Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Migration illégale. Comment retenir les mineurs au Maroc
Publié dans Les ECO le 18 - 07 - 2019

Selon la presse espagnole, le gouvernement régional catalan se penche sur un projet social visant à réduire les arrivées des jeunes migrants marocains en leur offrant des opportunités de travail auprès des entreprises catalanes basées dans le royaume.
Le gouvernement régional de Catalogne a décidé de prendre le taureau par les cornes en ce qui concerne le dossier des mineurs marocains arrivant dans cette communauté. Selon le pure-player espagnol www.eldiario.es, l'Exécutif catalan veut s'attaquer au problème à la source, en allant à la rencontre de ces jeunes au Maroc. D'après les sources de ce journal, le gouvernement catalan finalise un projet de coopération dans lequel il compte impliquer des entités sociales marocaines, afin de dissuader les jeunes migrants de prendre le large. Appelé «Al Amal», le programme en question compte offrir aux jeunes candidats à l'immigration des alternatives au projet migratoire aux conséquences incertaines, voire funestes dans certains cas. L'initiative fera la part belle à la mise en place de projets socioprofessionnels, créateurs d'emplois et générateurs de revenus. Ledit programme sera décliné en quatre phases. L'initiative émane du ministère local en charge du travail et des affaires sociales. Un département géré par un responsable d'origine marocaine, Chakir El Homrani. Cette administration catalane confiée à l'ex-syndicaliste et militant a écarté l'envoi d'éducateurs de la région. Celle-ci penche plutôt pour une participation des autorités locales afin de créer des opportunités au profit des jeunes prétendants marocains à l'immigration irrégulière.
De même, les promoteurs de cette initiative veulent impliquer les entreprises catalanes présentes au Maroc pour qu'elles s'engagent auprès de ces jeunes migrants en leur offrant des opportunités d'insertion professionnelle. Le projet en est toujours à la phase de prospection et d'analyse. Il devrait être décliné avec le concours de l'administration locale et des ONG marocaines ayant à leur actif une solide expérience en matière de gestion de projets similaires. Il est aussi question de sensibiliser les jeunes aux risques de l'immigration irrégulière et les dangers qu'ils encourent seuls dans la rue, une fois arrivés en Espagne.
À cet effet, des missions seront organisées dans les zones considérées comme le point de départ des enfants migrants, à savoir Tanger et Tétouan. L'autre aspect de cette initiative est de faire en sorte que les mineurs qui arrivent en Catalogne continuent à entretenir des liens avec leur famille restée au Maroc. Réalistes, les initiateurs du projet sont conscients du fait que dissuader la totalité des candidats est mission impossible. Si, malgré ces efforts, les jeunes migrants exécutent leur projet migratoire, le gouvernement catalan prévoit de mettre à la disposition du jeune migrant les moyens d'établir des contacts téléphoniques et par Internet avec ses proches, dans le but d'éviter son déracinement. D'après les statistiques du gouvernement catalan, plus de 79% des jeunes migrants foulant cette prospère région espagnole sont originaires du Maroc. Selon la Direction générale en charge de l'enfance et de l'adolescence, 1.129 mineurs marocains sont arrivés en Catalogne à fin juin 2019, soit 46 migrants de plus que l'année précédente.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.