Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Marché financier international: le Maroc lève 1 milliard d'euros    Réorganisation de « Casablanca Finance city »: le gouvernement donne son feu vert    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    Blanchiment de capitaux/financement du terrorisme: 390 affaires en 2019 et 2020    World News Day: D'esclave à activiste    Article 1067609    Confinement: La majorité des réfugiés au Maroc bénéficient des services de santé    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    Wafa Assurance, quels impacts du covid-19 ?    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Botola Pro D1 : Le derby casablancais Wydad/Raja sans vainqueur    Ce soir, finale Supercoupe UEFA : Une présence marocaine et une menace covidienne !    Derby Casablancais : Le DTN et ses collaborateurs présents en mission officielle    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    La nécessité de la Politique !    Le camarade Abdelhak Khyari tire sa révérence    30.000 tests anti-Covid rapides effectués dans la région de Fès-Meknès    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    CGEM : une Commission Afrique avec Abdou Souleye Diop et Ali Zerouali    La CGEM accueille trois nouvelles Fédérations    La jeunesse du PJD veut la tête de Mohamed Amekraz    Vers une alternance consensuelle ?    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Covid-19. Les Chinois nous piquent bien    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    Fès : un brigadier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un individu dangereux    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression
Publié dans Les ECO le 20 - 11 - 2019

Le Forum euro-méditerranéen des Jeunes leaders d'Essaouira a clos sa cinquième édition le 17 novembre 2019 après trois jours d'activité. Cette année, le thème abordé était celui de l'engagement et de la citoyenneté. Le point sur les travaux de cette manifestation dédiée à la jeunesse méditerranéenne.
À travers les notions de l'engagement et de la citoyenneté, cet événement promeut la jeunesse du pourtour méditerranéen et lui fournit une plateforme d'expression pour partager ses pensées et ambitions et présenter ses projets. L'importance de la diversité des participants du forum a été soulignée par l'ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal: «ce qui réunit les deux blocs est plus important que ce qui les sépare et nous sommes rassemblés aujourd'hui pour défendre les valeurs de tolérance, de développement durable et d'égalité entre les hommes et les femmes».
En comparaison avec les éditions précédentes, la particularité du forum de cette année réside dans l'aide qui sera attribuée aux trois premiers projets sur les six qui étaient présélectionnés. «Les participants détenant des premiers prix seront accompagnés pendant un an pour la réalisation de leurs projets déjà soumis. Une marraine ou un parrain seront désignés pour cet accompagnement et dans un an ces participants reviendront aux prochaines éditions pour présenter les résultats de leurs projets», selon les organisateurs. Lors de l'évènement, des débats, ateliers, projections et discussions se sont poursuivis, ceci dans le but d'échanger les expériences, de les enrichir et d'aider, le cas échéant, les participants dans l'élaboration et l'exécution de leurs projets. La thématique du forum a été traitée lors de deux tables rondes. La première a porté sur la question de l'engagement et de la citoyenneté dans l'ère numérique. Elle a été modérée par Jihane Gattioui, journaliste des Inspirations ECO, en présence de quatre experts dans différents aspects du domaine. Plusieurs questions ont été posées : Quels sont les différents moyens de s'engager en ligne ? Quelles sont les potentialités qu'offrent les réseaux sociaux ? Quelles sont les possibles dérives inhérentes à ce moyen d'action ? Va-t-on pouvoir assister prochainement à la création d'un parti politique numérique ? La démocratie participative via Internet peut-elle se substituer à la démocratie représentative ? La discussion a permis d'éclaircir le sujet tout en laissant place à des interventions du public qui avait certains questionnements. Il en ressort entre autres que les pouvoirs publics sont appelés à bien prendre en considération l'engagement à l'ère du numérique pour pouvoir répondre aux attentes et aspirations de la population, notamment les jeunes. Le rôle de l'école devra également être prépondérant en matière de formation et de sensibilisation des élèves sur les bienfaits mais aussi les risques de l'utilisation des réseaux sociaux. Quant à la deuxième table ronde, elle a été modérée par Ahmed Ghayet, fondateur de l'association «Marocains pluriels». Lors de cette discussion, quatre personnalités de cultures et nationalités différentes ont fait part de leurs parcours, leurs expériences respectives et les rôles qu'ils jouent dans l'engagement citoyen et sociétal.
En parallèle, des formations ont eu lieu, parmi lesquelles un atelier autour du thème «Mobiliser l'intelligence collective au service d'un territoire», animé par Zineb Belaabid, membre de l'association Essaouira Lab. En se basant sur l'expérience qu'elle a pu acquérir ainsi que sur le réseau EIL depuis sa création en décembre 2018, l'atelier s'est focalisé sur l'échange et le partage de connaissances afin de concrétiser le cheminement sur lequel se base l'intelligence collective. Afin d'illustrer l'application de l'intelligence collective au profit du développement des communautés et des régions, l'atelier a bifurqué vers une simulation d'une réunion «open-discussion». Un jeu de rôle qui a mis en scène une citoyenne de la région, une volontaire, un élu, un représentant du secteur privé, un délégué extérieur et un artisan. Quant à l'atelier «Construire un plaidoyer pour l'égalité entre les hommes et les femmes», il a porté théoriquement sur les principes de base du plaidoyer, les étapes majeures pour sa construction. Il a rassemblé une dizaine de jeunes issus d'Afrique et du Moyen-Orient et a été animé par Amina Lotfi, présidente du bureau de Rabat de l'Association démocratique des femmes du Maroc (AFDM).
Pour dynamiser les échanges, elle a donné un exemple d'une campagne de plaidoyer pour l'égalité femmes-hommes. Elle a pris pour cas d'étude la situation de la femme marocaine et son évolution sur cette thématique. Une autre activité, la visite guidée d'Essaouira a été animée par le conseiller de sa majesté le roi, André Azoulay, qui porte un grand amour à cette ville et son riche patrimoine. La visite a concerné notamment «la Maison de la mémoire» ainsi que les principales ruelles de l'ancienne Mogador. Le forum s'est clôturé par la remise du «Prix des jeunes leaders». Le projet gagnant est «Mégo'Rec», réalisé par Maryam Ait Moulay et Manal Eddahar. Ce projet consiste à élaborer et produire des briques de construction isolantes à base d'argile et de mégots de cigarettes. Le jury qui a délibéré était composé de Soulimane Belhadj de la Fondation Lycée Lyautey, Lamya Essemlali, présidente de l'ONG Sea Shepherd, Kahime Kholoud, chercheuse sur le changement climatique et Soukayna El Allam d'Enactus Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.