. Ainsi, on notera qu'au Maroc, les cartes marocaines qui ont enregistré, en paiements et en retraits 75,9 millions d'opérations pour un montant de 61,7 MMDH (en hausse de 7,5% en nombre et de 8,6% en montant), comptent 85,4% en part du nombre d'opérations et 91,9% en part du montant en retraits, tandis que les paiements chez les commerçants et eMarchands ne représentent que 13,4% en part du nombre d'opérations et 7,8% en part du montant, alors que le paiement sur GAB représente 1,2% en part du nombre d'opérations et 0,3% en part du montant, grâce notamment au paiement des factures, des taxes et l'achat des recharges télécom qui ont totalisé, durant le premier trimestre 2017, quelque 932.000 opérations pour un montant de 178,6 MDH. Pour leur part, les cartes marocaines, à validité internationale, ont réalisé 706.000 opérations à l'étranger, retraits et paiements, pour un montant global de 685,4 MDH.
La grande distribution, leader du paiement par carte
Selon le CMI, les paiements par cartes bancaires marocaines, en termes de volumes sont dominés par la grande distribution avec une part de 28,7%, suivie par l'habillement avec 14,3% et la restauration avec 9,6%. Les étrangers pour leur part, utilisent leurs cartes bancaires pour payer les hôtels (41,4%), les restaurants (13,5%) et les bazars (10,4%), soient les principales activités touristiques. Les commerçants et eMarchands affiliés au CMI, de leur côté, départagent leur volume entre la grande distribution (21,1%), les hôtels (15,8%), les restaurants (10,8%), l'habillement (10,8%) et les stations (5,5%).
13,4 millions de cartes en circulation
Au terme du premier trimestre de l'année en cours, les cartes, émises par les banques marocaines, ont atteint un encours de 13,4 millions de cartes, en hausse de 4% par rapport à fin 2016, dont 12,3 millions de cartes paiement & retrait sous les labels Visa, Mastercard et la marque nationale CMI. Cette croissance de l'encours est la conséquence d'une progression significative du nombre des cartes sous label Mastercard (8,2%) et sous label CMI (6,8%), et d'une progression modérée du nombre des cartes Visa (2,1%) et des cartes privatives (2%) comparativement à fin 2016. Les cartes prépayées représentent actuellement un encours de 2 millions de cartes, dont 57,8% de cartes sous label CMI, 36,9% de cartes sous labels Visa, 3,6% de cartes sous label Mastercard et 1,8% de cartes privatives.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.