Hausse significative du trafic aérien à l'aéroport de Dakhla    Marathon international de Marrakech : Les athlètes marocains survolent la compétition    Tan-Tan : Enquête à l'encontre de deux individus pour faux et usage de faux    Coronavirus : Le ministère de la santé appelle à la vigilance    Dans sa galerie à Rabat : La Banque populaire expose les «Parcours croisés» de Moa et Kim Bennani    Le PPS au parlement    La Mauritanie à l'honneur    CAF : Ahmad Ahmad heureux d'être à Laâyoune    Liga: Le Real prend les rênes devant le Barça    Algérie : le crash d'un avion militaire fait deux morts    Procès en destitution: La défense de Trump tente de parer les révélations de Bolton    Angola: Le scandale Isabel dos Santos…    Samir Belfkih brigue la présidence du PAM    Le Roi Mohammed VI ordonne le rapatriement des Marocains dans la région de Wuhan    Benchamach recadre sévèrement Ouahbi pour son parallèle douteux entre le référentiel du PJD et la Commanderie des croyants    Le Mexique refoule 2.300 Honduriens entrés avec une caravane humaine    Brexit: Ce qui va changer au 1er février    Taroudant : 6 mois de prison ferme pour l'instituteur qui a violenté son élève de 8 ans    À Agadir, les habitants et les touristes se plaignent de la qualité des eaux de baignade    Le RNI à l'écoute des Marocains de l'Afrique subsaharienne    Bruno Le Maire attendu au Maroc le 31 janvier    Enfin des explications sur la faiblesse de la croissance économique    Othman Benjelloun réitère l'engagement du secteur bancaire à soutenir les PME    Lancement du dispositif territorial intégré de protection de l'enfance de Rabat    « Programme intégré d'appui et de financement des entreprises », les grandes lignes des conventions signées à Rabat    Edito : Fuite légale    Voici le temps qu'il fera ce mardi 28 janvier    LDC Afrique-Coupe de la CAF: Le programme de la dernière journée    Brexit: Le divorce bientôt consommé    Yazid Aït Moujane présélectionné avec les Lionceaux U20    Kobe Bryant étoile filante de la NBA    Sauvez le KACM : Le Kawkab a cessé de briller    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Les prix des produits de consommation ne cessent d'augmenter depuis une décennie    Forte hausse des exportations des produits agroalimentaires entre 2010 et 2018    La Mongolie ferme sa frontière terrestre avec la Chine    Partenariat entre l''éducation nationale et Math&Maroc    L'ONEE et Taqa Morocco signent les contrats relatifs à la rénovation des unités 1 à 4 de la Centrale thermique de Jorf Lasfar    Le hacker portugais Rui Pinto révèle avoir été derrière les "Luanda Leaks"    L'exposition "Mains de lumière" rend hommage à l'artiste peintre Malika Agueznay    Grand chelem pour la jeune Billie Eilish aux Grammy Awards    Bouillon de culture    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Soirée caritative au profit des enfants atteints d'un cancer    Edito : Triste déballage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Espagne salue la position du Maroc dans la lutte contre le terrorisme
Publié dans Les ECO le 11 - 12 - 2019

"Le terrorisme n'a pas de religion ou de Patrie. Il s'agit d'un danger mondial qui menace notre patrimoine et religion et essaie d'effacer l'histoire de toutes les Nations. Le Royaume du Maroc est un pays leader dans la région en matière de lutte contre le terrorisme".
Le Procureur en chef de l'Audience Nationale d'Espagne a souligné ce mercredi la position du Maroc dans la lutte anti terroriste. "Le Maroc, qui se trouve dans la ligne de front, est déterminé à l'instar de ses confrères espagnol, français et belge à éradiquer ce phénomène mondial transfrontalier qui menace la sécurité et la stabilité de la communauté internationale", a indiqué Jesus Alonso alors qu'il s'exprimait lors de la Réunion plénière des Parquets membres du Groupe quadripartite antiterroriste.
"Il y a une très forte volonté de la part des quatre pays (Maroc, France, Espagne et Belgique), qui ont beaucoup souffert de cette menace, de coordonner ensemble leurs actions pour lutter contre ce danger planétaire", a-t-il relevé.
"Aujourd'hui plus que jamais, nous sommes appelés à travailler de concert pour faire face à la criminalité organisée, dont le terrorisme est l'une de ses formes et ce, à travers l'unification des systèmes de partage d'informations et de coordination", a-t-il insisté.
Selon J. Alonso, les quatre Etats partagent le même but, à savoir celui de faire régner la paix, la sécurité et la prospérité. "Ceci représente le challenge et le défi majeur pour les quatre pays confrères qui ont réussi vraiment à minimiser l'impact du terrorisme", a-t-il poursuivi.
"Certes, la situation est différente d'un pays à un autre, chacun ayant ses spécificités, sa propre culture et religion mais la menace est toujours la même. Nous avons procédé à un partage d'informations, mais il faudrait travailler davantage sur l'homogénéisation des systèmes juridiques et judiciaires", a-t-il fait observer.
"Pour l'Espagne, le terrorisme ne date pas d'hier. Le pays a souffert de ce phénomène des années auparavant. Notre adhésion à ce Groupe quadripartite permettra de partager les expériences et les expertises et d'utiliser les nouvelles technologies de communication pour davantage de coordination", a-t-il soutenu.
Par ailleurs, le Procureur en chef de l'Audience Nationale espagnole a souligné l'urgence de lutter contre la nouvelle idéologie véhiculée par les groupes terroristes, à travers notamment le lavage des cerveaux et la manipulation des jeunes, estimant que le terrorisme trouve toujours racine dans l'extrémisme pour accroître ses potentialités.
Il a aussi relevé l'importance d'"immuniser" la jeunesse des quatre pays contre la menace terroriste, attirant, ainsi, l'attention sur le phénomène du retour des combattants étrangers dans leurs pays d'origine et la nécessité d'adopter une politique d'intégration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.