L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    120 MMDH seront injectés dans l'économie    ONSSA: Franc succès pour l'opération Aid Adha    La vidéo des vols de moutons à Casablanca fait un tapage en Inde    Mise à jour de la 19ème et 20ème journée de la Botola Pro D1: Le fauteuil de leader en jeu    Ligue des Champions: voici le règlement des 8es    Football: le gardien de but Iker Casillas annonce sa retraite    Gare aux sceptiques !    Covid-19 : Des mesures préventives à Tanger-Assilah et à Fès    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Vidéo : Ce ministre se lance dans un un tour de France à vélo en solo pour défier le coronavirus    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    US Open: pourquoi Nadal ne défendra pas son titre    Covid-19. Une deuxième vague s'attaquerait-elle aux jeunes ?    Explosions à Beyrouth: le roi Mohammed VI a écrit au président Aoun    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Twitter. #SoisUneFemme, le hashtag contre le sexisme au quotidien    Innovation : Al Akhawayn partenaire du projet EM4FIT    Beyrouth: au moins 100 morts et plus de 4000 blessés (nouveau bilan)    Via agence ou mobile, Cash Plus simplifie l'ouverture d'un compte de paiement    Expérience client multicanale : Eqdom lance son service de crédit en ligne    Des mesures préventives à Tanger-Assilah et à Fès    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    La CAF dévoile le calendrier des finales des compétitions interclubs    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    US Round Up du mardi 4 août – Microsoft/TikTok, Recensement 2020, NYC Restaurants, Sean Penn & Leila George    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    Au Bac, le taux dé réussite a frôlé les 80%    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    Redwan El Asmar lance «Samhili»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Institut français du Maroc. Que la saison commence !
Publié dans Les ECO le 11 - 10 - 2019

La Saison culturelle de l'Institut français du Maroc vient d'être lancée. Musique, théâtre, danse, expositions, cinéma sont au programme de cette saison placée sous le signe du goût et du partage.
«La nouvelle saison se veut vivante et innovante. Portée sur le partage des envies, des pratiques, des rêves, des lieux publics…, elle permet au public de vivre de nouvelles expériences à travers des créations d'horizons variés et l'invite à interagir avec son environnement», explique Clélia Chevrier Kolacko pour annoncer la nouvelle Saison Culturelle de l'Institut Français du Maroc.
Une programmation éclectique qui emmène le public à la rencontre de grandes signatures telles que la pétillante chorégraphe Blanca Li qui présente sa dernière pépite électrodanse, Elektrik, l'étonnante compagnie Retouramont avec son spectacle aérien Danse des Cariatides, ou encore le virtuose Juan Carmona. D'autres rendez-vous d'exception sont à découvrir sur scène, notamment la pièce poignante De nos frères blessés du collectif Satori mise en scène par Fabrice Henry, le spectacle virevoltant FIQ ! du Groupe acrobatique de Tanger ainsi que le concert de la nouvelle sensation du jazz vocal parisien Lou Tavano. Une attention particulière est également portée aux jeunes spectateurs avec le spectacle Rock & Goal de la Compagnie Michel Kelemenis, la Petite conférence manipulée de la Compagnie Index, le concert Dur comme faire... du groupe Zèbre à trois, sans oublier un peu de magie avec le spectacle Evidences Inconnues de la Compagnie Rode Boom.
Nouveautés mais incontournables
La Saison est à nouveau ponctuée par le retour de plusieurs événements incontournables : le Festival International du Cinéma d'animation de Meknès, le Salon International de l'Edition et du Livre de Casablanca, le Printemps du Livre et des Arts de Tanger, la Cigogne volubile, le Forum des Jeunes Leaders d'Essaouira sans oublier les très attendues Nuit des Philosophes, Nuit du Ramadan et Nuit Electronique, ou encore le programme CinéFranceMaroc, avec la projection d'une quarantaine de films récents et en exclusivité dans les salles du réseau et dans les cinémas partenaires. L'Institut français du Maroc renforce ses actions dans le domaine du numérique en accueillant la Micro-Folie de la Villette dans ses espaces. La Micro-Folie propose aux spectateurs gratuitement une expérience complète : musée numérique, Fab-lab, espace d'exposition… pour s'intéresser à de nouvelles pratiques, apprendre et s'ouvrir à l'art.
«C'est un outil d'éducation artistique et culturelle qui permet aux publics de découvrir les chefs d'œuvres des plus grandes collections de l'hexagone, mais aussi d'écouter les concerts de la Philharmonie de Paris ou de découvrir les spectacles présentés lors du Festival d'Avignon», explique Jean-Pierre Mahoué, directeur général adjoint de l'Institut français du Maroc.
L'antenne de Rabat vient d'inaugurer en premier la Micro-Folie. Plusieurs antennes suivront également avant la fin de l'année notamment Meknès puis Marrakech et enfin Casablanca au cours du 1er trimestre 2020. «À travers cette nouvelle Saison, l'Institut français du Maroc souhaite se rapprocher de ses publics là où ils se trouvent, et leur proposer des espaces d'échanges et de découvertes». L'Institut français devient ainsi «nomade», et chacune de ses escales sera rythmée par des rencontres, conférences, spectacles et projections : la bibliothèque numérique et multimédia «BiblioTobiss» sillonnera toute l'année les routes du Maroc ; la caravane culturelle et scientifique «Kafila» emmènera des femmes et des hommes, artistes, scientifiques, penseurs, journalistes, sur les chemins des anciennes caravanes reliant autrefois l'Afrique sub-saharienne et le Maghreb ; la «Fabrique de l'espace public», mobilisera les habitants pour transformer et revaloriser des espaces délaissés afin de favoriser des activités ludiques et de loisirs ; la «Traversée des écoles» proposera dans la région de l'Oriental des activités récréatives et pédagogiques aux élèves des écoles excentrées afin de leur apporter une ouverture culturelle, un espace de plaisir, de réflexion et d'imagination.
Enfin, l'Institut français du Maroc continue d'accompagner l'émergence de jeunes talents, par le biais des résidences artistiques et des concours Ana Maghribia et Maroc Folies. Il maintient également le renforcement de sa coopération avec les institutions marocaines et les partenaires culturels et associatifs locaux, en partageant son savoir-faire, et en apportant son appui aux projets d'infrastructures, au développement des politiques publiques et à la formation des artistes et des professionnels du milieu culturel. «Nous souhaitons déployer une culture bienveillante, ouverte sur le monde, accessible à tous les publics, qui relie et célèbre les différences», conclut Clélia Chevrier Kolacko, Directrice générale de l'Institut français du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.