Point de vue : Naissance du label «Morocco L'ghedd»    Le renouvellement des élites doit toucher tous les domaines    Akhannouch met en avant le potentiel de la numérisation de l'agriculture marocaine    Facturation électronique, aucune obligation en absence de l'ICE    Shutdown: Trump attaque les démocrates qui refusent son offre de sortie de crise    Le pape invite les jeunes à prier en ligne avec l'application "Click to Pray"    Coupe de la CAF : 3 clubs marocains dans un seul groupe !    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Youcef Drissi Anticonformiste, rebelle et décalé !    Rallier Auxerre à Bzou, le défi d'Abderrazak El Badaoui    Ligue des champions: Le WAC s'incline à Pretoria    «France football»: Zyech 2e meilleur joueur maghrébin de l'année    Un symposium sur le management sportif à Agadir    Amzazi rencontre l'ambassadeur anglais    Sous le signe de l'excellence et de la diversité    Pêche côtière et artisanale: Stagnation des débarquements en 2018    Attaque israélienne à Damas : 4 soldats syriens morts    Hamid Douieb : un retour aux racines…    Brexit: Theresa May de retour dans l'arène du Parlement pour présenter son « plan B »    Interview with Mr Adil Douiri, founder of Mutandis, following the company's very successful IPO    Vidéo – Les images de la « super Lune » de sang    Classement «Times Higher Education» : L'Université Mohammed V en tête des universités marocaines    Londres ouvre la procédure pour les Européens souhaitant rester après le Brexit    Le Groupe BCP lance l'application «Atlantique Mobile» pour son réseau subsaharien    Encadrement de proximité : L'ONCA lance «la contractualisation du Conseil agricole privé agréé»    Un registre national des services médiatiques voit le jour    Edito : Partenaire fiable et utile    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    Rkia Derham reçue en audience par le Premier ministre indien    Sit-in à Rabbouni réclamant la traduction en justice des assassins de Omar Ould Anay    Habib El Malki a représenté S.M le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau président de Madagascar    Daniel Salaverry : Les relations entre Rabat et Lima évoluent de manière constante    Lancement de la formation pour le programme Jeunes marocains ambassadeurs aux Nations unies    Divers    Tabac et alcool assurément dangereux    Il faut mettre fin à la stigmatisation des troubles mentaux    Liga : Le Real double Séville    Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté    Le DHJ se renforce à 0 dirham    Stefan Löfven, du soudeur syndicaliste au "socialo de droite"    La "success story" du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar    La musique classique arabe s'invite en Chine    Aujjar rend hommage aux victimes du génocide rwandais...Et à Paul Kagamé.    «Il est important de laisser des écrits lorsque l'on dépose des projets»    SM le Roi Mohammed VI reçoit Mme Federica Mogherini    «Il faut récupérer tout ce qui est consommé à travers le monde»    «Le Maroc a signé «approximativement» toutes les conventions sur les droits d'auteur»    Donald Trump, le show et le chaos    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanja Latina, acte IV
Publié dans Le Soir Echos le 04 - 11 - 2011

Tanger retrouve les rythmes latino du 17 au 19 novembre. Tanja Latina, pour sa quatrième édition, présentera des formations regroupant quelque 60 artistes en tout.
La ville de Tanger accueille la 4e édition du festival Tanja Latina du 17 au 19 novembre. Petit cousin latino de Tanjazz, s'appuyant sur les trois jours fériés, offerts par la Fête de l'Indépendance qui tombe un vendredi, les aficionados des rythmes cubains, caraïbes et sud-américains vont se retrouver à Tanger pour un long week-end de musique et de danse au sein du superbe palais des Institutions italiennes. Pour les amateurs de salsa, de tango et de samba, trois nuits de fiesta latina sont proposées avec, chaque jour, deux grands concerts à 21h30 et à minuit, sur la scène de la Grande-cour. Entre les deux sets, place aux rythmes en folie avec la batucada dans le Jardin. En début de soirée, à partir de 20 h, cours de danse : classe de salsa avec Kiko dans le Grand-salon, classe de tango avec Benoît et Tamara dans le Petit-salon, de façon à se mettre en jambes et d'affûter ses pas pour passer ensuite à la pratique dans les deux bals salsero et milonga, animés par des DJ qui prolongeront l'ambiance jusqu'au bout de la nuit.
Quatre formations principales
Quatre formations principales, regroupant quelque 60 artistes en tout, formeront les piliers de cette édition : Salsafon, gardiens du répertoire NuYorican, l'authentique sauce piquante née dans les 70's au cœur des quartiers populaires de New York ; Sabor y Son, venus de Barcelone et mixant dans leur salsa brava leurs origines multiples : Venezuela, Cuba, Colombie, Mexique, Espagne ; Grupo K-Fé, producteurs d'un pur arabica festif au goût des Caraïbes et, enfin, Zangao, compagnie de frappadingues possédés par le groove, qui nous entraîne à sa suite, du Brésil à l'Afrique en passant par les contrées du dub ou de la jungle.
Pour les novices, ce sera aussi l'occasion de découvrir ce lieu magique que les fidèles de Tanjazz connaissent bien : le palais Sultan-Moulay-Hafid, construit en 1912 et qui offre, avec ses dorures et ses zouaks, ses salons de réception et son jardin andalou, un écrin magnifique pour la musique. Pour assister aux spectacles, un billet-forfait pour trois soirées est mis en vente à 500 dirhams.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.