Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Restrictions pendant Ramadan: une décision difficile imposée par nécessité (El Othmani)
Publié dans Le Site Info le 08 - 04 - 2021

La décision du comité de pilotage et du gouvernement de prolonger les mesures de précaution tout au long du mois sacré du Ramadan et d'imposer un couvre-feu nocturne, de 20h00 à 6h00, a été imposée par nécessité, bien que ce soit une décision difficile, car le gouvernement ne veut pas restreindre la circulation des citoyens, surtout que les Marocains ont des rituels particuliers pendant le Ramadan, a affirmé le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani.
Intervenant lors du Conseil de gouvernement, tenu jeudi par visioconférence, El Othmani a expliqué qu'il était nécessaire de prendre cette décision pour éviter l'augmentation des décès dus au Covid-19 parmi les citoyens, appelant à la confiance envers les experts et les responsables. Il a regretté, en même temps, la circulation de certaines fausses informations qui ont contribué à l'enregistrement d'une sorte de laxisme dans la mise en œuvre des mesures.
L'avenir ne peut être prédit face à la hausse du taux de remplissage des lits de réanimation, a-t-il fait observer, soulignant que compte tenu de la difficulté des mesures prises et de leurs effets sociaux et économiques, le gouvernement a pris plusieurs initiatives, notamment la poursuite du soutien des travailleurs de certaines professions et secteurs.
Il a indiqué que le gouvernement a publié des décrets concernant huit catégories dont les salariés continuent de bénéficier d'un soutien selon les conditions prévues, ajoutant que le gouvernement continuera à travailler dans ce sens en coordination avec les secteurs concernés, qui étudient avec le Comité de vigilance économique la situation et prennent les décisions nécessaires, parallèlement à l'écoute et à l'interaction avec les plaintes des professionnels.
Par ailleurs, le chef de gouvernement a soutenu que « les décisions de notre pays ne sont reproduites d'aucun autre pays, car nous avons des experts, des fonctionnaires et des départements qui, grâce à leurs expériences et expertises, élaborent des décisions nationales purement marocaines », soulignant la nécessité d'être fier des experts marocains que ce soit dans le domaine sanitaire ou épidémiologique, au niveau des autorités sécuritaires et des administrations territoriales, ou dans le domaine de l'encadrement religieux, sous le leadership d'Amir Al Mouminine, que Dieu Le préserve.
Avec l'approche du mois béni du Ramadan, un travail assidu a été mené pendant plusieurs semaines pour étudier la situation avec les parties concernées et le comité scientifique, a-t-il enchainé, notant dans cette optique que les experts et spécialistes restent la référence en matière de médecine, de santé et d'épidémiologie
Abordant la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus, qui a été lancée par le Roi il y a deux mois et demi malgré la vive concurrence entre les pays du monde, le responsable a fait remarquer que le Royaume a réussi à fournir un niveau de vaccination raisonnable et a été parmi les premiers pays à avoir lancé le processus de vaccination, estimant qu'il s'agit d'une réussite dont les Marocains peuvent être fiers, le nombre de personnes vaccinées avec les deux doses ayant dépassé les 4 millions.
Le chef du gouvernement a précisé que le Maroc a enregistré près de 9000 décès depuis le début de la pandémie, relevant que le nombre de décès aurait atteint, selon les experts, des dizaines de milliers sans les mesures prises en temps voulu et de manière préventive.
Le Maroc, a-t-il dit, fait partie des pays qui ont réalisé des succès dans la lutte contre la pandémie, des succès dont les Marocains peuvent être fiers.
D'autre part, El Othmani a évoqué le soutien consacré à la promotion de l'économie nationale grâce aux décisions audacieuses ordonnées par le roi Mohammed VI, notant dans ce cadre que le gouvernement a élaboré et mis en œuvre ces décisions pour soutenir les entreprises, en particulier les PME, ainsi que les professionnels, artisans et coopératives.
La résistance collective que le pays a vécue pendant plus d'un an face à la pandémie de Covid-19, sous le leadership éclairé du roi Mohammed VI, a « permis à notre pays d'éviter le pire pendant cette période et d'accomplir de nombreux succès dans la lutte contre cette pandémie, des succès reconnus aux niveaux national, régional et international », a déclaré le Chef du gouvernement.
Il a également abordé les mesures de précaution prises par le Maroc grâce aux directives royales, qui ont contribué à réduire les répercussions sociales et économiques de la pandémie, ajoutant que le Royaume a été le premier à soutenir un certain nombre de groupes vulnérables, en particulier les personnes touchées par le confinement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.