Le Bahreïn exprime sa gratitude pour les efforts du Roi pour préserver l'identité d'Al-Qods    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    Sadiki : Déficit de 2 milliards de m3 des Les retenues des barrages à usage agricole    IRCAM/Chambre des conseillers : Une alliance pour consolider l'institutionnalisation de l'amazigh    Le roi félicite le nouveau président somalien    En visite en Turquie, Abdelmadjid Tebboune a lourdement péché contre la bienséance    A Buffalo, Biden dénonce « le poison » du suprémacisme blanc    Après 2 ans d'absence, le festival Jazzablanca fait peau neuve à Anfa Park    Alerte météo: il va faire chaud dans plusieurs villes du Maroc    [Urgent] Le gouvernement annule l'obligation du test PCR pour l'accès au territoire marocain    Annulation de la condition du test PCR pour l'entrée au territoire marocain    Aït Taleb: « L'hôpital de Tarfaya sera opérationnel en octobre prochain »    Casablanca : Interpellation du suspect impliqué dans le vol sous la menace de l'arme blanche d'une agence bancaire    Le Maroc annule l'exigence du test PCR pour entrer sur le territoire    Dacia Maroc dévoile la Sandero Streetway Artway    Le Hassania d'Agadir et l'Olympic de Safi se neutralisent    L'équipe nationale marocaine B remporte 9 médailles, dont une en or    L'Espagnole Nuria Parrizas Diaz en huitièmes de finale    Toyota affiche un bénéfice record de 36% en 2021    Les Palestiniens attachés à l'espoir légitime d'instaurer un Etat indépendant    Tournée de DYnamic et DJ Snoop au Maroc    Jihane Bougrine chante « Rahat El Bal »    Cinéma d'animation : quels rôles pour les pouvoirs publics ?    Les relations avec le Maroc sont « absolument importantes et stratégiques », affirme Grande-Marlaska    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 mai 2022 à 15H00    L'hypertension artérielle, une maladie mortelle et silencieuse    Police efficace et citoyenne    New-York : le Maroc prend part au Forum d'examen des migrations internationales    Les députés européens interpellés sur les violations systématiques des droits humains dans les camps de Tindouf    France : Elisabeth Borne à la tête de Matignon    Le legs abrahamique au cœur de l'unité et de la modernité de notre société    Réouverture des frontières de Ceuta et Melilla dans la joie après plus de 2 ans de fermeture    L'Académie du Maroc lance officiellement sa Chaire des littératures et des arts africains    Marrakech / "Reg'Art Surréel" : Une invitation à réfléchir sur la complexité de la réalité    Rabat : Hommage à feue Haja Hamdaouia le 28 mai, au Théâtre National Mohammed V    Meeting international Mohammed VI: Rendez-vous du gotha mondial de l'athlétisme    Manchester United : Marco Van Basten suggère à Erik Ten Hag de signer Hakim Ziyech    Les recettes touristiques en hausse de 80% à fin mars    Environ 800.000 agriculteurs inscrits à la sécurité sociale (M. Sadiki)    Défense nationale : Nouvelles orientations pour relever les défis du 21ème siècle    Finales de la CAF et de la Ligue des Champions : La Confédération confirme officiellement les dates, les horaires et les stades d'accueil    Fez Smart Factory: Son rôle débattu à l'Université Euromed    On connaît (déjà) la date de l'Aïd al-Adha 2022 au Maroc    L'OCP affiche une performance solide à T1 2022    Les dirigeants du Raja jettent l'éponge    Justice pénale : Le Maroc à la première vice-présidence de la 31ème session de la CCPCJ    Lions de l'Atlas : Hakim Ziyech aurait refusé de rencontrer Vahid Halilhodzic    Irak: plus de 2 000 personnes hospitalisées à la suite d'une tempête de poussière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Majid» ou le film caritatif
Publié dans Les ECO le 17 - 01 - 2013

«Une vie sans rêve n'est pas une vie» brille en haut de l'affiche du film marocain «Majid», de Nassim Abassi, comme un appel au partage et à l'entraide. Et pour ce qui est de l'entraide, le film qui n'est pas passé inaperçu durant le festival «London MENA Film Festival» qui s'est déroulé du 26 octobre au 2 novembre, en connaît un rayon. Et pour cause, le film «Majid» revient le 19 janvier prochain à Londres pour une projection et un dîner caritatif en association avec la «British Moroccan Society», dont les fonds seront entièrement partagés entre deux causes charitables : les frais scolaires et l'éducation des deux enfants, Brahim et Lotfi, qui ont joué les rôles principaux dans le film «Majid» et la formation de maîtres d'école pour aveugles à Marrakech. Puisqu'un film est tout d'abord une leçon de vie et une expérience inoubliable, le réalisateur, originaire de Temsamane (Ouest de Nador), a vécu jusqu'à l'âge de 10 ans en Algérie où il fut expulsé en 1975 avec d'autres Marocains par les autorités algériennes. Ce déracinement vécu pendant l'enfance pèse sûrement beaucoup dans la décision de réaliser du concret après la fiction.
En effet, le film qui a beaucoup touché met en scène deux jeunes orphelins qui ne se contentent pas de jouer un rôle, puisque c'est le rôle qu'ils jouent dans la vie. Le film raconte l'histoire de Majid, un orphelin âgé de 10 ans qui habite à Mohammedia et qui ne peut plus se souvenir du visage de ses parents, morts dans un incendie. Son grand frère Driss, qui s'occupe de lui tout en rêvant de partir pour la Norvège, lui apprend que d'anciens voisins de la famille pourraient avoir une photo de leurs parents. Mais ils vivent à Casablanca. Avec la complicité de son ami Larbi, Majid se lance dans l'aventure et décide de tout faire pour aller trouver cette photo. «Majid» a remporté plusieurs prix au niveau national et international, dont le Prix du «Meilleur scénario» au Festival national du film 2011, la «Mention spéciale» du jury au festival international du film CINEKID à Amsterdam, le plus grand festival de films pour enfants, le Prix du «Meilleur long-métrage» au Festival international du film pour l'enfance et la jeunesse en Tunisie, le «Prix du faucon d'argent» au festival du film arabe de Rotterdam, ainsi que le prix de la «Meilleure interprétation masculine» pour les deux enfants au Festival du film arabe d'Oran en Algérie. En outre, Nassim Abassi s'apprête donc à rendre un peu de ce qui lui a été donné avec la projection caritative du 19 janvier prochain à Londres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.