Algérie: Multiplication des emprisonnements de journalistes    Une nouvelle agence ANAPEC à l'Université Hassan II de Casablanca    Compensation: La charge décroche de 12%    La CGEM propose la création d'un "Label santé"    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    Covid-19-Cas suspects: des centres de santé dans les quartiers    Migration illégale: Interpellations à Tan-Tan    Transformation digitale : la CDG passe à la vitesse supérieure    Covid-19 : Pourquoi le vaccin russe a déclenché autant d'animosité en Occident ?    Ciments Modernes étend son voile en Cote d'Ivoire avec une nouvelle cimenterie    US Round Up du mercredi 12 août – Kamala Harris, Bill de Blasio, Restaurants/Bars    Coronavirus: nouveau record au Maroc avec 1499 nouveaux cas    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.499 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 36.694 cas cumulés, mercredi 12 août à 18 heures    Ecoles privées et parents d'élèves : La confrontation reprend de plus belle    Champions League: heure, chaines...le programme des matchs (quarts de finale)    Un camion dérape, le chauffeur légèrement blessé    Situation épidémiologique au Maroc : Les indicateurs s'affolent !    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Que vive le Liban des lumières !    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Botola: résultats et classement de la 21e journée    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oued Massa. Pourquoi les poissons meurent ?
Publié dans Les ECO le 17 - 09 - 2019

Les conditions climatiques ainsi que les activités humaines sont notamment pointées du doigt...détails.
Une nouvelle fois, l'eutrophisation des eaux frappe l'écosystème fluvial des oueds dans le Souss. Après un incident observé en 2016 à l'embouchure d'oued Souss, c'était au tour d'oued Massa d'enregistrer au cours de la semaine dernière le même phénomène. Des centaines de poissons, essentiellement des mulets retrouvés morts flottent sur la surface d'oued Massa ou se sont entassés sur la rive gauche de la vallée.
Aujourd'hui, la Brigade de l'environnement de la Gendarmerie royale et le Laboratoire national des études et de la surveillance de la pollution relevant du Secrétariat d'Etat auprès du ministre de l'Energie, des mines et du développement durable ont déjà procédé aux prélèvements d'échantillons d'eau afin de déterminer les circonstances de cet incident alors que d'autres entités. L'ONSSA et l'INRH ont également effectué des analyses.
En attendant le rapport détaillé de ces différentes entités, les quantités de poissons remontées à la surface ont été enfouies dans un site proche du lieu de l'eutrophisation. Quelle est donc la raison de cette forme de pollution du milieu aquatique? Selon l'Observatoire régional de l'environnement, cette eutrophisation, notamment son aspect naturel, est imputée principalement aux conditions climatiques ayant caractérisé la zone avec l'absence de précipitations durant plusieurs mois et l'augmentation de la température oscillant entre 34 à 36 C° avec l'effet d'évaporation des eaux, ce qui a provoqué le manque d'oxygène lié à la forte température de l'eau et l'asphyxie du milieu par une forte production d'algues.
Toutefois, ce phénomène naturel aurait été accéléré à Oued Massa par diverses activités humaines, notamment la surexploitation de l'eau à des fins d'irrigation de la part des agriculteurs (pompage) en plus de la suspension des lâchers d'eau du barrage de Youssef Ben Tachefine, ce qui a entraîné la réduction de la fluidité et des niveaux d'eau d'Oued Massa et par conséquent leur stagnation.
De plus, cette eutrophisation peut être provoquée par des apports trop importants de fertilisants. Ces nutriments (stimulateurs de la croissance des algues) sont absorbés par ces derniers et avec l'augmentation de la biomasse végétale, elle génère une diminution de la pénétration de la lumière et un épuisement en oxygène du milieu. Lequel n'est plus vivable pour la majorité des poissons. À cela s'ajoute probablement la décharge d'effluents domestiques provenant de zones d'habitation. En effet, la zone en général et le site en particulier qui se situe hors du Parc Souss-Massa n'est pas muni d'une station d'épuration (STEP) pour le traitement des eaux usées ni d'un Centre d'enfouissement technique (CET). Par ailleurs, l'association Paysages qui s'intéresse à l'environnement au Grand Agadir a également rendu public un rapport où elle explique les raisons de cet incident écologique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.