Installation des membres de la Commission des droits de l'Homme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Le PLF 2021 donne un tout petit coup de pouce à l'emploi    COMMISSION SPECIALE POUR LE NOUVEAU MODÈLE DE DEVELOPPEMENT – GARE À LA DESILLUSION!    Le prodige du football marocain, Achraf Hakimi, testé positif au Covid-19    Les échanges interbancaires enregistrent une hausse de 7% en 2019    Colombie: Les indigènes se mobilisent contre le Président Ivan Duque    Vidéo – Aléas du direct : Un séisme fait trembler la Première ministre islandaise    Palestine : Poursuite du dialogue national Fatah - Hamas jusqu'à réconciliation globale    France: Gérald Darmanin accuse Edwy Plenel de Mediapart de « lâcheté intellectuelle »    Relance économique : le BTP retrouve sa dynamique    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 21 octobre    L'UNESCO révèle la face cachée du trafic de biens culturels    Samir Cherfan, vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique : « Il y a un potentiel important au Maroc pour la voiture électrique Citroën Ami »    France: le gouvernement veut prolonger l'état d'urgence sanitaire    Tétouan : Couvre-feu nocturne réinstauré à partir de ce mercredi    Tanger : sept cas de contaminations au Covid-19 à la Faculté de Médecine    El Ahly-WAC: nouvelle décision de la CAF    Un mouvement de forte protestation    Non à l'indécision    Quand les zones Bour vont toute l'économie va!    Le Zamalek accepte de reporter la rencontre face au Raja    Pyramids FC rejoint la Renaissance de Berkane en finale    Adieu Mohamed Laftouhi    La nouvelle stratégie agricole au centre des préoccupations    Liquidation de la retraite. Les Parlementaires veulent leur pognon    Populisme ... non populaire    Communiqué du BP du mardi 20 octobre 2020    Fès: un individu impliqué dans un réseau de trafic de drogue et de psychotropes    Inédit : Une application anti-violence numérique    Le marché automobile européen repart à la hausse en septembre    Liberté d'une image culturelle à une autre    Cheb Kader lance «Liyem»    Le musée Yves Saint Laurent à Marrakech rouvre ses portes dès ce 21 octobre    L'épopée d'Abdelkrim Khattabi utile à toute époque    Alerte météo: les villes où il va pleuvoir mercredi et jeudi au Maroc    Mitchell Prather : « L'accès au financement reste la priorité des innovateurs et entrepreneurs marocains »    Comment la Turquie dame le pion à la France en Afrique    Dounia Batma s'exprime après son accouchement (PHOTOS)    La CAF valide le report de la demi-finale « retour » Zamalek/Raja    Les Français ne décolèrent pas contre le New York Times    Finances publiques : Légère atténuation du déficit budgétaire en 2021    Le coronavirus s'invite chez Benkirane (PHOTO)    Sahara: le Burkina Faso réaffirme son soutien au plan marocain d'autonomie    Champions League : tous les résultats (VIDEOS)    Ce que nous vivons: ouvrage collectif autour de la pandémie du Covid-19    Subvention des projets artistiques: Les précisions du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de feu maître Ahmed Dghrni    Bolivie: Le dauphin d'Evo Morales vainqueur de l'élection présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etats-Unis: TikTok et WeChat interdites à partir de dimanche
Publié dans Le Site Info le 18 - 09 - 2020

L'administration Trump a annoncé vendredi l'interdiction de WeChat et TikTok des magasins d'applications américains à partir de dimanche, évoquant des risques pour « la sécurité nationale » sur fond de tensions entre Washington et Pékin.
Cette mesure constitue une nouvelle escalade par rapport aux deux applications appartenant à des entreprises chinoises qui comptent un important nombre d'utilisateurs aux États-Unis.
Les utilisateurs de WeChat seront également interdits de transférer des fonds et de traiter les paiements via les applications de messagerie à partir de dimanche.
Les restrictions du département du Commerce interdiront par ailleurs aux entreprises de fournir un hébergement Internet, des réseaux de diffusion de contenu ou des services d'appairage pour WeChat ou d'utiliser l'un des codes, fonctions ou services de l'application aux États-Unis à compter de dimanche. Les mêmes restrictions s'appliqueront à TikTok à partir du 12 novembre.
« Les actions d'aujourd'hui prouvent une fois de plus que le président Trump fera tout ce qui est en son pouvoir pour garantir notre sécurité nationale et protéger les Américains des menaces du Parti communiste chinois », a déclaré le secrétaire au Commerce Wilbur Ross dans un communiqué.
« Sous la direction du président, nous avons pris des mesures importantes pour lutter contre la collecte malveillante par la Chine de données personnelles de citoyens américains, tout en faisant la promotion de nos valeurs nationales, de nos normes démocratiques fondées sur des règles et de l'application agressive des lois et règlements américains », a-t-il ajouté.
La même source a ajouté que « bien que les menaces posées par WeChat et TikTok ne soient pas identiques, elles sont similaires. Chacune recueille de vastes étendues de données auprès des utilisateurs, y compris l'activité du réseau, les données de localisation et les historiques de navigation et de recherche ».
L'administration Donald Trump avait signé un décret visant à interdire l'application de partage de vidéos courtes tik tok aux Etats-Unis si son propriétaire chinois, ByteDance, ne cède pas le contrôle à une société américaine.
Un accord est en cours avec la société de technologie américaine Oracle, mais devrait être conclu avant dimanche pour éviter que TikTok ne soit évincé des magasins d'applications.
Oracle a remporté l'appel d'offres pour le rachat des opérations américaines de l'application chinoise au détriment de Microsoft.
WeChat est l'autre application de messagerie appartenant à des Chinois qui est au centre des inquiétudes de Washington sur la confidentialité des données aux États-Unis.
« Chacun est un participant actif à la fusion civilo-militaire de la Chine et est soumis à une coopération obligatoire avec les services de renseignement du PCC. Cette combinaison entraîne l'utilisation de WeChat et TikTok créant des risques inacceptables pour notre sécurité nationale. », selon le ministère américain du Commerce. Les géants américains Apple et Google seront toujours autorisés à proposer les deux applications en dehors des États-Unis.
Le département américain du commerce permettrait à TikTok de continuer à fonctionner au moins jusqu'au 12 novembre pour ceux qui l'ont déjà téléchargé.
Cette décision ajoute une nouvelle menace à la dernière étape des négociations entre ByteDance, Oracle, les États-Unis et la Chine. « C'est soit un signe que l'administration Trump a l'intention de bloquer l'accord, soit un dernier effort pour obtenir plus de concessions de la société chinoise », a estimé l'expert Scott Rosenberg dans une déclaration au site d'information américain Axios.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.