Bank Of Africa-BMCE Group : Un produit net bancaire consolidé de 13,9 MM DH en 2019    Coronavirus : le CCM propose 25 films marocains en streaming gratuit    Marché national et coronavirus : l'approvisionnement est normal et les prix sont stables    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    Covid-19 au Maroc: le bilan grimpe à 534 cas, 33 décès    Coronavirus : Crédit Agricole du Maroc décide du report des échéances de crédits    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    La Plateforme «Allo 300» enregistre près de 38.000 appels    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Fake news: arrestation d'un conseiller communal à Errachidia    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Opération de soutien provisoire: la mise au point de l'Intérieur    Covid-19 : Le Conseil provincial de Tiznit au chevet de la population locale    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Levinas, le visage, l'humanité    Coronavirus: la valeur de transfert des footballeurs a baissé    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    Nigeria : face au coronavirus, Lagos et Abuja se murent    Enseignement : Report des vacances du printemps    Temps stable dans tout le Maroc, ce lundi 30 mars    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accord de pêche. La flotte espagnole est de retour
Publié dans Les ECO le 22 - 07 - 2019

Le ministère de la Pêche espagnol a annoncé que les pêcheries marocaines peuvent recevoir, dès ce lundi, la flotte ibérique. Soixante-dix embarcations ont déjà fait des demandes de licence.
La filière espagnole de la pêche vient de pousser un grand ouf de soulagement. Les bateaux espagnols peuvent reprendre le chemin des pêcheries marocaines dès aujourd'hui, lundi 22 juillet. C'est ce qu'a indiqué le ministère espagnol de l'Agriculture, de la pêche et de l'alimentation dans un communiqué. Dans ce document, la tutelle espagnole a rappelé que l'accord de partenariat entre le Maroc et l'Union européenne dans le secteur de la pêche a passé, avec succès, tout le processus de ratification. Son entrée en vigueur survient un an et quelques jours seulement avant l'arrivée à terme du précédent. D'une durée de quatre ans, le nouveau protocole a mis un terme aux agissements des séparatistes en insistant sur l'inclusion de la zone maritime du Sahara dans le protocole.
De plus, les négociateurs marocains ont pu décrocher une revalorisation de la contrepartie financière, laquelle est passée de 40 à 50 millions d'euros par an. La commission mixte, formée de représentants des parties marocaine et européenne, a conclu ses travaux le 18 juillet à Rabat. Il s'agissait là de la dernière étape avant l'entrée en vigueur effective du protocole. Dans un communiqué rendu public à l'issue de cette réunion technique, les deux parties ont souligné que l'accord répond «aux formalités nécessaires à son accomplissement auprès des institutions qu'ils ont approuvées». Sur un autre registre, les deux parties ont indiqué que cette réunion a aussi été consacrée à l'examen du bilan des travaux du groupe scientifique.
De même, la commission s'est penchée sur la répartition de la contrepartie financière en ce qui concerne le financement de projets d'appui au secteur et sa mise à niveau et ce dans le cadre de la stratégie sectorielle Halieutis. La rencontre maroco-européenne a aussi servi à l'examen des aspects techniques qui devraient être respectés par la flotte européenne, «pour l'exercice de la pêche dans le cadre de la gestion durable des pêcheries», affirment les deux parties.
Selon la presse espagnole, le protocole permet davantage de flexibilité en ce qui concerne la question du débarquement des captures dans les ports marocains. Une question qui a toujours taraudé la filière espagnole, laquelle réclamait plus de souplesse à ce sujet afin de pouvoir débarquer dans ses propres ports. Le document de la commission mixte a souligné que le département marocain délivrera les premières licences durant les prochains jours. La filière espagnole a sollicité 70 autorisations de pêche, selon le département espagnol. Les grands bénéficiaires de ces licences seront les flottes andalouse, canarienne et galicienne. De son côté, le ministre espagnol de Pêche, Luis Planas, a souligné que cet accord revêt une importance capitale pour la filière ibérique. Il a indiqué à ce propos que, grâce une «rapide gestion des autorités marocaines», les premières licences tomberont durant les jours à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.