Défaite et repli du «Polisario» maquillés en redéploiement tactique ?    A propos de sa demande de décharge de ses fonctions ministérielles : Ramid fait volte-face    La masse monétaire progresse de 9,2% en janvier    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie    Covid-19 : plus de 3 400 000 personnes vaccinées    Allemagne : la commission vaccinale envisage de recommander le vaccin AstraZeneca pour les plus âgés    La HACA et la SNRT lancent à Dakhla des visites aux sites régionaux de production et de diffusion de radio et de télévision    Covid19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 février 2021 à 18H00    Talib viré du TAS    L'ONU annonce de nouveaux dispositifs d'identification pour lutter contre la pêche illégale    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Des manifestations monstres contre les caciques : Les Algériens disent «degage» au régime    Luca Attanasio, ambassadeur italien, tué en RDC    Le secrétaire général du Polisario reçu par le président Algérien    Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février    Groupe Al Omrane: Mise en chantier en 2020 de 46 projets d'une consistance de près de 17.000 unités    Le Maroc, un modèle en matière de vaccination    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Marché de capitaux: 4,83 MMDH de levées en janvier 2022    Alerte – Veille – Relance post-covid19 – Investissements étrangers et compétition internationale – Ce que préparent les concurrents du Maroc    Les entrepreneurs marocains invités à investir au Burundi    Meurtre de Khashoggi: Washington accuse le prince saoudien...Ryad dénonce !    La Chambre des représentants libyenne tend à former un gouvernement provisoire restreint composé des compétences de toutes les régions du pays    Marrakech : 29 interpellations pour violation de l'état d'urgence sanitaire et aménagement d'une villa pour les jeux de hasard    ONCF: un chiffre d'affaires consolidé de 3,1 MMDH en 2020    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Une nouvelle Ecole Américaine à Benguerir    Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le personnel des FAR reçoit la 2è dose du vaccin anti-Covid-19    Percevoir le cannabis tout autrement    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hicham El Habti : « Nous voulons aider les chercheurs universitaires » (OCP-UM6P)
Publié dans Les ECO le 24 - 06 - 2020

Le Groupe OCP s'allie au ministère de l'Education nationale pour dynamiser la recherche appliquée et l'innovation dans les universités et centres de recherche du royaume. C'est ainsi que sa Fondation et l'Université Mohammed VI Polytechnique ont signé, vendredi à Rabat, une convention-cadre avec ce ministère. Le Secrétaire Général de l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), Hicham El Habti, nous en livre les détails.
Le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la Fondation OCP et l'Université Mohammed VI Polytechnique viennent de signer une convention-cadre de partenariat. Quels en sont les objectifs ?
La convention –cadre qui a été signée, vendredi dernier, entre ces trois partenaires s'articule autour de plusieurs finalités stratégiques et innovantes. La première finalité est la promotion de la R&D et des dispositifs de transfert technologique, en partenariat avec toutes les universités, institutions et centres de recherche. La deuxième finalité stratégique, c'est le développement de l'excellence et de l'innovation en matière d'enseignement supérieur et d'enseignement à distance. La troisième finalité stratégique porte sur comment développer des projets communs qui vont favoriser, d'ici deux ans, l'utilisation de nouvelles méthodes d'enseignement adaptées à la formation numérique et digitale.
Concrètement, ce partenariat va donner lieu à trois initiatives opérationnelles. La première, c'est le lancement d'un fonds R&D centré sur les priorités nationales et destiné à l'ensemble des universités marocaines. L'idée est de mobiliser leurs chercheurs sur les mêmes thématiques de développement économique et technologique. La deuxième initiative opérationnelle consiste en le lancement d'un premier fonds de transfert technologique dédié à la valorisation des résultats des recherches menées par l'ensemble des équipes universitaires de recherche. C'est vraiment un accompagnement de ces chercheurs dans la valorisation des résultats de leurs recherches. L'objectif est en fait d'accompagner ces innovations vers le marché. La troisième initiative opérationnelle, c'est la création d'un centre national de digitalisation et d'enseignement à distance, qui sera basé à l'Université Mohammed 6 Polytechnique et connecté à l'ensemble des universités publiques. Ce projet prévoit la définition d'une stratégie marocaine de l'enseignement supérieur à distance, la mise en place d'un réseau regroupant tous les partenaires du centre national de digitalisation et d'enseignement à distance, l'aménagement et l'équipement de studios d'enregistrement et de plateformes HTI et le développement de l'ingénierie pédagogique de l'enseignement à distance et la formation des intervenants et la dernière partie porte sur la production de contenus pédagogiques pour alimenter le centre.
