Un danois faisant l'objet d'un avis de recherche international arrêté à Marrakech    Innovation: Le Maroc force d'inspiration pour les pays africains    Interdit en Turquie, Wikipedia porte plainte pour lever le blocage    CAN 2019 : Deux matchs amicaux en juin pour les Lions de l'Atlas    Ksar El Kebir : Un jeune homme tue son voisin et prend la fuite    Gestion des plaintes. L'Etat tente d'être plus réactif    2ème Festival Meknès du théâtre : Une édition dédiée au Prix Hassan El Mniai    Protection du patrimoine culturel : La tutelle se penche sur un nouveau projet de loi    La Semaine du film arabe des droits de l'Homme à Rabat    ONSSA : Retrait de 143 tonnes de produits impropres à la consommation    Brexit : Theresa May repousse le vote sur son projet de loi    Huawei en passe de mettre au point son propre système d'exploitation    Raja de Casablanca : Fabrice Ngoma s'engage pour une durée de 3 ans    Youssef Chippo, un Lion d'une longue carrière    2002: Les Lions de l'Atlas toujours éliminés au premier tour    Argentine: L'ancienne présidente devant les juges…    L'Arabie Saoudite prévoit l'exécution de trois importants prédicateurs    Personnes en situation de handicap. Un nouvel avis du Conseil supérieur de l'éducation    La CGEM veut assurer les arrières du secteur privé    Lipper Fund Awards : Valoris Management distinguée pour la 8ème fois    Les six mois qui vont changer la face de l'UE    La journée internationale de la biodiversité célébrée mercredi à Rabat : Pour l'appropriation de la biodiversité par les citoyens    Le secret du Progrès!    Qatar 2022. La Fifa renonce au schéma à 48    Constats chocs du PDG de la RAM    Première année du baccalauréat : Les dates chamboulées    Le SG du PPS rencontre des représentants de syndicats des artistes    Crise de transparence    Hervé Renard dévoile bientôt la présélection des Lions    Le Maroc prend note, « avec regret », de la démission de Horst Köhler    Bilan gouvernemental, les parlementaires partagés    « Darkweb »: Un réseau international de pédophiles tombe    Quelle Europe à nos portes ?    Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Atlantique Assurances se lance dans le coton    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plan Maroc Vert. 813 nouveaux projets dans le cadre de l'acte II
Publié dans Les ECO le 18 - 04 - 2019

Ce portefeuille de projet représente plus de 89% de l'objectif tracé en 2020 pour un investissement de 18 MMDH au profit de 667.657 agriculteurs.
Près des trois quarts de la population active au Maroc tirent leur revenu de la branche agricole, notamment l'agriculture, la forêt et la pêche. C'est pourquoi cette activité demeure la principale source de revenu dans le rural. En comparaison avec la période de mise en oeuvre du Plan Maroc vert et la phase 2003-2007, la productivité du travail a progressé de 67% dans ce milieu. L'amélioration de la situation économique durant cette période fait ressortir le lancement de 813 projets de plantation ou encore de valorisation appartenant au pilier II du Plan Maroc Vert. Cela a permis l'amélioration du revenu des agriculteurs de plus de 66%. En réalité, il s'agit, selon le ministère de l'Agriculture, de plus de 89% de l'objectif tracé en 2020 pour un investissement de 18 MMDH au profit de 667.657 bénéficiaires. Ces projets de plantation et de réalisation d'unités de valorisation sont essentiellement orientés vers la lutte contre la pauvreté. Parallèlement, le Plan Maroc vert a mis en oeuvre 60 projets d'agrégation au profi t de 52.000 agrégés, sur une superficie de 155.000 ha agrégés et concernant 124.000 têtes de cheptel.
80% des agrégés ont moins de 5 ha
Ces projets d'agrégation concernent particulièrement les petits agriculteurs puisque 80% des agrégés ont moins de 5 ha pour les filières végétales, et 65% comptent moins de 5 têtes de cheptel pour ce qui est des fi lières animales. À fin 2018, les aménagements ont totalisé près de 750.000 ha au profit de 220.000 exploitations dans le cadre des programmes d'irrigation, soit 47% de la superficie irriguée au niveau national. Dans ce sens, le FDA a octroyé 57% de subventions aux exploitations de moins de 10 hectares, ou comptant moins de 5 têtes de bovins et moins de 20 têtes d'ovins. Cette opération a aussi permis la distribution de 1,7 million de plants dans le cadre des opérations de réhabilitation et 2,25 millions de vitroplants dans le cadre du programme d'extension des superficies du palmier dattier. De plus, une capacité de 6.445 tonnes d'entreposage frigorifique a été installée, en plus de 19.000 tonnes pour le conditionnement des dattes. Pour la forêt d'arganiers, une superficie de 121.456 ha a été réhabilitée entre 2012 et 2017. La vaccination annuelle contre la fièvre aphteuse est estimée quant à elle à une moyenne de 90% du cheptel bovin, soit 2,8 millions de têtes et la réalisation d'un programme annuel de surveillance et de prévention. La vaccination contre le charbon bactérien est estimée en moyenne à 244.000 têtes vaccinées/an… Grâce à ces mesures relatives à la mise à niveau des filières de production agricoles, la productivité et le rendement ont été améliorés entre 2008 et 2018. À cet égard, une augmentation de 59% a été enregistrée pour le maraîchage des primeurs, 128% pour les céréales, 69% pour l'olivier, 42% pour l'arboriculture fruitière et 25% pour les agrumes.
Réalisation de 5.100 km de routes et de pistes rurales
Pour garantir un développement intégré des différentes régions, une importance a été accordée à la mise en oeuvre du Programme de réduction des disparités territoriales et sociales (PRDTS). Il vise la réalisation des projets de désenclavement, d'éducation nationale, de santé, d'alimentation en eau potable et d'électrification rurale. Ce programme, qui sera réalisé avec l'intervention des différents départements ministériels, institutions, régions et collectivités territoriales, est étalé sur 7 ans (2017- 2023) pour une enveloppe de 50 MMDH. Le bilan des interventions, dans ce cadre, fait état de la réalisation entre 2008 et 2018 d'environ 5.100 km de routes et pistes rurales pour un coût global de près de 3 MMDH. Ce montant a bénéficié à 415 communes territoriales, soit 27% des communes du royaume. Les impacts des projets mis en oeuvre ont généré 27.541 emplois créés avec l'amélioration des conditions de praticabilité. En effet, le nombre de jours de coupure a baissé de 50%, passant de 24,5 à 12,2 jours par an. Pour sa part, l'activité agricole a enregistré une évolution dans la proportion des ménages pratiquant l'agriculture, qui passe de 72% à 73,4%. Le constat est le même pour l'accès aux services de base, avec une augmentation de taux de scolarisation de 72% à 77% et du nombre de fréquentation des établissements de santé de 8,4 à 9,8 visites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.