Najib Bensbia se glisse parfaitement dans une peau féminine    UE : Nouveau financement de 30 millions d'euros au Liban    Covid-19 à Tanger: les autorités ferment le marché de Hay Benkirane    Crédit immobilier : Bank Of Africa lance la 1ère plateforme en ligne de crédit immobilier    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Casablanca: une voiture folle provoque d'importants dégâts sur l'autoroute (VIDEO)    Covid-19: les Philippines, premier pays à réimposer un large confinement    Elections sénatoriales-Egypte: un Marocain à la tête d'une mission d'observation    Conférence de soutien au Liban: 250 millions d'euros d'aides internationales    Violation de l'état d'urgence sanitaire: 742 personnes poursuivies à Taroudant    Botola Pro D1 : programme de la 21ème journée    21ème journée de la Botola Pro D1 : Des rencontres à couteaux tirés    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    La rentrée scolaire, c'est dans trois semaines    Dépression : La vitamine D ne sert à rien    Le Groupe OCP fête ses 100 ans d'existence    Frère Jean, ex-photographe de mode devenu moine orthodoxe dans les Cévennes    Le MMVI retrace la genèse artistique au Maroc    Les œuvres de l'artiste danoise Lene Wiklund illuminent l'espace Dar Souiri    Ligue des champions Messi au rendez-vous de Lisbonne    D'aucuns prônent un dépistage massif en faveur du personnel soignant    Signature d'une convention d'objectifs pour le développement du football féminin    Recul des ventes de la quasi-totalité des secteurs au premier semestre    Classée 2ème destination dans le monde : La ville ocre dans le top 25 du TripAdvisor    Réouverture des salles de sport    Covid-19 / Maroc: Les guérisons augmentent nettement    Rentrée scolaire: le ministère réagit à des informations « erronées »    Coronavirus : 1.230 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 33.237 cas cumulés dimanche 9 août à 18 heures    Manchester City bourreau du Real de Zidane    La FIDHOP s'oppose au 3e mandat de Ouattara    Au bord du naufrage!    «Les petits porteurs ont aussi soutenu le MASI»    Le Bayern et le Barça en quart !    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude pour l'initiative royale    Coronavirus: 23 joueurs et membres du staff de l'Ittihad de Tanger testés positifs    Colombie: Arrestation de l'ancien président Alvaro Uribe    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    «De l'encre sur la marge» de M'barek Housni    Casablanca à l'heure de son premier festival de Hip-Hop «On-line»    France: Une explosion fait 8 blessés à Antibes    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    Un dimanche chaud dans la majeure partie du Maroc    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie: lourdes peines pour Ouyahia et Sellal
Publié dans Le Site Info le 08 - 12 - 2019

Le procureur de la République a requis une peine de 20 ans de prison ferme contre les ex-premiers ministres algériens Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, avec une amende d'un million de dinars, rapporte la presse algérienne. Ils étaient accusés de corruption et de dilapidation de l'argent public dans un procès qui a tenu en haleine toute l'Algérie.
Les ex-ministres, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi, ont écopé de 15 ans de prison ferme avec une amende d'un million de dinars. Dix ans de prison ferme ont été requis contre l'ancien ministre Abdelghani Zaalane. Même chose contre l'ancien PDG de la BNA, Achour Aboud.
L'ex-ministre Abdessalem Bouchouareb, a été condamné à 20 ans de prison ferme par contumace avec une amende d'un million de dinars. “Un mandat d'arrêt international a été émis contre lui”, précise les médias algériens. Des hommes d'affaires ont également été condamnés.
Rappelons que le procès des deux ex-premiers ministres algériens Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, d'anciens ministres et d'hommes d'affaires s'était ouvert, mercredi au tribunal de Sidi M'hamed à Alger.
Le procès avait été reporté, lundi dernier dès son ouverture, à la demande de la défense en raison des conditions d'organisation qui “ne sont pas adéquates”. Une foule nombreuse s'était amassée à l'intérieur du tribunal et devant la salle d'audience, rendant le déroulement du procès très difficile.
La défense des mis en cause a décidé de boycotter ce procès, en estimant que “les conditions dans ce lieu ne permettent pas aux avocats d'accomplir leurs missions”, a expliqué Me Mohamed Madjdoub au juge, au nom de la défense.
Il s'agit d'un méga-procès avec à la barre deux anciens premiers ministres, trois anciens ministres, un ex-wali, quatre hommes d'affaires comptant parmi les plus puissants du pays, en plus de nombreux cadres de l'administration centrale et locale.
Pour rappel, plusieurs hauts responsables algériens ont été démis de leurs fonctions ou déférés devant la justice algérienne qui avait, ces derniers mois, ouvert une série d'enquêtes sur des faits présumés de corruption visant des hommes politiques et d'affaires accusés d'avoir profité de leurs liens privilégiés avec l'entourage de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika.
C'est dans ce cadre que Saïd Bouteflika, frère de l'ancien Président Abdelaziz Bouteflika, les généraux Toufik et Bachir Tartag et la secrétaire générale du Parti des Travailleurs, Louisa Hanoune ont récemment été condamnés par le tribunal de Blida pour “atteinte à l'autorité de l'Armée” et “complot contre l'autorité de l'Etat”.
Le Parquet général de la Cour d'Alger avait, ces derniers mois, transmis au procureur général de la Cour suprême le dossier d'enquête instruite par la police judiciaire de la Gendarmerie nationale d'Alger pour des faits à caractère pénal, à l'encontre de plusieurs ex-hauts responsables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.