« Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    Le Registre national électronique des sûretés mobilières prévu pour le printemps 2020    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    Casablanca accueille la 3ème édition de China Trade Week    Angleterre: Avec Mourinho, ça va déménager à Tottenham!    Les avocats manifestent contre l'article 9 du PLF    Ford se lance dans l'électrique, avec sa marque emblématique Mustang    «Le Mans 66» vrombit en tête du box-office nord-américain    Range Rover Evoque. Sur les traces du Velar    La Hassania d'Agadir se sépare de Gamondi    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    La sécurité au coeur de la stratégie de Vivo Energy Maroc    Une journée autour l'innovation dans l'industrie automobile    Le HCP dresse l'état des entreprises au Maroc    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Japon: Shinzo Abe bat le record de longévité d'un Premier ministre    Funérailles de Mustapha Iznasni à Rabat    Le peuple marocain célèbre l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa    Dépollution et environnement    15.000 postes sont à pourvoir : Près de 160.000 candidats au concours des enseignants-cadres des Académies    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Mehdi El Jazari dans «Hayna»    L'Iran dit avoir « repoussé l'ennemi », après de violentes manifestations    Législation. Les conseillers approuvent la loi 57-18 sur les sacs en plastique    SIDA. L'expérience marocaine évaluée    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Le PPS dans l'opposition    Presse francophone. Le Maroc présent aux assises de l'UPF    Destitution de Trump: Les républicains attaquent un témoin lors d'auditions marathon    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Migration. Les sans-papiers marocains au cœur du conflit catalan    L'intégration socioprofessionnelle des migrants au Maroc mise en lumière à Genève    Hay Mohammadi en fête    Taourirte bientôt dotée d'un nouveau tribunal de première instance    Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    La Biennale de Rabat et l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique" dépassent la barre de 100.000 visiteurs    Alae Megri érige un pont artistique entre le Maroc et l'Amérique latine    Les artistes marocains dominent les nominations aux "Africa Music Awards"    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Institut français du Maroc. Que la saison commence !
Publié dans Les ECO le 11 - 10 - 2019

La Saison culturelle de l'Institut français du Maroc vient d'être lancée. Musique, théâtre, danse, expositions, cinéma sont au programme de cette saison placée sous le signe du goût et du partage.
«La nouvelle saison se veut vivante et innovante. Portée sur le partage des envies, des pratiques, des rêves, des lieux publics…, elle permet au public de vivre de nouvelles expériences à travers des créations d'horizons variés et l'invite à interagir avec son environnement», explique Clélia Chevrier Kolacko pour annoncer la nouvelle Saison Culturelle de l'Institut Français du Maroc.
Une programmation éclectique qui emmène le public à la rencontre de grandes signatures telles que la pétillante chorégraphe Blanca Li qui présente sa dernière pépite électrodanse, Elektrik, l'étonnante compagnie Retouramont avec son spectacle aérien Danse des Cariatides, ou encore le virtuose Juan Carmona. D'autres rendez-vous d'exception sont à découvrir sur scène, notamment la pièce poignante De nos frères blessés du collectif Satori mise en scène par Fabrice Henry, le spectacle virevoltant FIQ ! du Groupe acrobatique de Tanger ainsi que le concert de la nouvelle sensation du jazz vocal parisien Lou Tavano. Une attention particulière est également portée aux jeunes spectateurs avec le spectacle Rock & Goal de la Compagnie Michel Kelemenis, la Petite conférence manipulée de la Compagnie Index, le concert Dur comme faire... du groupe Zèbre à trois, sans oublier un peu de magie avec le spectacle Evidences Inconnues de la Compagnie Rode Boom.
Nouveautés mais incontournables
La Saison est à nouveau ponctuée par le retour de plusieurs événements incontournables : le Festival International du Cinéma d'animation de Meknès, le Salon International de l'Edition et du Livre de Casablanca, le Printemps du Livre et des Arts de Tanger, la Cigogne volubile, le Forum des Jeunes Leaders d'Essaouira sans oublier les très attendues Nuit des Philosophes, Nuit du Ramadan et Nuit Electronique, ou encore le programme CinéFranceMaroc, avec la projection d'une quarantaine de films récents et en exclusivité dans les salles du réseau et dans les cinémas partenaires. L'Institut français du Maroc renforce ses actions dans le domaine du numérique en accueillant la Micro-Folie de la Villette dans ses espaces. La Micro-Folie propose aux spectateurs gratuitement une expérience complète : musée numérique, Fab-lab, espace d'exposition… pour s'intéresser à de nouvelles pratiques, apprendre et s'ouvrir à l'art.
«C'est un outil d'éducation artistique et culturelle qui permet aux publics de découvrir les chefs d'œuvres des plus grandes collections de l'hexagone, mais aussi d'écouter les concerts de la Philharmonie de Paris ou de découvrir les spectacles présentés lors du Festival d'Avignon», explique Jean-Pierre Mahoué, directeur général adjoint de l'Institut français du Maroc.
L'antenne de Rabat vient d'inaugurer en premier la Micro-Folie. Plusieurs antennes suivront également avant la fin de l'année notamment Meknès puis Marrakech et enfin Casablanca au cours du 1er trimestre 2020. «À travers cette nouvelle Saison, l'Institut français du Maroc souhaite se rapprocher de ses publics là où ils se trouvent, et leur proposer des espaces d'échanges et de découvertes». L'Institut français devient ainsi «nomade», et chacune de ses escales sera rythmée par des rencontres, conférences, spectacles et projections : la bibliothèque numérique et multimédia «BiblioTobiss» sillonnera toute l'année les routes du Maroc ; la caravane culturelle et scientifique «Kafila» emmènera des femmes et des hommes, artistes, scientifiques, penseurs, journalistes, sur les chemins des anciennes caravanes reliant autrefois l'Afrique sub-saharienne et le Maghreb ; la «Fabrique de l'espace public», mobilisera les habitants pour transformer et revaloriser des espaces délaissés afin de favoriser des activités ludiques et de loisirs ; la «Traversée des écoles» proposera dans la région de l'Oriental des activités récréatives et pédagogiques aux élèves des écoles excentrées afin de leur apporter une ouverture culturelle, un espace de plaisir, de réflexion et d'imagination.
Enfin, l'Institut français du Maroc continue d'accompagner l'émergence de jeunes talents, par le biais des résidences artistiques et des concours Ana Maghribia et Maroc Folies. Il maintient également le renforcement de sa coopération avec les institutions marocaines et les partenaires culturels et associatifs locaux, en partageant son savoir-faire, et en apportant son appui aux projets d'infrastructures, au développement des politiques publiques et à la formation des artistes et des professionnels du milieu culturel. «Nous souhaitons déployer une culture bienveillante, ouverte sur le monde, accessible à tous les publics, qui relie et célèbre les différences», conclut Clélia Chevrier Kolacko, Directrice générale de l'Institut français du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.