Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Institut français du Maroc. Que la saison commence !
Publié dans Les ECO le 11 - 10 - 2019

La Saison culturelle de l'Institut français du Maroc vient d'être lancée. Musique, théâtre, danse, expositions, cinéma sont au programme de cette saison placée sous le signe du goût et du partage.
«La nouvelle saison se veut vivante et innovante. Portée sur le partage des envies, des pratiques, des rêves, des lieux publics…, elle permet au public de vivre de nouvelles expériences à travers des créations d'horizons variés et l'invite à interagir avec son environnement», explique Clélia Chevrier Kolacko pour annoncer la nouvelle Saison Culturelle de l'Institut Français du Maroc.
Une programmation éclectique qui emmène le public à la rencontre de grandes signatures telles que la pétillante chorégraphe Blanca Li qui présente sa dernière pépite électrodanse, Elektrik, l'étonnante compagnie Retouramont avec son spectacle aérien Danse des Cariatides, ou encore le virtuose Juan Carmona. D'autres rendez-vous d'exception sont à découvrir sur scène, notamment la pièce poignante De nos frères blessés du collectif Satori mise en scène par Fabrice Henry, le spectacle virevoltant FIQ ! du Groupe acrobatique de Tanger ainsi que le concert de la nouvelle sensation du jazz vocal parisien Lou Tavano. Une attention particulière est également portée aux jeunes spectateurs avec le spectacle Rock & Goal de la Compagnie Michel Kelemenis, la Petite conférence manipulée de la Compagnie Index, le concert Dur comme faire... du groupe Zèbre à trois, sans oublier un peu de magie avec le spectacle Evidences Inconnues de la Compagnie Rode Boom.
Nouveautés mais incontournables
La Saison est à nouveau ponctuée par le retour de plusieurs événements incontournables : le Festival International du Cinéma d'animation de Meknès, le Salon International de l'Edition et du Livre de Casablanca, le Printemps du Livre et des Arts de Tanger, la Cigogne volubile, le Forum des Jeunes Leaders d'Essaouira sans oublier les très attendues Nuit des Philosophes, Nuit du Ramadan et Nuit Electronique, ou encore le programme CinéFranceMaroc, avec la projection d'une quarantaine de films récents et en exclusivité dans les salles du réseau et dans les cinémas partenaires. L'Institut français du Maroc renforce ses actions dans le domaine du numérique en accueillant la Micro-Folie de la Villette dans ses espaces. La Micro-Folie propose aux spectateurs gratuitement une expérience complète : musée numérique, Fab-lab, espace d'exposition… pour s'intéresser à de nouvelles pratiques, apprendre et s'ouvrir à l'art.
«C'est un outil d'éducation artistique et culturelle qui permet aux publics de découvrir les chefs d'œuvres des plus grandes collections de l'hexagone, mais aussi d'écouter les concerts de la Philharmonie de Paris ou de découvrir les spectacles présentés lors du Festival d'Avignon», explique Jean-Pierre Mahoué, directeur général adjoint de l'Institut français du Maroc.
L'antenne de Rabat vient d'inaugurer en premier la Micro-Folie. Plusieurs antennes suivront également avant la fin de l'année notamment Meknès puis Marrakech et enfin Casablanca au cours du 1er trimestre 2020. «À travers cette nouvelle Saison, l'Institut français du Maroc souhaite se rapprocher de ses publics là où ils se trouvent, et leur proposer des espaces d'échanges et de découvertes». L'Institut français devient ainsi «nomade», et chacune de ses escales sera rythmée par des rencontres, conférences, spectacles et projections : la bibliothèque numérique et multimédia «BiblioTobiss» sillonnera toute l'année les routes du Maroc ; la caravane culturelle et scientifique «Kafila» emmènera des femmes et des hommes, artistes, scientifiques, penseurs, journalistes, sur les chemins des anciennes caravanes reliant autrefois l'Afrique sub-saharienne et le Maghreb ; la «Fabrique de l'espace public», mobilisera les habitants pour transformer et revaloriser des espaces délaissés afin de favoriser des activités ludiques et de loisirs ; la «Traversée des écoles» proposera dans la région de l'Oriental des activités récréatives et pédagogiques aux élèves des écoles excentrées afin de leur apporter une ouverture culturelle, un espace de plaisir, de réflexion et d'imagination.
Enfin, l'Institut français du Maroc continue d'accompagner l'émergence de jeunes talents, par le biais des résidences artistiques et des concours Ana Maghribia et Maroc Folies. Il maintient également le renforcement de sa coopération avec les institutions marocaines et les partenaires culturels et associatifs locaux, en partageant son savoir-faire, et en apportant son appui aux projets d'infrastructures, au développement des politiques publiques et à la formation des artistes et des professionnels du milieu culturel. «Nous souhaitons déployer une culture bienveillante, ouverte sur le monde, accessible à tous les publics, qui relie et célèbre les différences», conclut Clélia Chevrier Kolacko, Directrice générale de l'Institut français du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.