Quel est le montant du nouveau fonds R&D et que financera-t-il au juste ?
Pour le montant, il est actuellement en cours de finalisation. Il sera communiqué dès la signature de la convention spécifique qui aura lieu dans quelques jours. Ceci étant, pour ce qui est des types de recherche, il faut savoir que le fonds va financer tous les domaines et thématiques qui intéressent aujourd'hui l'économie marocaine et le développement nationale, à savoir : la biotechnologie, les nanomatériaux, l'agriculture intelligente, l'intelligence artificielle, les sciences de la santé, la gestion durable des ressources minières, etc… L'idée à travers ce fonds est de donner l'opportunité aux chercheurs marocains de contribuer à pousser le Maroc vers ces axes de développement là.
Eu égard à la convention-cadre, vers quels types de recherches appliquées seront orientés le savoir-faire et les ressources de l'UM6P ?
Dès la création de l'UM6P, son cahier des charges a été discuté pour répondre aux défis auxquels est confronté le continent africain, à savoir : la gestion durable des ressources minières, le développement du capital humain, l'industrialisation, la sécurité alimentaire et le développement des énergies renouvelables. Dès le départ, l'UM6P avait donc pour mandat de déployer de la recherche appliquée pour répondre à ces défis là. C'est-à-dire que si l'on prend chaque défi, celui-ci donne lieu à des thématiques et puis à des sujets de recherche. C'est à travers cette démarche que nous avons développé des compétences sur les ressources humaines, que nous avons également mis en place des living lab, c'est-à-dire des sites d'expérimentation à échelle réelle qui sont des fermes expérimentales. Nous en comptons deux à Benguerir, que nous avons développées, en partenariat avec l'Iresen. Il s'agit notamment du Green Energy Park qui est une ferme spécialisée dans l'expérimentation de technologies solaires; du Green and smart building park qui est une ferme sur les matériaux de construction durable et le smart city ; et enfin une mine expérimentale. Dans le cadre de la convention-cadre, toutes ces plateformes seront mises à la disposition de l'ensemble des chercheurs pour leur permettre de pousser la recherche jusqu'à l'accès au marché. Parce qu'à travers ces plateformes ils vont pouvoir tester les résultats de leurs recherches sur une échelle réelle. L'UM6P apporte aussi son réseau de partenariat au niveau international où elle compte plus de 70 partenaires. Ce réseau sera également mis à la disposition des chercheurs, notamment s'ils ont besoin d'une compétence ou d'une expertise spécifique dans le cadre de leurs travaux de recherche.
Outre l'importance de la digitalisation pour développer, entre autres, l'enseignement à distance, la crise sanitaire du Covid-19 a également montré l'importance de l'intelligence artificielle. Quelle sera la place de l'IA parmi les thèmes de recherche qui seront mis en œuvre ?
Effectivement, il y aura une part très importante de l'Intelligence artificielle dans l'éducation et la santé. Oui, l'IA est maintenant une discipline incontournable pour le développement, scientifique et économique dans n'importe quel domaine. Aujourd'hui, nous avons de plus en plus de données disponibles dont l'utilisation peut avoir un effet très positif sur les politiques et sur les démarches. Le data center de Benguerir qui sera opérationnel à partir de la rentrée scolaire prochaine sera mis à la disposition des chercheurs pour stocker leurs données mais également disposer de capacités de calcul pour parfaire leurs modèles.
Et l'Afrique, comment la positionnez- vous par rapport à l'UM6P, d'une part, et par rapport aux thèmes phares de cette convention de partenariat, d'autre part ?
Comme je l'ai déjà dit, l'Afrique est au cœur des préoccupations de l'UM6P, qui a tout imaginé en termes de formations et de thèmes de recherche pour répondre aux défis du continent. Par exemple, en matière d'agriculture durable, on sait que demain l'Afrique sera la solution pour ce qui touche à la sécurité alimentaire. Il faut donc travailler à développer des technologies qui permettent d'assurer cette sécurité alimentaire du continent. Mais pas que ça. Il y a aussi les sciences humaines. À l'UM6P, nous travaillons aussi à préparer les décideurs africains pour qu'ils puissent intégrer ces dimensions technologiques et digitales dans les politiques publiques. 
Aziz Diouf


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.