Le Maroc rejoint l'indice obligataire Bloomberg de la BAD    Casablanca: Reprise du trafic du tramway au niveau du centre-ville    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    ONU : La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara distribuée aux 193 Etats membres    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Badr Hari refait surface sur Instagram    Mise au point : « L'approche conspiratrice » adoptée par HRW fausse tout    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Arrestation d' un pharmacien pour trafic de psychotropes    L'ambassadrice de l'UE loue la stratégie marocaine en matière de lutte contre la violence à l'égard des femmes    Vaste mouvement parmi les directeurs provinciaux de l'éducation nationale    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Dakhla : «Région de Rêve 2021»    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Quels sont les défis à relever pour garantir le succès de la ZLECAf ?    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Coronavirus : le gouvernement prolonge les mesures de restriction en vigueur de 2 semaines    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    «En 2020, l'offshoring marocain a montré sa capacité exceptionnelle à résister»    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    La reconnaissance de la marocanité du Sahara est un «développement naturel» de la position des administrations US    Situé à Casa Anfa : Un Institut «nouvelle génération» sur le digital verra bientôt le jour    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    Médias-Pr. Rachid Lazrak : «Il faut être soit aveugle, soit de mauvaise foi, pour ne pas comprendre comment le Conseil de sécurité voudrait résoudre le problème du Sahara»    Virus Covid mutant: Le Maroc se ferme à l'Australie, le Brésil, l'Irlande et la Nouvelle Zelande    Eliminatoires Afrobasket (Tunisie, 17-21 février 2021) : Stage de l'équipe nationale seniors    RNI Academy, une nouvelle structure pour la formation des élus de demain    Euromed : Quel avenir ?    CHAN / Ouganda-Rwanda (0-0) : Un nul en faveur du Maroc    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun
Publié dans Les ECO le 19 - 08 - 2019

Les forces du régime syrien sont entrées dimanche dans la ville clé de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie dominé par les jihadistes, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
"Les forces du régime sont entrées à Khan Cheikhoun pour la première fois depuis qu'elles en avaient perdu le contrôle en 2014", a indiqué Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH, alors que les combats entre forces du régime et jihadistes se poursuivaient. La majeure partie de la province d'Idleb et des segments des provinces voisines d'Alep, de Hama et de Lattaquié échappent toujours au contrôle du régime de Bachar al-Assad, huit ans après le début de la guerre.
La région d'Idleb, dominée par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) et abritant quelques groupes rebelles, est la cible depuis fin avril de bombardements quasi quotidiens du régime et de son allié russe. Depuis quelques jours, les forces prorégime, soutenues par l'aviation russe, avancent sur le terrain et étaient aux portes de Khan Cheikhounn qui est située sur une autoroute clé qui traverse Idleb et relie Damas à Alep, deux villes sous contrôle gouvernemental.
"Les forces du régime ont progressé dans des quartiers du nord-ouest de la ville et ont pris le contrôle de plusieurs bâtiments mais des affrontements violents se poursuivent", a ajouté Rami Abdel Rahmane. Les combattants jihadistes et rebelles ont opposé une "résistance féroce" aux forces prorégime et ont "eu recours à des attaques suicides" pour repousser leur avancée, a précisé le directeur de cette ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie.
Aujourd'hui quasiment vidée de ses habitants, Khan Cheikhoun abritait environ 100.000 personnes avant le début de l'escalade militaire en cours, dont une majorité de déplacés venus d'autres régions, notamment de la province voisine de Hama. Depuis fin avril, au moins 1.400 combattants jihadistes et rebelles et plus de 1.200 combattants prorégime sont morts dans les affrontements à Idleb, selon l'ONG.
Depuis fin avril, plus de 860 civils ont péri dans les bombardements, selon l'OSDH. Et plus de 400.000 personnes ont été déplacées dans cette région de trois millions de personnes, selon l'ONU. Un accord sur une "zone démilitarisée" dans la région d'Idleb conclu en septembre 2018 par Ankara, parrain des rebelles, et Moscou, n'a été que partiellement appliqué, les jihadistes ayant refusé de se retirer. Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 370.000 morts et déplacé des millions de personnes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.