Live. Coronavirus : la situation au Maroc, jeudi 13 août à 18h    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    La CNOPS simplifie les procédures pour l'AMO    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    Sauver le parc «Murdoch» du délabrement et de l'oubli    Le Maroc a rude épreuve!    Casablanca: vigilance maximale à la mosquée Hassan II    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    Une première dans l'histoire du Maroc!    Covid-19: Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile    Le Crocoparc Agadir accueille le plus grand serpent du Maroc    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Conseil de la concurrence : une institution stratégique incontournable    E.E.P gloutons : Benchaâboun soucieux de mettre de l'ordre dans ces établissements et entreprises publics budgétivores pour pas grand-chose    Contraventions durant l'Etat d'urgence sanitaire: un projet de décret fixe les procédures    Wafa Assurance enregistre une baisse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre    Ligue des champions : A Lisbonne, un "Final 8" sous bulle sanitaire    Khalid Ait Taleb : Des centres de santé seront mis à disposition dans les quartiers pour accueillir les cas suspects de Covid-19    Le retour des castors    Tout un quartier de Hay Mohammadi confiné    Messi s'est entraîné normalement avant le Bayern    Les Sévillans Bounou et En-Neysiri en demi-finale de Ligue Europa    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    Hassan Diab, le "professeur", jette l'éponge après des crises à répétition    "365 jours" Un film entre succès et polémique    La gastronomie marocaine à l'honneur à Bogotá    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    Algérie: Multiplication des emprisonnements de journalistes    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Botola: résultats et classement de la 21e journée    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enfin, au travail
Publié dans Les ECO le 10 - 10 - 2019

Pendant que les partis de la majorité s'écharpent pour avoir un maximum de postes, l'administration est au point mort. À présent, place au boulot.
Pendant plusieurs semaines, le service public était réduit au strict minimum et les intérêts des citoyens relégués au second rang. Des marchés publics ajournés, le paiement des factures est au point mort et plusieurs décisions reportées sine die. L'argument des fonctionnaires fut la passivité soudaine des responsables, ministres et hauts fonctionnaires, dans l'attente du «verdict» du remaniement. Ils ne sauraient plus où donner de la tête, passant plus de temps au téléphone que dans des réunions de gestion courante.
Maintenant que la nomination du cabinet El Otmani II est officielle, il y a lieu de désigner de nouveaux secrétaires généraux en fonction de la nouvelle architecture et entrer au vif du sujet. Vivement donc une ouverture du Parlement avec les nouvelles têtes pour nous imprégner des orientations du discours royal, très attendu.
Ce sera donc la rentrée officielle avec le nouveau gouvernement, et probablement la commission du nouveau modèle de développement, assortie d'une cascade de nominations dans l'administration territoriale et les hautes fonctions publiques. Et que le travail commence dès la semaine prochaine, histoire de mettre fin à trois mois d'attentisme ô combien coûteux sur les plans social et économique. Concrètement, il faut avouer que cette phase juillet-octobre n'a pas été bien préparée et gérée sur les plans administratif et partisan. La course effrénée aux compétences, que les partis au pouvoir n'ont pas retardée, a mis le citoyen face à une administration passive, pour qui le facteur temps ne compte pas. Il faut demander aux entrepreneurs et autres investisseurs de décrire la galère qu'ils vivent dans les couloirs de l'administration, surtout depuis cet été. Espérons que ce feuilleton prendra fin ces jours-ci, et qu'enfin chacun s'acquitte de ses devoirs et de ses missions avec la rigueur requise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.