CHAN (Maroc-Ouganda) / Ammouta : « Le match sera décisif pour les deux sélections »    Berrechid-Settat: accident de plus de 30 véhicules (vidéo)    Evolution du coronavirus au Maroc : 337 nouveaux cas, 466.626 au total, lundi 25 janvier 2021 à 18 heures    Journée internationale de l'éducation : l'UNESCO soutient l'employabilité dans le Maghreb    OCDE : le Maroc ne figure pas parmi les gros émetteurs de carbone    Forum de Davos : Le redressement de l'économie post-Covid en débat (vidéo)    L'OFI plaide pour des listes électorales égalitaires    Musées : La FNM lance un concours pour la création et la réalisation graphiques destinées à la refonte de son identité visuelle    Le rock maghrébin en concert à Meknès    "Communication de crise. Crise de communication", nouvel ouvrage de Mustapha Elouizi    Le souffle révolutionnaire donne un nouvel élan au cinéma soudanais    La Ligue arabe salue les accords auxquels les parties libyennes sont parvenues à Bouznika    L'Opinion : La Maison tranche...    La souveraineté du Maroc sur ses terres, cette indéniable réalité qui enrage la junte et ses marionnettes    Zakaria Aboub: Les Lionceaux de l'Atlas visent le podium à la CAN U20    Youssef En-Nesyri, au sommet de la Liga    L'OCK accroché par Wydad Témara    Un décret Royal relatif au statut particulier des internes des hôpitaux au menu du Conseil de gouvernement    Rabat : Une convention entre la Faculté de droit et le Parlement    «ISRAE, ELLE...», nouveau roman de Mohamed Ouissaden    Covid-19: Mobilisation des moyens appropriés pour réussir la campagne de vaccination    Le dirham se déprécie de 0,67% face à l' euro    Smartphones : Attention au hacking malveillant !    La Chine accorde un grand attachement envers l'Afrique    Navalny marque des points dans un combat à hauts risques avec le Kremlin    Quand Victor Hugo guerroie contre l'anankè    Bientôt un prix spécial du nom de feu Noureddine Saïl    Le frère de Maître Gims s'installe à Marrakech    Neta ElKayam « La musique ancienne judéo-marocaine est la voix du futur »    Gilles Devendeville : « Le Maroc n'a à souffrir de la comparaison avec aucun pays sur le plan du commerce »    La CGEM coopte la Fédération Marocaine de l'Externalisation des Services    Les Etats-Unis comptent s'appuyer sur les succès de la normalisation avec le Maroc dans les relations américano-israéliennes    Impôts: ce qui change pour les commerçants    Le trafic y afférent a grimpé de 20% en 2020: Tanger Med, 1er port à conteneurs de la Méditerranée    France : reprise des visas de regroupement familial    Air Arabia : nouvelle liaison internationale à partir de Nador    Dr Tayeb Hamdi : «les laboratoires privés ne peuvent pas détecter la nouvelle souche du coronavirus»    Vaccin AstraZeneca… ce qu'il faut savoir    La 30è édition du Rallye Aïcha des Gazelles reportée    Manchester United en huitièmes, Arsenal éliminé    Handball / Chili-Maroc (28-17) : Défaite inattendue ! A qui la faute ?    Maroc-Israël : un accord signé pour le lancement de vols directs entre les deux pays    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Algérie. Ça sent encore la naphtaline soviétique    Turquie-Grèce. Erdogan met de l'eau dans son vin    Sahara. L'Afrique du Sud toujours aussi hostile au Maroc    Cyclisme: La FRMC organise un stage de préparation à Benslimane    Manifs anti-couvre-feu : La Hollande s'enflamme (vidéos)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rabat: Le roi visite plusieurs projets de réhabilitation de l'ancienne médina
Publié dans Les ECO le 14 - 01 - 2019

Le roi Mohammed VI a visité, ce lundi, plusieurs projets inscrits dans le cadre du programme de réhabilitation de l'ancienne médina de Rabat, un des points forts du programme intégré "Rabat Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture", lancé par le souverain le 12 mai 2014.
