Esbroufe    USA/UE: La coopération réglementaire au menu des discussions    Brèves Internationales    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Examen en plénière de la première partie du PLF par la Chambre des représentants    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Démissions en série du gouvernement Theresa May    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    News    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Organisation d'une journée "Jeunes leaders marocains" à la Faculté d'Aïn Sbaâ    Le développement humain au Maroc est loin d'être satisfaisant : Le classement PNUD en dit long    Les bénéficiaires d'un projet immobilier à Ben Slimane expriment leur ras-le-bol    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    L'ATTRAIT DE LA METROPOLE    Le TGV Al Boraq, un projet royal susceptible de mettre le Maroc sur la voie de la modernité    Deux fonctionnaires de police impliqués dans une affaire de corruption à Rabat    PLF 2019 : 200 DH et non à 1.000 DH pour les compromis de vente    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Khashoggi : Le procureur saoudien dédouane le prince héritier    Theresa May lutte pour sa survie sur le Brexit    Kénitra : L'auteur d'un meurtre activement recherché    Tamansourt : Elle trompe son mari avec son beau-père    Pour favoriser leur accès au sport : TIBU et la MDJS partagent la passion du basket avec les jeunes ruraux    La Chambre des représentants poursuit l'examen de la première partie du PLF 2019    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit        Casablanca American School : Adoption d'un plan d'action pour les 3 années à venir    Des réunions entre députés marocains et européens pour renforcer les relations    Maroc-Algérie: Le ministère fédéral des Affaires étrangères salue la proposition royale    «La saison agricole a démarré dans des conditions plus favorables que la précédente»    1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    WAC : Girard sur le départ, Benzarti revient    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Vernissage à Rabat de l'exposition «Illuminer le futur» de l'artiste-peintre américain JonOne    Le GMT+1 n'est pas définitif : Le gouvernement prêt à faire des concessions    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    Un pendentif de Marie-Antoinette adjugé 36 millions de dollars    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanja Latina, acte IV
Publié dans Le Soir Echos le 04 - 11 - 2011

Tanger retrouve les rythmes latino du 17 au 19 novembre. Tanja Latina, pour sa quatrième édition, présentera des formations regroupant quelque 60 artistes en tout.
La ville de Tanger accueille la 4e édition du festival Tanja Latina du 17 au 19 novembre. Petit cousin latino de Tanjazz, s'appuyant sur les trois jours fériés, offerts par la Fête de l'Indépendance qui tombe un vendredi, les aficionados des rythmes cubains, caraïbes et sud-américains vont se retrouver à Tanger pour un long week-end de musique et de danse au sein du superbe palais des Institutions italiennes. Pour les amateurs de salsa, de tango et de samba, trois nuits de fiesta latina sont proposées avec, chaque jour, deux grands concerts à 21h30 et à minuit, sur la scène de la Grande-cour. Entre les deux sets, place aux rythmes en folie avec la batucada dans le Jardin. En début de soirée, à partir de 20 h, cours de danse : classe de salsa avec Kiko dans le Grand-salon, classe de tango avec Benoît et Tamara dans le Petit-salon, de façon à se mettre en jambes et d'affûter ses pas pour passer ensuite à la pratique dans les deux bals salsero et milonga, animés par des DJ qui prolongeront l'ambiance jusqu'au bout de la nuit.
Quatre formations principales
Quatre formations principales, regroupant quelque 60 artistes en tout, formeront les piliers de cette édition : Salsafon, gardiens du répertoire NuYorican, l'authentique sauce piquante née dans les 70's au cœur des quartiers populaires de New York ; Sabor y Son, venus de Barcelone et mixant dans leur salsa brava leurs origines multiples : Venezuela, Cuba, Colombie, Mexique, Espagne ; Grupo K-Fé, producteurs d'un pur arabica festif au goût des Caraïbes et, enfin, Zangao, compagnie de frappadingues possédés par le groove, qui nous entraîne à sa suite, du Brésil à l'Afrique en passant par les contrées du dub ou de la jungle.
Pour les novices, ce sera aussi l'occasion de découvrir ce lieu magique que les fidèles de Tanjazz connaissent bien : le palais Sultan-Moulay-Hafid, construit en 1912 et qui offre, avec ses dorures et ses zouaks, ses salons de réception et son jardin andalou, un écrin magnifique pour la musique. Pour assister aux spectacles, un billet-forfait pour trois soirées est mis en vente à 500 dirhams.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.