Espagne: La dépouille de Franco sera exhumée ce jeudi…    Rapatriement du corps d'une des victimes marocaine du crash d'Ethiopian Airlines    Message verbal du roi Mohammed VI au nouveau président tunisien    Casablanca : 8.225 suspects arrêtés en 12 jours    2e Conférence internationale sur la justice    L'artiste Mohamed Louz n'est plus    Campagne électorale en Espagne    Elections. La participation des MRE activée en 2021 ?    PLF 2020. Benchaâboun défend les choix du gouvernement    Prix à la consommation. L'enseignement, toujours le plus cher    Le sort du mythique hôtel Lincoln enfin tranché    PLF 2020 : Benchaâboun présente le projet devant le Parlement    Industrialisation: Quel nouveau modèle de développement africain ?    Voici l'état-major de la Banque centrale    L'OCP intègre le réseau mondial WBCSD    Accident d'une rame de tramway T1 avec un piéton : RATP Dev Casablanca présente ses condoléances à la famille du défunt    Climat des affaires: Un plus grand rôle pour le système judiciaire    Sommet Russie-Afrique: Les défis ne manquent pas    Insolite : Fier d'avoir été insulté par Trump    Renault : Le futur directeur général pas nécessairement français    Erdogan menace de relancer l'offensive avant de rencontrer Poutine    Boeing multiplie les efforts pour le retour en service du 737 Max    Tunisie: Kaïs Saïed investi président    Vidéo : des pêcheurs rifains portent secours à des migrants    Salon du cheval: Valoriser et transmettre un héritage aux nouvelles générations    Salon du cheval d'El Jadida : Les voitures classiques se mettent en scène    Suarez doit enfin chasser le sortilège loin de Barcelone    Ballon d'or 2019 : Rapinoe, Mbappé et Van Dijk en vedette    Divers sportifs    Raja Club Athletic. Une valorisation à 400 MDH ?    L'ONMT exporte l'événement en Chine : Le Rallye Aicha des Gazelles se déplace dans le désert de Naiman    Kick-boxing : La sélection marocaine prend part aux Championnats du monde à Sarajevo    La présence de satellites iraniens en Afrique de l'Ouest préoccupe le Maroc et les Etats-Unis    En réponse aux Hautes orientations royales : Sensibilisation jusqu'au 4 novembre au développement de la petite enfance    Morocco, now competing with developed countries!    Facebook to Identify State-Run Media    Belgique : L'ARES accorde des bourses aux étudiants marocains    Why Turkey Wants a Safe Zone in Syria    Eric Renard : L'économie sociale et solidaire représente l'économie de demain    Voir la vie en vert    Marrakech à l'heure de la réconciliation ittihadie    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Adam" en lice pour le Tanit d'or des Journées cinématographiques de Carthage    Coup d'envoi du Salon régional du livre et de l'édition à Fès    Publié par Cosumar et les éditions Langages du Sud : Un nouveau livre met en valeur la succulence des variétés culinaires marocaines    TV5 Monde choisit Marrakech et Ouarzazate pour tourner des documentaires sur le Maroc    13ème Festival international du théâtre universitaire de Tanger : C'est parti !    Festival de Fès de la culture soufie: «Produire du sens pour vivre en harmonie»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La neurologie mondiale au Maroc
Publié dans Le Soir Echos le 02 - 11 - 2011

Le Congrès mondial de neurologie se tiendra du 12 au 17 novembre à Marrakech. L'occasion de débattre de la situation de la prise en charge des maladies neurologiques au Maroc, qui accuse un retard.
La ville ocre abritera du 12 au 17 novembre le 20e congrès mondial de neurologie, l'un des plus importants événements scientifiques. Une première au Maroc ! Cette manifestation se tiendra pour la première fois en Afrique et dans un pays arabe. L'organisation a été confiée à la Société marocaine de neurologie. Des experts venus des quatre coins du monde vont y prendre part. Au total, 300 conférenciers de renommée mondiale sont attendus. Au programme de ce congrès figure une série de conférences sur les maladies neurologiques les plus fréquentes dans le monde. Durant près d'une semaine, ils se pencheront sur l'épilepsie, les accidents vasculaires cérébraux, la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et les maladies neuro-musculaires, précisent les organisateurs lors d'un point de presse organisé récemment à Casablanca.
Maladies fréquentes et prise en charge
Les pathologies neurologiques les plus fréquentes au Maroc sont les maladies dites neuro-développementales chez l'enfant, comme l'épilepsie et les méningites. « Ces maladies sont responsables d'handicaps moteurs et intellectuels à vie. Elles sont dues à une agression cérébrale qui se produit lors d'accouchements sans surveillance médicale. Cette situation est encore fréquente dans notre pays en particulier dans le milieu rural. La prévalence de ces troubles est estimée à 420 cas par 100 000 habitants soit 130 000 enfants au Maroc », déplore le Pr Mostapha Alaoui Faris, président de la Société marocaine de neurologie. Et de poursuivre : « Ces enfants vont garder des séquelles neurologiques qui vont nécessiter une prise en charge médicale spécialisée. Le traitement se base essentiellement sur la rééducation et la réadaptation dans des structures spécialisées avec un personnel soignant qualifié et multidisciplinaire, comprenant également des médecins neurologues et neuro-pédiatres, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, des psychomotriciens… Or ,nous manquons cruellement de personnel qualifié et de structures de réadaptation dans notre pays, et ce, même dans les grandes villes ». Les neurologues que compte le pays sont à peine une centaine de professionnels, avec 60 spécialistes en cours de formation. Or les besoins, selon la Fédération mondiale de neurologie, se chiffrent à 600 neurologues. À noter également que le Maroc ne dispose que de trois neuro-pédiatres. Une situation appelée à changer. Les parents des enfants malades paient un lourd tribut, puisqu'ils portent seuls le fardeau de la prise en charge. Les professionnels interpellent ainsi le ministère de tutelle et insistent sur l'urgence et la nécessité de mettre en place un plan de prise en charge médicale des grossesses et des accouchements.
Par ailleurs, l'épilepsie est également très fréquente au Maroc. Cette maladie neurologique est très peu connue. Elle est le plus souvent confondue avec ce qu'on appelle saraâ. Les familles recourent au fqih au lieu de consulter le médecin. L'une des causes de l'épilepsie est l'agression cérébrale lors de l'accouchement et les traumatismes crâniens dus aux accidents de la voie publique. Elle peut être traitée et guérie dans la plupart des cas.
Tournoi neurologique
Au programme de cette manifestation scientifique, figue un tournoi international sur les connaissances neurologiques intitulé «Tournament of Minds ». Les équipes des pays participants au congrès rivaliseront pour remporter le trophée du 20e Congrès mondial de neurologie.
Par ailleurs, cet événement sera l'occasion, pour les chercheurs marocains de présenter leurs travaux de recherche. Des ateliers de formation continue des professionnels sont également planifiés.
Les pathologies neurologiques les plus fréquentes au Maroc sont les maladies dites neuro-développementales chez l'enfant, comme l'épilepsie et les méningites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.