Cette visite, qui vient donner une forte impulsion aux efforts de mise en valeur de cet espace à haute valeur patrimoniale, témoigne de la volonté constante du souverain de préserver le cachet architectural de la médina de Rabat, inscrite en 2012 au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO), de promouvoir son rayonnement culturel et touristique et d'améliorer les conditions de vie et de travail de ses habitants.
Le roi a ainsi visité la rue Bab Chellah, qui dessert les écoles Mohammed V "Madariss Mohammed Al Khamiss" et la Grande Mosquée "Al Masjid Al Aadam», la rue Souk Essabat et Bab El Bahr, des sites ayant fait l'objet de travaux de restauration et de valorisation dans le cadre du programme de réhabilitation de l'ancienne médina de Rabat.
Le souverain a également visité les chantiers de réhabilitation de la Place El Melh et de la rue Sabbaghine, dont les travaux connaissent un taux de réalisation très avancé (75%).
Plusieurs opérations, prévues au titre du programme de réhabilitation de l'ancienne médina de Rabat, qui mobilise des investissements de l'ordre de 625 millions de dirhams, ont été achevées. Il en est ainsi des projets de traitement de la rue Lagza, de la restauration des murailles de la Kasbah des Oudayas, de traitement de l'avenue El Marsa, d'aménagement de terrains de sport de proximité au niveau de Bab Chellah (intramuros), de la construction d'une galerie commerciale et de la consolidation de la falaise d'El Mellah.
Il faut souligner dans ce cadre que l'embellissement et la mise en valeur de la façade fluviale de l'ancienne médina de Rabat interviennent en harmonie avec le projet phare d'aménagement de la vallée de Bouregreg.
D'autres projets sont en cours de travaux, notamment l'aménagement des places publiques, la restauration de la muraille allant de Bab Laalou à Bab El Had, la consolidation des bâtisses menaçant ruine, la restauration des foundouks et la construction de l'espace de l'artisan.
La mise en oeuvre de cet ambitieux programme a été, par ailleurs, confortée par le lancement par le roi, le 14 mai dernier, du programme complémentaire de mise en valeur de l'ancienne médina de Rabat, doté d'une enveloppe budgétaire de 325 millions de dirhams.
Elaboré conformément aux Hautes Instructions Royales, ce programme de nouvelle génération vise à valoriser et à améliorer l'accessibilité à la médina et à renforcer son attractivité, à travers notamment la construction de deux parkings souterrains près de "Bab El Had" et "Bab Chellah", d'une capacité globale de 1.090 places de stationnement et l'aménagement des places autour du Marché Central et de Bab El Had.
Il s'agit également du réaménagement du complexe sportif de Tamejajet, du traitement des abords des murailles de la médina et leur mise en lumière, de l'achèvement du pavage des rues et ruelles, de l'adressage des rues, ruelles et placettes, ainsi que l'installation de bornes d'informations.
A noter que les projets de construction du parking souterrain de Bab El Had et d'achèvement du pavage des rues et ruelles de la médina sont en cours de réalisation, alors que les autres projets sont en phase d'études.
Le programme de réhabilitation de l'ancienne médina de Rabat s'inscrit dans le cadre des efforts déployés, sous l'impulsion du roi, visant la préservation et la mise en valeur des anciennes médinas dans plusieurs villes du royaume comme Casablanca, Marrakech, Fès, Meknès, Essaouira, Salé et Tétouan.
A cette occasion, le roi a été salué par les représentants du tissu associatif de l'ancienne médina, avant de procéder à la remise symbolique de clefs à des bénéficiaires de vélos-taxis, acquis dans le cadre du projet de transport touristique et écologique à la ville de Rabat porté par l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Au nombre de 50, ces vélos tricycles à assistance, dont l'acquisition a nécessité un investissement global de 2,5 millions de dirhams, devront servir également à des balades touristiques à l'intérieur de la ville de Rabat.
Ce projet ambitionne ainsi la promotion du transport propre au niveau de la ville, la diversification des moyens de transport et de mobilité urbaine, ainsi que la création d'une activité génératrice de revenu au profit de jeunes bénéficiaires en quête d'emploi. Ces derniers ont d'ailleurs bénéficié d'une formation en communication et techniques d'accueil, éducation civique, gestion et entreprenariat et langues étrangères, encadrés par la coopérative "Al Anwar" pour le transport écologique et touristique et l'association "Espace point de départ" (ESPOD).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.