Foncier: L'incroyable méli-mélo    Le portugais Pestana Hotel Group renforce son offre    Propreté: Le nouveau matériel inutile?    Un Monde Fou    LDC Afrique: Victoire et qualification du WAC en quart de finale    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Coronavirus : un Marocain résidant à Wuhan lance un appel de détresse à l'ambassade marocaine en Chine    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Cour de cassation : 51.591 affaires enregistrées en 2019    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Le Crédit du Maroc lance les travaux de son nouveau siège social    Boeing : Le 737 MAX ne revolera pas avant le milieu de l'année    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Le Maroc établit sa compétence juridique sur l'ensemble de son domaine maritime    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FIFM : Plusieurs projets récompensés dans le cadre des ateliers de l'Atlas
Publié dans Les ECO le 07 - 12 - 2019

Plusieurs projets ont été récompensés dans le cadre de la 2ème édition des Ateliers de l'Atlas, un programme du Festival International du Film de Marrakech (FIFM) dédié aux cinémas d'Afrique et du Moyen-Orient.
Durant quatre jours (3-6 décembre), les Ateliers de l'Atlas ont réuni 270 professionnels internationaux autour d'une sélection de 28 projets portés par une nouvelle génération de cinéastes marocains, arabes et africains.
Les participants ont pu assister à une série de tables-rondes, inaugurée par la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop. Ces discussions ont notamment apporté un éclairage plus particulier à l'écriture du cinéma de genre dans le monde arabe mais aussi sur le Continent africain.
Nouvelle initiative des Ateliers, le "Atlas Films Showcase" a permis de dévoiler les premières images des nouveaux films des cinéastes Hakim Belabbes, Ali Essafi et Dieudo Hamadi à l'attention de trente directeurs et programmateurs de festivals (Cannes, Venise, Toronto, Locarno, Sundance, Karlovy Vary, El Gouna, IDFA, Nyon, Le Caire…). En parallèle, six projets marocains ont participé au nouveau programme de mentoring Regards sur l'Atlas.
Enfin, les dix projets en développement et six films en post-production sélectionnés aux Ateliers de l'Atlas ont bénéficié de consultations par dix neuf professionnels internationaux, avant d'être présentés dans le cadre d'un marché de coproduction qui a généré plus de 350 rendez-vous individuels.
Pour sa 2ème édition, les Ateliers de l'Atlas ont distribué des prix d'une dotation globale de 640.000 DH. Le jury des prix Atlas au développement, composé de Laïla Marrakchi (réalisatrice, Maroc), Georges Schoucair (producteur, Liban) et Juliette Schrameck (MK2, France) a récompensé les projets "Sweet Annoyance" de Hiwot Admasu Getaneh (Ethiopie), "Le mensonge originel" de Asmae El Moudir (Maroc) et "Ikimanuka- Seansons of the weary kind" de Samuel Ishimwe (Rwanda).
Décerné pour la première fois dans la cadre des Ateliers, le Prix Artekino de la chaîne franco-allemande "Arte" a été remis au projet "Les Meutes" de Kamal Lazraq (Maroc).
Le jury des Prix Atlas à la postproduction composé de Chiraz Latiri (ex-directrice du CNCI, Tunisie), Claire Willats (acquisition et production, Netflix) et Oumar Sall (producteur, Sénégal) a récompensé les films "The Gravedigger" de Khadar Ahmed (Djibouti) et "Zanka Contact" de Ismaël el Iraki (Maroc).
Enfin, le réseau NAAS (Network of Alternative Arab Screens) réunissant 16 salles de cinéma dans les pays de langue arabe a tenu son assemblée générale pendant les Ateliers et a décerné le Prix NAAS à la circulation au film "Zanka Contact" de Ismaël el Iraki.
En deux éditions, les Ateliers de l'Atlas se sont imposés comme un rendez-vous incontournable pour les professionnels de l'industrie cinématographique mondiale et un laboratoire de découverte des nouveaux talents des cinémas du monde arabe et du continent africain.
L'année 2019 a marqué une présence historique des cinémas d'Afrique et du Moyen-Orient dans les grands festivals internationaux et l'industrie cinématographique internationale se tourne désormais vers ce vivier de talents prometteurs.
A travers les Ateliers de l'Atlas, le Festival International du Film de Marrakech accompagne l'émergence d'une nouvelle génération de cinéastes marocains, arabes et africains et crée un rendez-vous incontournable pour les professionnels de l'industrie cinématographique mondiale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.